Rapport de la consultation sur le projet de plan directeur du lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue

Préparé par Hill+Knowlton Stratégies

Le rapport est également disponible en PDF. (676 Ko)


1. Mise en contexte

1.1. Lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue

Situé à l’extrémité ouest de l’île de Montréal, le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue est la porte d’entrée de la navigation vers la rivière des Outaouais. Bien avant la construction du canal, la rivière des Outaouais a d’abord été empruntée par les communautés autochtones dans leur commerce intertribal, pour ensuite servir comme route des fourrures. Inauguré en 1843 à des fins commerciales, le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue a servi au transport du bois et de diverses marchandises avant de devenir un canal de navigation de plaisance au cours des années 1970. 

Aujourd’hui, en plus de sa voie navigable d’une longueur d’environ 500 m, le canal bénéficie du grand dynamisme récréotouristique du Vieux Sainte-Anne-de-Bellevue, adjacent au lieu. Les visiteurs profitent des abords du canal et des lacs Saint-Louis et des Deux-Montagnes pour la détente, la promenade, faire des pique-niques et pour observer les embarcations franchir l’écluse. En 2019, plus de 125 000 personnes ont fréquenté le lieu et plus de 5 500 embarcations ont transité par l’écluse, ce qui en fait la plus achalandée parmi les canaux gérés par Parcs Canada.

Carte du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue

Le plan directeur est un document stratégique qui établit les priorités à long terme pour la gestion et l’exploitation de ce lieu historique et propose une vision, des stratégies et des objectifs clés pour les 10 prochaines années. Plusieurs objectifs du dernier plan directeur, publié en 2005, ont été atteints, notamment à travers d’importants investissements sur les infrastructures du site qui se poursuivront jusqu’en 2021. Dans ce contexte, l’élaboration d’un nouveau plan adapté aux défis, opportunités et attentes des visiteurs actuels permettra au lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue de se positionner par rapport aux enjeux et opportunités que présente le site aujourd’hui. Ainsi, le nouveau plan directeur aspirera à atteindre le plein potentiel du site, en reflétant le rôle qu’il détient dans l’histoire, au sein de la communauté locale et pour les visiteurs, de même que dans le réseau des voies navigables du Québec.


En vue de s’assurer que le nouveau plan reflète les aspirations des Canadiens, des visiteurs, des partenaires du milieu et des communautés à proximité du site, le projet de plan directeur a été présenté publiquement et la population a été invitée à se prononcer sur son contenu.

1.2. Mandat de Hill+Knowlton Stratégies

Hill+Knowlton Stratégies a été mandaté par Parcs Canada pour concevoir et mettre en œuvre une démarche de consultation publique portant sur le projet de plan directeur du lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue.

Dans le cadre de ce mandat, Hill+Knowlton Stratégies a, entre autres, élaboré les outils de consultation, assuré l’animation de l’activité portes ouvertes, effectué l’analyse des données ainsi que rédigé le présent rapport faisant état des résultats des activités de consultation.

2. Démarche de consultation

Le projet de plan directeur a d’abord bénéficié d’un exercice de vision mené en octobre 2018 avec diverses parties prenantes du milieu. Cet exercice a permis d’orienter l’élaboration du nouveau plan et de dégager une vision consensuelle de ce que devrait être le canal en 2030. Par la suite, Parcs Canada a annoncé la tenue d’activités de consultation, en février 2020, sur son projet de plan directeur pour le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue et a invité la population à y participer.
Les outils élaborés pour la collecte des commentaires et les activités de consultation mises en œuvre dans le cadre de la consultation publique visaient à maximiser la participation des résidents de Sainte-Anne-de-Bellevue et des villes limitrophes, des visiteurs, des partenaires et des organismes du milieu afin de recueillir des commentaires sur les propositions contenues dans le projet de plan directeur.

2.1. Activité de consultation

Deux moyens de participation à la consultation sur le projet de plan directeur ont été proposés :

Consultation en ligne
Le site Web présentant la démarche de consultation, consultationcanal.ca, a été créé afin de faciliter la participation des citoyens. Le document d’information sur le projet de plan ainsi que des renseignements sur les activités de consultation étaient disponibles sur le site. Du 12 février au 2 mars 2020, les visiteurs du site Web pouvaient également remplir le questionnaire utilisé lors de l’activité portes ouvertes pour identifier leurs priorités parmi les éléments proposés au plan.

