Protégez nos parcs nationaux contre les espèces aquatiques envahissantes! Les écosystèmes aquatiques en santé sont essentiels à nos parcs nationaux, mais ils sont menacés par les espèces aquatiques envahissantes. Vous devez obligatoirement NETTOYER, VIDER et FAIRE SÉCHER vos embarcations et votre matériel dans les parcs nationaux Kootenay et Yoho. Voici ce que vous devez faire : 

NETTOYER à l’eau les embarcations, les planches à pagaie et le matériel de pêche pour en enlever la boue, le sable et les débris de plantes et d’animaux. 
VIDER
glacières, seaux, compartiments et autres objets pouvant contenir de l’eau. 
FAIRE SÉCHER
le tout complètement pendant au moins 48 heures avant de pénétrer dans un lac ou un cours d’eau si vous arrivez de l’Alberta ou de la Colombie-Britannique ou pendant 30 jours si vous venez d’ailleurs. 

Vous devez aussi posséder un permis attestant que vous avez franchi toutes ces étapes. Les contrevenants s’exposent à des poursuites en vertu de la Loi sur les parcs nationaux du Canada. L’amende maximale s’élève à 25 000 $.

 

Foire Aux Questions?

1. Que dois-je savoir au sujet des loisirs dans les plans d’eau des parcs nationaux Yoho et Kootenay? 
 
Vous devez obligatoirement : 
  • nettoyer, vider et faire sécher vos embarcations et votre matériel, puis obtenir un permis d’autocertification; 
  • remettre à l’eau tous les poissons capturés (limite de possession de zéro);
  • vous abstenir d’utiliser des cuissardes à semelles de feutre. 

Venez-vous de l’extérieur de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Yukon ou des Territoires du Nord-Ouest? Vous devez faire sécher votre embarcation et votre matériel pendant 30 jours ou vous rendre à une station de décontamination.

2. Comment le système de délivrance de permis d’autocertification fonctionne-t-il? 
 
À compter du 15 juin 2019, les visiteurs doivent obligatoirement procéder à une autocertification de leurs embarcations avant de pénétrer dans un nouveau plan d’eau des parcs nationaux Yoho et Kootenay. Le formulaire d’inspection tient lieu de permis. 

Les postes de délivrance de permis d’autocertification se trouvent dans les aires de mise à l’eau et les lieux de navigation de plaisance les plus populaires des deux parcs. Les visiteurs qui s’adonnent à des loisirs nautiques doivent conserver leur permis à portée de main à des fins d’examen. Comme la loi exige l’obtention de ce permis, les gardes de parc effectueront des contrôles pour s’assurer que les visiteurs ont réalisé leur auto-inspection et prendront les mesures qui s’imposent dans le cas contraire. Les personnes qui ne se conforment pas aux exigences d’auto-inspection s’exposent à des actions en justice qui pourraient donner lieu à diverses sanctions, depuis une amende modeste jusqu’à une comparution en cour assortie d’une amende maximale de 25 000 $. Parcs Canada recueillera des renseignements pour déterminer le nombre et le type d’embarcations présentes dans les parcs ainsi que leur lieu d’origine, afin de pouvoir quantifier le risque de contamination. 
3. Où les visiteurs peuvent-ils obtenir un formulaire d’autocertification pour leurs embarcations et leur matériel? 
 
Les visiteurs peuvent obtenir un formulaire aux postes d’autocertification et auprès du personnel de Parcs Canada aux endroits suivants : 

 

Parc national Yoho

Parc national Kootenay

Personnel Poste d’autocertification  Personnel Poste d’autocertification
Poste d’entrée du parc Lac Emerald Poste d’entrée du parc Aire de pique-nique Dolly Varden
Camping Kicking Horse Lac Faeder Camping Redstreak  Aire de pique-nique de la Rivière-Kootenay
Point de départ des navettes du lac O’Hara Ruisseau Finn Centre d’accueil Camping des Prés-McLeod (point de départ du sentier du Lac-Dog)
Camping Monarch Lac Wapta   Lac Olive
Centre d’accueil     Point de départ du sentier de la Rivière-Simpson
      Aire de pique-nique de Vermillion Crossing
4. Pour quels types d’embarcations et de matériel faut-il un permis? 
 
