Le canotage de poche est une activité de plus en plus populaire dans le parc national et réserve de Kluane. Bien qu’il y ait beaucoup d’occasions pour les pagayeurs de niveau intermédiaire à avancé, les dangers et les risques liés à tout canotage en eau vive et de voyage en lieu sauvage isolé sont nombreux. Vous êtes responsable de comprendre les risques et d’acquérir les compétences et l’expérience pour être autonome. Le canotage de poche est fondamentalement plus dangereux qu’une randonnée de plein air.


Gardez les conseils suivants en tête

Préparez-vous au pire

Tous les ruisseaux et toutes les rivières dans le parc national et réserve de Kluane sont très éloignés, et certains exigeront plusieurs jours de voyage ardus d’un bout à l’autre pour rejoindre le point de mise à l’eau. Dans ces circonstances, même une blessure mineure ou un bateau troué peut avoir de sérieuses conséquences. Sur la rivière, de simples erreurs telles que le manquement de bien fixer un sac à dos à un canot de poche peuvent mener à de l’équipement perdu et à des nuits trempes et misérables dans l’arrière-pays sauvage. Les rivières et les ruisseaux sont continus, souvent avec de petits ou peu de remous. Ce n’est pas « une eau calme avant les chutes » ; les erreurs peuvent entraîner de graves conséquences. Préparez-vous au pire et prévoyez comment y faire face. Nous recommandons d’avoir les articles suivants dans un petit sac sec sur vous au cas où vous seriez séparé de votre canot : un allume-feu, une boussole, un miroir, une trousse de purification d’eau, une couverture d’urgence et un appareil de communication quelconque (par exemple, un téléphone satellite).

Vous êtes tout seul

L’endroit n’est pas pour les débutants. Vous êtes responsable de votre propre sécurité et vous devez vous préparer à une urgence de façon autonome. Apportez une bonne trousse de premiers soins, une trousse de réparation et une trousse de décoincement, et ayez les compétences pour les utiliser. En cas d’urgence, appelez notre agent de service au 1 877-852-3100 ou 1-780-852-3100 pour téléphone satellite. Gardez en tête que les secours peuvent prendre du temps. Il peut s’écouler plusieurs journées avant qu’une tentative de sauvetage soit possible à cause de nombreux facteurs, tels que le temps, la distance, la disponibilité d’un avion et la capacité d’accéder à votre position, entre autres.

24 hour emergency dispatch

1-780-852-3100

Satellite phones are the recommended form of communication. Other satellite GPS messenger devices, such as SPOT® or inReach®, are also effective. Cell phones do not work in most areas of the park.

Attendez-vous à tout

Les canoteurs de poche devraient s’attendre à rencontrer des dangers inattendus, tels que des arbres qui sont tombés et des roches cachées. Les arbres qui sont tombés sont particulièrement dangereux parce qu’ils forment des passoires où l’eau passe à travers les branches de l’arbre, mais les objets solides tels que les personnes et les canots de poche ne passent pas. Les passoires peuvent attirer dans un siphon un canoteur, même avec un vêtement de flottaison individuel (VFI). Savoir comment repérer les passoires et les autres dangers dans l’eau et les éviter sont quelques-unes des compétences essentielles que tout canoteur devrait avoir avant de se lancer sur l’eau.

Habillez-vous pour nager

L’eau est froide dans le parc et la réserve de Kluane. Par conséquent, même une eau relativement calme présente des risques non négligeables. Le froid limitera votre capacité à échapper à des dangers tels que des passoires ou peut conduire à l’hypothermie si vous êtes immergé pendant une période prolongée. De plus, le choc provoqué par le contact avec l’eau froide cause une inhalation involontaire qui peut provoquer la noyade si vous êtes sous l’eau. Améliorez vos chances de survie, portez une combinaison étanche.

Portez toujours un VFI et un casque

La nature peu profonde de certains des ruisseaux et des rivières signifie qu’il y a toujours le risque de se faire coincer le pied et d’entrer en collision avec des rochers. Portez un vêtement de flottaison individuel (VFI) et un casque pour réduire le risque de noyade et de blessures potentielles à la tête et à la colonne vertébrale.

Les questions préparatoires avant le voyage

Avant de partir, posez-vous ces questions :

  • Le voyage convient-il au niveau d’expérience et de compétence de votre groupe?
  • Êtes-vous capable de prédire les eaux vives et de reconnaître rapidement des dangers tels que les passoires, les trous et les angles de la rivière? Avez- vous les compétences pour éviter ces dangers ou vous échapper rapidement des remous et explorer des eaux inconnues?
  • Quels sont les dangers connus de la rivière sur laquelle vous naviguez (p. ex., des rapides ou des portages nommément désignés) ?
  • Plus important encore, quels sont les dangers inconnus (p. ex., des rapides imprévus à des niveaux d’eau plus élevés ou des arbres tombés récemment dans la rivière) ?
  • Avez-vous un plan au cas où vous perdriez votre pagaie ou qu’un membre de votre groupe se blesse ?
  • Avez-vous déjà descendu cette rivière, ou connaissez-vous quelqu’un qui l’a fait ? L’eau est-elle à un niveau sécuritaire pour y naviguer ?

Il y a des ressources comme le livre « Paddling in the Yukon » ou vous trouverez plus d’information.

Équipement recommandé pour le canotage de poche

En plus de votre équipement de nuit dans le sac à dos, nous recommandons le matériel suivant :

  • Une combinaison étanche
  • Un VFI, un casque et un couteau de rivière pour couper les cordes et s’échapper des enchevêtrements
  • Des gants et des chaussures appropriées
  • Essentiels (allume-feu, boussole, miroir, trousse de purification d’eau, couverture de secours, Gaz poivré accessible) et un appareil de communication porté sur vous dans un petit sac sec
  • Une trousse de réparation pour votre canot de poche
  • Une pagaie et une autre de secours
  • Un sac de sauvetage et une trousse de décoincement

Repousser les espèces aquatiques envahissantes

Les plantes et les animaux envahissants peuvent endommager nos écosystèmes aquatiques. Faites bien attention lorsque vous vous déplacez d’un plan d’eau à un autre, particulièrement si vous venez de l’extérieur du Yukon.

Avant et après votre excursion....

  • Nettoyez le bateau et l’équipement pour en retirer les plantes, les animaux et la boue.
  • Videz toute l’eau du bateau et de l’équipement sur la terre ferme.
  • Séchez complètement toutes les parties de votre bateau et de votre équipement.

...pour éviter la propagation des espèces aquatiques envahissantes.

Signalez la présence d’espèces aquatiques envahissantes dans le parc : 1-867-333-9247

Routes populaires

Partage votre histoire.

On adorerait avoir des images et des renseignements de votre voyage dans notre parc. Même si un grand nombre de nos employés sont des pagayeurs avides, nous ne pouvons pas explorer tout nous-mêmes. Nous sommes en apprentissage constant et nous faisons la mise à jour régulière de notre matériel d’organisation de voyage.

Enregistrement pour l'arrière-pays

Du 1er avril au 15 novembre les visiteurs doivent se procurer un permis d’accès à l’arrière-pays pour y passer la nuit. Les Contenants à l'épreuve des ours sont obligatoires dans le parc.

 Enregistrement pour l'arrière-pays