Activité portes ouvertes
Une activité portes ouvertes, destinée au grand public, a eu lieu le 26 février 2020, entre 15 h et 19 h. Une quarantaine de représentants de différents groupes d’intérêts, de citoyens et d’autres parties prenantes ont participé à l’activité. À leur arrivée, les participants étaient invités à consulter les panneaux d’information sur le projet de plan directeur et d’échanger avec les représentants de Parcs Canada. Une présentation du projet de plan directeur a été réalisée, suivie d’une courte période de questions et réponses. Les participants ont pu ainsi poser leurs questions et obtenir des réponses directement des représentants de Parcs Canada, en plus de faire part de leurs commentaires sur les stratégies et propositions du projet de plan directeur. Enfin, les participants ont été invités à remplir le questionnaire visant à identifier les priorités parmi les éléments proposés.

2.2. Promotion des activités 

L'information concernant les activités de consultation a été communiquée par différents moyens. D'abord, un bulletin d’information annonçant la tenue d’une consultation a été diffusé dans les médias locaux le 12 février 2020. Des invitations par courriel ont été envoyées aux partenaires et acteurs clés du milieu. Les renseignements concernant la consultation ont été mis en ligne et partagés dans les médias sociaux de Parcs Canada (Facebook et Twitter) et sur les sites Web de plusieurs partenaires de Parcs Canada, tels que la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue. Au fil des jours, de nombreuses publications ont aussi été faites dans les médias sociaux pour accroître la portée des messages. Parcs Canada a également fait des démarches particulières pour rejoindre les plaisanciers, citoyens et autres parties prenantes qui fréquentent le lieu, telles que la diffusion de l’information à l'aide des comptes de médias sociaux des partenaires nautiques et par l’envoi d’une infolettre, dont l’abonnement compte 749 personnes. Enfin, des affiches annonçant la consultation et invitant le public à consulter le site Web pour y participer ont été distribuées aux partenaires et affichées dans différents lieux publics situés dans les villes à proximité du canal (ex. hôtel de ville, bibliothèque, site touristique).

2.3. Collecte des opinions et commentaires

Un questionnaire a été élaboré pour recueillir les avis des participants sur l’ébauche de plan directeur. Ce questionnaire a été utilisé lors de l’activité portes ouvertes et en ligne, sur consultationcanal.ca. Cette consultation était également disponible sur le site « Consultations auprès des Canadiens » du gouvernement du Canada. Il portait sur l’appréciation de la vision et des objectifs contenus dans le projet de plan directeur et contenait une section ouverte dédiée aux commentaires. Environ 30 % des participants ayant rempli un questionnaire ont laissé des commentaires additionnels dans la section prévue à cet effet.

Les représentants de Parcs Canada ont également pris en note les commentaires émis lors de l’activité portes ouvertes, durant leurs échanges avec les participants. Sur un total de 742 questionnaires complétés entièrement ou en partie, entre le 12 février et le 2 mars 2020, on constate un taux d’achèvement d’environ 80 %. C’est-à-dire qu’environ 600 questionnaires ont été entièrement remplis, alors que d’autres n’ont été que partiellement complétés. Les résultats présentés dans la section suivante du rapport sont calculés sur le nombre total de réponses pour chaque question, et non pas sur le nombre total de questionnaires.


3. Analyse des résultats

Cette section présente l’analyse des résultats de la consultation à partir de l’analyse des données du questionnaire et de l’activité portes ouvertes. En premier lieu, un portrait des répondants au questionnaire est présenté. Ce portrait est suivi de l’analyse des données quantitatives du questionnaire. Finalement, une analyse des données qualitatives provenant des commentaires ouverts du questionnaire ainsi que de l’activité portes ouvertes est présentée.

3.1. Profil des répondants au questionnaire

Lieux de résidence
Les lieux de résidence des répondants ont pu être analysés grâce aux trois premiers caractères alphanumériques des codes postaux indiqués sur les questionnaires. Ceux-ci peuvent être divisés selon les catégories de résidence suivantes :

Résidents des villes à proximité du canal, incluant celles sur l’île de Montréal (Sainte-Anne-de-Bellevue, Senneville, Baie-d’Urfé), et les municipalités de la Couronne Sud situées à proximité du site, soit sur L'Île-Perrot (L’Île-Perrot, Pincourt, Notre-Dame-de-l‘Île-Perrot) ainsi que celles situées sur la rive opposée du lac des Deux-Montagnes (Vaudreuil-Dorion, Vaudreuil-sur-le-Lac, L'Île-Cadieux) ;

  • Personnes habitant ailleurs dans l’Ouest-de-l’Île (Beaconsfield, Kirkland, L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Pierrefonds-Roxboro, Dollard-des-Ormeaux, Pointe-Claire, Dorval, L'Île-Dorval) ;
  • Personnes habitant ailleurs à Montréal ou à Laval ;
  • Résidents de la Couronne Nord;
  • Personnes habitant ailleurs dans la Couronne Sud ; et
  • Personnes résidant ailleurs au Québec et au Canada (dont 6 personnes hors Québec, dont la majorité réside en Ontario à proximité de la rivière des Outaouais).