Les embarcations, le matériel de pêche et l’équipement de loisirs nautiques qui sont utilisés dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay doivent faire l’objet d’un permis, sans exception. En voici une liste partielle : 
  • Canots
  • Kayaks
  • Planches à pagaie
  • Planches à cerf-volant
  • Planches à voile
  • Chaloupes
  • Canots pneumatiques
  • Matériel de pêche
  • Cuissardes
  • Gilets de sauvetage
  • Combinaisons isothermiques
  • Rames et pagaies 

5. Pourquoi Parcs Canada oblige-t-il les visiteurs à obtenir un permis d’autocertification pour leurs embarcations et leur matériel dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay?

 

Les écosystèmes aquatiques en santé sont essentiels à la santé globale de nos parcs nationaux, et ils sont menacés par les espèces aquatiques envahissantes. Les espèces aquatiques envahissantes :


a. altèrent les écosystèmes aquatiques;
b. causent des dommages irréversibles;
c. nuisent à des espèces en péril déjà vulnérables;
d. sont introduites par les humains. 

Ce programme vise à prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes dans de nouveaux secteurs du parc, à sensibiliser les visiteurs aux problèmes qu’elles causent et à fournir des données que Parcs Canada pourra utiliser pour approfondir ses connaissances sur les espèces aquatiques envahissantes. 

6. Pourquoi faut-il obtenir un permis dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay, mais pas dans le parc national Banff?

 

Le programme d’autocertification obligatoire est mis à l’essai dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay tout au long de 2019. Les renseignements recueillis grâce à ce programme seront transmis à d’autres parcs nationaux, notamment au parc national Banff, en vue de faciliter la mise en place de solutions efficaces pour prévenir la propagation des espèces aquatiques envahissantes. 

7. Où les visiteurs devraient-ils nettoyer leurs embarcations et leur matériel?
 
Les visiteurs doivent rincer leurs embarcations et leur matériel pour en enlever la boue et les débris, les vider avant de quitter le secteur où ils se trouvent et permettre à tout leur équipement de sécher avant de pénétrer dans un autre plan d’eau. S’il n’est pas possible de nettoyer leurs embarcations et leur matériel directement après les avoir utilisés, les visiteurs peuvent les nettoyer à la maison, à l’écart de tout plan d’eau. Ce faisant, ils contribueront à préserver l’intégrité écologique des parcs nationaux. 
8. Des espèces aquatiques envahissantes ont-elles été trouvées dans le parc national Yoho ou le parc national Kootenay?

 

Jusqu’à présent, aucune espèce aquatique envahissante n’a été découverte dans ces deux parcs nationaux. Parcs Canada procède régulièrement à des analyses d’eau pour y détecter la présence d’espèces envahissantes, notamment la moule zébrée et le tournis des truites, en suivant des protocoles semblables à ceux du National Parks Service des États-Unis dans le parc national Glacier et à ceux du ministère de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta. 

9. Comment les espèces aquatiques envahissantes sont-elles introduites dans de nouveaux plans d’eau?  

 

Les espèces aquatiques envahissantes sont introduites par des activités telles que le canotage, le kayak, la planche à pagaie et la pêche. Résidents et visiteurs peuvent contribuer à les tenir à l’écart des parcs nationaux en suivant une pratique exemplaire qui consiste à nettoyer, à vider et à faire sécher leurs embarcations et leur matériel partout en Amérique du Nord. 


Les écosystèmes aquatiques sont essentiels à la santé de nos parcs nationaux. Ils sont menacés par les espèces envahissantes, qui les altèrent, causent des dommages irréversibles et nuisent à des espèces en péril déjà vulnérables, telles que la truite fardée du versant de l’ouest.

10. Comment les visiteurs peuvent-ils contribuer à prévenir la propagation des espèces aquatiques envahissantes?

 

Ils doivent obligatoirement obtenir un permis d’auto-inspection avant d’utiliser une embarcation à propulsion humaine, de l’équipement de plongée et du matériel de pêche dans les eaux des parcs. De plus, ils sont tenus d’adhérer au programme Nettoyer-Vider-Faire sécher, en suivant les étapes décrites ci-dessous : 

Nettoyer 

  • Nettoyer et inspecter les embarcations et le matériel (y compris le matériel de pêche et de plongée).

Vider

  • Vider les seaux, les ballasts, les cales, les glacières, les compartiments internes et tout autre objet pouvant contenir de l’eau piégée ou stagnante. 

