Histoire

Construit en 1827, le fort Langley était un poste de traite des fourrures de la Compagnie de la Baie d’Hudson. En bordure du fleuve Fraser, il faisait autrefois partie d’une voie commerciale de l’Empire britannique située en plein cœur d’une vaste population d’Autochtones.

Le fort fait partie d'un réseau de postes de traite des fourrures établi dans les districts de la Nouvelle-Calédonie et du Columbia (aujourd'hui la Colombie-Britannique et le nord de l'État de Washington). Le fort permet de conserver des rapports pacifiques avec les communautés autochtones pour le commerce des fourrures, du saumon et même des canneberges.