Environ 25 % des répondants habitent dans une ville à proximité du canal, soit dans un rayon de 6 km.

Graphique 1. Lieux de résidence des participants ayant indiqué leur code postal

Groupes d’âge
Des personnes issues de toutes les catégories d’âge ont rempli le questionnaire. La majorité des répondants (61 %) sont âgés de 45 à 64 ans.

Graphique 2. Groupes d’âge des participants


Raisons principales de fréquentation du site

Parmi les nombreuses réponses fournies à la question concernant la motivation principale pour visiter le site, la réponse la plus fréquente a été « nautisme » (59 %) suivi par « promenade et détente » (31 %). La plupart des répondants sont donc des plaisanciers.
Graphique 3. Principaux motifs de fréquentation du site


L’analyse démontre des liens entre les motifs de fréquentation du site et les groupes d’âge des répondants. Par exemple, 70 % des personnes qui fréquentent le site pour le nautisme ont entre 45 et 64 ans, alors que 56 % des personnes qui le fréquentent pour la promenade et la détente ont 65 ans et plus.

On aperçoit également des tendances concernant la raison principale de visite du site par lieu de résidence. Les répondants habitant dans les villes à proximité et ailleurs dans l’Ouest-de-l’Île utilisent le site principalement à des fins de promenade et de détente (55 % et 52 % respectivement) plutôt que pour le nautisme (29 % et 23 % respectivement). Parmi ces répondants voisins, notons un nombre important de personnes qui fréquentent le site pour son patrimoine (17 % des répondants qui habitent dans l’Ouest-de-l’Île).

Par ailleurs, 11 % des répondants habitant dans une ville à proximité du site ont indiqué fréquenter le site pour une raison autre que les options présentées dans le questionnaire, majoritairement pour l’ensemble des raisons évoquées plutôt que pour une raison en particulier.

Au contraire, les répondants qui résident dans la Couronne Nord et la Couronne Sud fréquentent le site majoritairement pour le nautisme (86 % et 75 % respectivement), comparé aux répondants résidant à Montréal ou Laval.

Il se dégage ainsi deux principaux profils de répondants au questionnaire : des personnes habitant à proximité du site qui le fréquentent principalement pour la détente et la promenade ainsi que l’appréciation du patrimoine, et des personnes habitant dans la grande région montréalaise qui fréquentent le site principalement à des fins de nautisme.

3.2. Taux d’adhésion à la vision proposée

86 % des répondants sont « d’accord » ou « tout à fait d’accord » avec la vision proposée pour le Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue de demain, décrite comme suit dans le document d’information :

« À travers la mise en valeur des composantes du site et le développement d’activités récréotouristiques en partenariat avec le milieu, le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue proposera une expérience de visite renouvelée qui met de l’avant l’histoire et les paysages emblématiques du site ».

Graphique 4. Adhésion à la vision proposée pour le canal



Aucune différence significative dans l’appréciation de la vision n’a été notée parmi les différents groupes d’âge, les motifs de fréquentation du site ou lieu de résidence.

3.3. Importance accordée aux propositions du projet de plan directeur

Les participants ont indiqué le niveau d’importance qu’ils attribuent, sur une échelle de 1 à 5 (5 étant « très important » et 1 étant « très peu important »), à dix (10) propositions reliées aux objectifs énoncés pour le site. Dans le graphique suivant, les propositions ayant récolté les niveaux d’importance 4 (« important ») et 5 (« très important ») auprès des répondants sont présentées selon le taux de réponse.

Graphique 5. Propositions par ordre d'importance

Sur la base des résultats, l’ensemble des propositions avancées pour le plan directeur dans le questionnaire ont reçu un appui favorable par les répondants. Cependant, les propositions qui ont été jugées les plus importantes par les répondants sont celles qui visent à adapter le site face aux risques associés aux inondations récurrentes et à améliorer l’état des ouvrages de génie et des composantes historiques du canal, ainsi qu’à accroître le nombre et la qualité des points d’accès à l’eau. Les deux premières propositions suscitent une forte adhésion de tous les participants, tous lieux de résidence et raisons de fréquentation du site confondu.