Faire sécher 

  • Faire sécher complètement les embarcations et le matériel pendant 48 heures avant d’entrer dans une rivière, un lac ou un ruisseau (en Alberta, en Colombie-Britannique, au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest).
  • Laisser les compartiments ouverts et éponger l’eau stagnante. 
  • Faire sécher les embarcations et le matériel pendant au moins 30 jours après une utilisation aux États-Unis ou dans des provinces et territoires autres que la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Yukon ou les Territoires du Nord-Ouest. 

11. Que se passe-t-il si un visiteur ne réussit pas à compléter le processus d’autocertification des embarcations et du matériel ou ne répond pas à la norme Nettoyer-Vider-Faire sécher? 
 
Les visiteurs qui ne satisfont pas à la norme Nettoyer-Vider-Faire sécher et qui ne suivent pas le processus d’autocertification du matériel n’ont pas le droit de mettre une embarcation à l’eau dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay tant et aussi longtemps qu’ils ne remplissent pas les conditions énoncées. Ces visiteurs peuvent faire décontaminer leur embarcation à une station provinciale et doivent conserver une preuve du processus. Une fois leur embarcation décontaminée, ils doivent encore remplir le formulaire d’autocertification. Les personnes qui contreviennent aux règles d’auto-inspection obligatoire s’exposent à des actions en justice qui pourraient donner lieu à diverses sanctions, depuis une amende modeste jusqu’à une comparution en cour assortie d’une amende maximale de 25 000 $. 
12. Où se trouvent les stations de nettoyage/décontamination les plus proches? 

 

Il n’y a aucune station de nettoyage ou de décontamination dans les parcs nationaux Banff, Yoho et Kootenay. La station provinciale la plus proche du parc national Yoho se trouve à Golden, près du centre d’information touristique de la localité (1000, route Transcanadienne). Celle qui se trouve le plus près du parc national Kootenay est située à Radium Hot Springs, au bord de la route 95, en direction d’Invermere (côté ouest de la route). 

13. Où et comment signaler des espèces aquatiques envahissantes? 

 

Si vous observez une espèce aquatique envahissante dans un plan d’eau de l’Unité de gestion de Lake Louise, Yoho et Kootenay, signalez-le à l’adresse pc.llykaquatics-aquatiquesllyk.pc@canada.ca. À l’extérieur des parcs nationaux, veuillez composer le 1-855-336-2628 en Alberta et le 1-888-933-3722 en Colombie-Britannique.

14. Pourquoi certains visiteurs sont-ils tenus de faire sécher leurs embarcations et leur matériel pendant 48 heures alors que d’autres doivent le faire pendant 30 jours? 

 

Les embarcations arrivant de l’extérieur de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest doivent sécher pendant 30 jours, alors que celles qui viennent de l’intérieur de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest doivent sécher pendant 48 heures. Cette différence s’explique par le fait que les risques de propagation de diverses espèces aquatiques envahissantes sont plus élevés dans certaines régions que dans d’autres. Les délais de séchage prescrits contribuent à éliminer ces risques. 

Les visiteurs qui ne peuvent pas respecter le délai de séchage de 30 jours peuvent se rendre à la station de décontamination la plus rapprochée.

15. Qu’arrive-t-il si un visiteur a fait décontaminer son embarcation dans une station provinciale la veille de son entrée dans le parc? 

 

Une preuve de décontamination provenant d’une station d’inspection provinciale sera acceptée dans le cas des visiteurs qui ne peuvent pas se conformer à la réglementation. 

16. Faut-il nettoyer, vider et faire sécher les embarcations et le matériel qui sont utilisés dans le même plan d’eau pendant plusieurs jours? 

 

Si un visiteur utilise son embarcation dans le même plan d’eau pendant plusieurs jours, il n’est pas tenu de la nettoyer, de la vider et de la faire sécher avant de la déplacer dans un autre plan d’eau. Cependant, lorsqu’il change de plan d’eau dans les parcs nationaux Yoho et Kootenay, il doit obtenir un nouveau permis et satisfaire aux conditions applicables. 

17. Est-il possible d’obtenir un permis d’autocertification en ligne? 

 

Les permis d’autocertification ne sont pas accessibles en ligne à l’heure actuelle, mais ils devraient l’être dans un avenir rapproché. 

Renseignements : pc.llykaquatics-aquatiquesllyk.pc@canada.ca