En revanche, pour la proposition ayant trait aux points d’accès à l’eau, ainsi que pour l’autre proposition touchant au nautisme – celle d’accroître le nombre de points d’amarrage de nuit – on constate des différences significatives en ce qui concerne le niveau d’importance attribué selon la raison de fréquentation du site et le lieu de résidence des répondants. De façon générale, ces deux propositions sont extrêmement importantes pour les personnes qui fréquentent le site pour le nautisme. Cependant, elles sont jugées beaucoup moins importantes par les personnes qui habitent à proximité du site et qui utilisent le site principalement pour la promenade et la détente. Les tableaux suivants présentent cette différenciation par rapport aux deux propositions reliées au nautisme, selon le lieu de résidence et la raison de fréquentation du site.

Tableau 1. Propositions en lien avec le nautisme - niveau d’importance par lieu de résidence

 

Niveau d’importance (4-5) par lieu de résidence identifié

Augmenter le nombre d’espaces offerts aux embarcations pour l’amarrage de nuit

Accroître le nombre et la qualité des points d’accès au plan d’eau pour les visiteurs

Villes à proximité

55 %

72 %

Ailleurs dans l’Ouest-de-l’Île

41 %

71 %

Montréal et Laval

67 %

81 %

Couronne Nord

91 %

86 %

Ailleurs dans la Couronne Sud

76 %

88 %


Tableau 2. Propositions en lien avec le nautisme - niveau d’importance par raison de visite

 

Niveau d’importance (4-5) par raison de visite

 

 

 

Augmenter le nombre d’espaces offerts aux embarcations pour l’amarrage de nuit

Accroître le nombre et la qualité des points d’accès au plan d’eau pour les visiteurs

Nautisme

93 %

88 %

Promenade et détente

41 %

72 %

 

Pour l’ensemble des répondants, les deux propositions suivantes ont été jugées moins importantes, bien qu’elles aient reçu toutes les deux un appui de 61 % :

  • - Favoriser une connexion entre le canal et le Vieux Sainte-Anne à travers des initiatives telles que des parcours thématiques ;
  • - Renouveler les outils d’interprétation de l’histoire du site.

Toutefois, ces deux propositions ont fait l’objet de nombreux commentaires mettant de l’avant leur impact sur l’appréciation du site, surtout par les personnes qui habitent à proximité. Une analyse par lieu de résidence indique que les taux d’importance de ces deux propositions augmentent pour les répondants à proximité, comme illustré dans le tableau suivant :

Tableau 3. Niveau d’importance des deux propositions jugées les moins prioritaires par lieu de résidence

 

Niveau d’importance (4-5) par lieu de résidence identifié

Favoriser une connexion entre le canal et le Vieux Sainte-Anne à travers des initiatives telles que des parcours thématiques

Renouveler les outils d’interprétation de l’histoire du site

Villes à proximité

64 %

68 %

Ailleurs dans l’Ouest-de-l’Île

75 %

78 %

Montréal et Laval

58 %

59 %

Couronne Nord

71 %

56 %

Ailleurs dans la Couronne Sud

51 %

59 %

Ainsi, ces propositions sont beaucoup plus importantes pour les personnes vivant à proximité du site.

L’analyse du niveau d’importance des propositions selon les lieux de résidence et la raison de fréquentation du site permet d’affirmer qu’il y a un consensus sur l’importance des propositions touchant à l’intégrité du site à travers l’ensemble des profils de répondants. Toutefois, comme le révèlent les tableaux d’analyse présentés ci-haut, le niveau d’importance attribué à plusieurs propositions du projet de plan directeur varie selon l’usage principal du site ainsi que le lieu de résidence des répondants. La prochaine section présente une analyse des commentaires recueillis afin de mieux comprendre les différentes perspectives des participants aux activités de consultation quant aux propositions du projet de plan directeur pour orienter l’avenir du site.

3.4. Analyse des commentaires additionnels

Une analyse de l’ensemble des commentaires des participants recueillis à travers les questionnaires et les échanges avec les intervenants de Parcs Canada lors de l’activité portes ouvertes a été effectuée. Plusieurs grands thèmes récurrents sont ressortis de cette analyse.

Préserver l’intégrité du site

Les propositions visant à améliorer la condition physique du site sont largement appréciées par les participants, particulièrement en ce qui concerne la réhabilitation du site à la suite de dommages causés par des inondations et afin d’assurer son adaptation aux changements climatiques. Ces commentaires reflètent la teneur des interventions proposées dans la deuxième stratégie du projet de plan directeur, laquelle propose d’améliorer les ouvrages de génie ainsi que les composantes historiques du canal.

Les échanges entre les participants et les représentants de Parcs Canada lors de l’activité portes ouvertes visaient notamment la condition physique du site et les impacts liés aux inondations. Plusieurs participants ont souligné leur souhait que les travaux de réfection de la jetée amont soient réalisés le plus rapidement possible. D’autres participants ont suggéré de prévoir des interventions additionnelles visant à atténuer les impacts des inondations à divers endroits le long de la promenade du Vieux Sainte-Anne, ce qui aurait pour effet d’augmenter les liens avec les entreprises locales et encouragerait le développement économique local. À titre d’exemple, notons la proposition d’augmenter la hauteur du mur de rétention longeant la promenade riveraine du côté du Vieux Sainte-Anne.

Plusieurs commentaires font le lien entre la préservation de l’environnement et la protection contre les inondations récurrentes. De nombreux répondants ont également souligné l’importance de protéger la faune et la flore existantes sur le site, comme proposé par la stratégie 3. En particulier, la présence de tortues et de différentes espèces d’oiseaux a été identifiée comme un élément à mettre en valeur pour sensibiliser les usagers à l’environnement naturel du site.

« C’est essentiel que le site soit protégé contre les inondations à l’avenir et qu’il soit rendu accessible aux résidents et visiteurs pour la récréation. Il est également important de protéger la flore et faune existante. » (traduction libre)

« Les inondations et l’environnement doivent être la première et la plus importante priorité. » (traduction libre)

« Il est primordial de développer des outils de conservation des ressources tant culturelles que naturelles pour le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue. Ce canal est le plus achalandé, mais est aussi celui où l'impact de mesures de conservation (notamment sur les sternes et les tortues géographiques) peut être le plus important. La mise en valeur et les actions de protection des ressources sont essentielles dans la vision qu'il faut y avoir du site! »

Assurer une meilleure cohabitation entre les différents usagers du site et les résidents riverains

Plusieurs participants ont indiqué qu’un meilleur équilibre et une meilleure cohabitation entre les différents usagers du site seraient souhaitables. De nombreux commentaires ont évoqué des nuisances reliées aux usages temporaires du site pour les résidents riverains, particulièrement le nautisme. Parmi les enjeux de cohabitation, le bruit associé à l’usage nautique (c.-à-d. musique, moteurs, génératrices) a souvent été mentionné. Ces commentaires provenaient en grande partie des résidents demeurant à proximité du site et qui le fréquentent régulièrement, ainsi que des personnes résidant en face du site qui sont également impactées par son achalandage.

D’autres participants estiment que la promotion du site comme endroit récréotouristique pourrait attirer une quantité trop importante de visiteurs et que cela aurait un impact négatif sur la qualité de vie des résidents de Sainte-Anne-de-Bellevue, pour qui le site fait partie intégrante de leur milieu de vie. Pour ces participants qui fréquentent le site pour la détente et la promenade, ainsi que pour l’appréciation du milieu naturel et de son histoire, il est important de préserver une certaine tranquillité sur le site.  Ainsi, il paraît important de trouver un équilibre entre les différents usages prenant place sur le site afin d’y permettre l’appréciation par tout type d’usager.

« Nous sommes résidents de Sainte-Anne-de-Bellevue depuis 40 ans. Le canal fait partie de notre ADN, mais on ne souhaite pas qu'il devienne une marina. Qu'il soit accessible, éducatif, nous sommes tout à fait d'accord. Il ne faut pas que ce magnifique canal devienne surpeuplé... »

« Favoriser une ambiance à la détente et en harmonie avec le milieu naturel. »

« Si vous augmentez le nombre de bateaux amarrés pendant la nuit au Canal, veuillez-vous assurer d’avoir des règles sur le bruit en lien avec la réglementation de la ville. »
(traduction libre)


Bonifier l'offre de services de nautisme

Environ 60% des répondants au questionnaire fréquentent le site pour le nautisme, ce qui a généré un grand nombre de commentaires portant sur l’usage nautique et la navigation de plaisance. La majorité des commentaires ont porté sur la bonification des services et des installations existantes leur étant destinés, comme il est proposé par la première stratégie du projet de plan directeur. En particulier, notons des requêtes pour l’ajout de toilettes et de douches publiques sur le site, ainsi que l’ajout d’électricité et d’eau potable aux lieux d’amarrage. Certains plaisanciers ont également soulevé l’enjeu de la sécurité sur le site et ont demandé un meilleur encadrement de cet usage sur le site, surtout la nuit.

Quant à la récurrence des crues printanières et l’accès à l’eau, plusieurs participants ont suggéré que des quais flottants soient installés, puisque ceux-ci s’adaptent aux fluctuations du niveau d’eau et donc, de ne pas retarder le début de la saison de navigation. D’autres répondants ont soulevé la possibilité d’avoir plus de points d’accès pour des embarcations non motorisées, tels que les canots et kayaks, un point qui a également été soulevé lors de l’activité portes ouvertes. D’autres ont fait part du souhait de prolonger les heures d’accès et d’opération de l’écluse. La possibilité d’avoir des points d’amarrage différents pour le jour, non destinés à l’amarrage de nuit, a également été suggérée afin d’augmenter l’offre.

Ces propositions s’arriment avec les objectifs de la première stratégie du projet de plan directeur, laquelle vise, entre autres, à distinguer le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue comme escale le long du parcours nautique entre Montréal et Ottawa, et ce, en améliorant les installations, l’offre de services en nautisme et l’accès au plan d’eau.

« Techniquement, avec les niveaux des eaux, il serait nécessaire de reconstruire et rehausser la hauteur du quai aval côté restaurant [promenade] afin d'être en mesure de s'y amarrer pour une plus grande période de temps durant la saison de navigation. »

« Beaucoup de plaisanciers locaux viennent souper, mais ne restent pas pour la nuit alors peut-être qu'il pourrait avoir un espace autre que les emplacements de nuit. »

« Pour être actuellement un plaisancier de la Rive-Sud de Montréal qui utilise fréquemment le site de Sainte-Anne-de-Bellevue comme destination ou arrêt de ravitaillement, je trouve que le projet sera bénéfique pour l'ensemble des partenaires économique[s] et culturel[s] de cet endroit magnifique. L'augmentation de l'accès à l'amarrage sera souhaitable, car je dois rebrousser chemin à plusieurs reprises par manque d'espace ! »


L'expérience de visite et l'aménagement du site

Plusieurs participants ont indiqué que l’aspect historique et patrimonial du canal devrait être davantage reflété dans la mise en valeur et l’interprétation du site. En plus de renouveler les aménagements existants, des participants ont suggéré l’ajout de mobilier urbain et d’aires de pique-nique ou de détente, ou encore d’équipements spécialisés comme les aires de jeux pour enfants ou des poubelles pour disposer du charbon de bois provenant de barbecues. Lors des portes ouvertes, des participants ont notamment souligné que de tels ajouts seraient importants en raison de l’achalandage du site pendant l’été, surtout l’aménagement de plus de lieux de détente.

D’autres participants ont exprimé le souhait d’améliorer l’accès au site, soit par l’ajout de places de stationnement ou encore en assurant une meilleure desserte par le transport actif ou collectif. Plusieurs commentaires soulignent l’importance de rendre les sentiers et les liens d’accès au site agréables et sécuritaires pour tous les visiteurs, incluant l’accessibilité universelle, destinée aux personnes à mobilité réduite. De plus, le souhait de rendre l’ensemble du site accessible quatre saisons a également été soulevé par plusieurs participants.

Quant au patrimoine et à l’histoire du lieu, certains répondants ont indiqué que des outils d’interprétation et ainsi que des références aux cultures autochtones associées à l’histoire du site seraient appréciés par les visiteurs. Des œuvres commémoratives de l’histoire du site ont également été suggérées par des participants. En outre, certains ont proposé d’avoir sur le site, en sus du personnel dédié à l’opération de l’écluse, du personnel dédié à l’interprétation du lieu. D’autres participants ont affirmé leur soutien à l’idée d’installer des panneaux d’interprétation ou de créer des parcours pour mettre en valeur le site.

De plus, quelques participants ont estimé qu’il était nécessaire d’animer le site et d’y fournir des services et activités à longueur d’année. Sur cet aspect, certains répondants ont jugé que le manque d’activités pour attirer des visiteurs hors de la période estivale a une incidence sur la vitalité de l’économie locale. Ainsi, des interventions pour attirer des visiteurs à longueur d’année, telle une patinoire sur le canal a notamment été suggérée.

Ces commentaires convergent avec les objectifs de la troisième stratégie, laquelle vise à mettre en valeur l’histoire et les paysages du canal de Sainte-Anne-de-Bellevue à travers de nouveaux outils et aménagements sur le site, lesquels contribueront à augmenter le sentiment d’attachement des visiteurs pour le canal.

« Les aires récréatives doivent être ouvertes à tous. Les activités culturelles doivent être gratuites. Les commodités de base (fontaine d'eau potable, toilettes accessibles), entretenues en tout temps, doivent être offertes. »

« Une meilleure intégration avec le transport en commun (train de banlieue, REM) et les réseaux de transport actif (cyclisme, sentiers pédestres) afin de rendre ces liens agréables et sécuritaires pour des visiteurs de tous niveaux d’aptitude et d’âges. Il y a un accès limité à certaines parties du site pour les personnes à mobilité réduite…Plus d’emphase sur l’histoire complète du site incluant des informations historiques/culturelles autochtone. » (traduction libre)

« J’aime beaucoup me promener sur le site. On se sent en vacances! Évidemment les installations commencent à être vieillottes, elles ont besoin d’un renouveau. »


Communication et collaboration avec les partenaires et le milieu

Le besoin de miser sur la collaboration des partenaires et acteurs du milieu a été soulevé par plusieurs participants. La présence de certains acteurs clés et les échanges entretenus avec ces derniers lors de l’activité portes ouvertes ont souligné leur engagement envers le futur du canal de Sainte-Anne-de-Bellevue. Les commentaires recueillis à ce sujet portaient autant sur l’implication et la contribution des organismes et associations partenaires que sur la promotion du lieu historique national et du Vieux Sainte-Anne en tant que destinations. Certains répondants estiment qu’une meilleure collaboration avec la Société de développement commercial (SDC) de Sainte-Anne-de-Bellevue ainsi qu’avec les restaurateurs locaux est nécessaire. D’autres commentaires soulignent le potentiel économique de collaborer avec les partenaires du Triangle bleu , un concept qui s’insère dans un projet de développement de la synergie récréotouristique et nautique des cours d’eau formant un « triangle » reliant Montréal, Kingston et Ottawa via le fleuve Saint-Laurent et les rivières Outaouais et Rideau.

Ces résultats reflètent les interventions proposées dans la deuxième stratégie du projet de plan directeur, laquelle propose de travailler en partenariat avec le milieu afin de rehausser l’expérience de visite pour les visiteurs et plaisanciers et de diversifier l’offre de services de façon à contribuer à la dynamique récréotouristique des environs.

« Il faut un plan économiquement viable ... Il y a moyen d'additionner histoire, faune et économie, il faut juste avoir des intervenants de toutes ces compétences pour une solution gagnante pour tous. »

« Miser sur les restaurants riverains aussi. (…) C'est ce qui attirerait les visiteurs ».


4. Constats relatifs au plan directeur proposé

De façon générale, l’analyse des résultats du questionnaire et des commentaires recueillis confirme l’adhésion des participants aux stratégies proposées dans le projet de plan directeur du lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue. L’appui au projet de plan directeur s’exprime notamment par le fait que 86 % des répondants au questionnaire sont « d’accord » ou « tout à fait d’accord » avec la vision proposée pour le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue de demain. Cette section présente une analyse de l’appréciation des stratégies du plan directeur.

4.1. Stratégie 1 : une destination et un lieu de rencontre incontournable

La première stratégie du projet de plan directeur a reçu un fort appui de la part des participants. Les deux interventions proposées dans le cadre de cette stratégie, soit d’augmenter le nombre d’espaces offerts aux embarcations pour l’amarrage de nuit, puis d’accroître le nombre et la qualité des points d’accès au plan d’eau pour les visiteurs sont considérées comme étant importantes par 72 % et 81 % des répondants respectivement, et que ces pourcentages augmentent de façon significative pour les plaisanciers. De plus, un nombre important de commentaires recueillis à partir des questionnaires et lors de l’activité portes ouvertes ont souligné l’importance du nautisme et de la navigation de plaisance pour ce site, ainsi que le souhait de plusieurs de bonifier les installations et services existants pour cet usage. La consultation a donc permis de démontrer l’importance de cette stratégie dans le plan directeur afin de distinguer le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue comme escale et comme destination sur le parcours nautique. Toutefois, la consultation a également fait ressortir la présence d’enjeux actuels de cohabitation entre l’usage nautique du site et la promenade et la détente, ainsi qu’entre les visiteurs et les résidents à proximité du site. Il serait donc important de s’assurer que toute intervention visant la bonification de l’offre en termes d’amarrages de nuit ou d’accès au plan d’eau propose également des mesures pour améliorer la cohabitation sur le site.

4.2. Stratégie 2 : des aménagements et une expérience de visite qui expriment l’essence du lieu

Les propositions en lien avec la deuxième stratégie ont également reçu un appui considérable de la part des participants. La proposition d’évaluer la vulnérabilité du lieu historique aux impacts des inondations récurrentes est ressortie comme étant la plus importante dans cette stratégie, dans une proportion de 84 %, puis a été l’objet de nombreux commentaires à la fois sur les questionnaires qu’en personne lors de l’activité portes ouvertes. Dans une proportion comparable, 83 % des participants ont également jugé qu’il était important d’améliorer l’état des ouvrages de génie et des composantes historiques du canal. Cet aspect est également ressorti parmi les commentaires, lesquels appuient les travaux de réfection en cours et proposent des interventions additionnelles pour améliorer l’intégrité du site dans un contexte de changements climatiques. La consultation a permis de faire ressortir un certain consensus à propos de l’importance de ces deux propositions.

Concernant les autres propositions en lien avec l’expérience de visite, le développement d’une stratégie de développement récréotouristique, en collaboration avec les partenaires du milieu, a aussi reçu un appui des participants, avec un taux d’importance de 70 %. De plus, à travers la consultation, plusieurs acteurs locaux ont souligné leur souhait de collaborer avec Parcs Canada à cet effet. Les autres propositions en lien avec l’expérience de visite – l’ajout d’activités culturelles et d’installations artistiques sur le site, et les interventions pour favoriser une connexion entre le canal et le Vieux Sainte-Anne à travers des parcours thématiques, notamment – sont également appuyées par les participants. La diversification des activités sur le site a également fait l’objet de plusieurs commentaires des participants. Ainsi, la deuxième stratégie proposée dans le projet de plan directeur répond aux attentes et besoins des participants quant à l’amélioration de l’expérience de visite.

4.3. Stratégie 3 : un lieu emblématique de son histoire et du paysage

La troisième stratégie, visant à mettre en valeur l’histoire et les paysages du canal de Sainte-Anne-de-Bellevue à travers de nouveaux outils et aménagements sur le site, est également appuyée par les répondants, tout en étant considérée comme étant moins prioritaire. Des trois propositions de cette stratégie, celle qui a reçu un taux d’importance le plus élevé porte sur le développement de nouveaux outils de sensibilisation et de mise en valeur du milieu naturel, considéré important par 70 % des répondants. Les deux autres propositions, soit d’inventorier les composantes fauniques et floristiques aux abords du lieu, puis de renouveler les outils d’interprétation de l’histoire du site, sont considérées moins importantes par les répondants (63 % et 61 %, respectivement). Toutefois, les personnes qui résident à proximité du site et qui le fréquentent pour la promenade et la détente ont attribué plus d’importance à ces deux propositions. De plus, plusieurs commentaires des participants ont évoqué le souhait que l’histoire du canal soit davantage reflétée dans la mise en valeur et l’interprétation du site, comme proposé par la stratégie. Bien que moins prioritaires que les propositions touchant à l’intégrité du site et l’expérience de visite, ces résultats démontrent que la troisième stratégie reçoit également l’adhésion des participants.


5. Conclusion et prochaines étapes

5.1. Conclusion

La tenue d’activités de consultation en personne et en ligne a favorisé la participation d'un grand nombre de résidents des villes situées à proximité du canal ainsi qu’ailleurs dans la région. De nombreux participants ont également une bonne connaissance du canal puisqu’ils le fréquentent régulièrement ou habitent à proximité. La consultation a donc rejoint une population bien au fait des réalités du lieu historique.

La démarche a d’abord permis de noter un fort consensus (86 %) relatif à la vision proposée par Parcs Canada et sur laquelle s’appuie le plan directeur. Cet appui, quoique plus nuancé, s’exprime également à l'égard des différentes stratégies proposées dans le plan directeur.

Les interventions visant à améliorer l’intégrité physique du site et à l’adapter face aux changements climatiques, notamment en raison des inondations récurrentes, demeurent des intérêts de première importance pour ceux qui ont participé à la consultation. Il semble également se dégager un consensus quant à la bonification de l’aménagement et de l’offre de services sur le site, autant pour favoriser un meilleur accès au plan d’eau pour tous les usagers que pour mettre en valeur le patrimoine et l’histoire du site.

L’importance de rendre le site à la fois agréable et accessible pour tous les types d’usagers a ainsi été soulignée à plusieurs reprises. Alors qu’un nombre important de répondants fréquentent le site en tant que plaisanciers, des enjeux de cohabitation entre cet usage et, plus généralement, entre les visiteurs et les personnes résidant à proximité du site, ont été soulevés. Ces enjeux doivent être pris en compte dans les façons dont les propositions du plan directeur sont mises en œuvre, afin de favoriser l’appréciation du site par tous.

5.2. Prochaines étapes  

Le projet de plan directeur sera finalisé à la lumière des commentaires exprimés dans le cadre de cette consultation, pour être ensuite présentés au ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, l’honorable Jonathan Wilkinson, d’ici la fin de l’année 2020. Une fois approuvé, le nouveau plan directeur pour le lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue sera publié sur le site Web de Parcs Canada. Sa mise en œuvre fera l’objet d’un dialogue continu pour rendre compte des progrès accomplis et adapter les priorités au fil du temps.