Lieu historique national du Canada Jean-Pierre-Roma-à-Trois-Rivières, (I. P. É.)

Brudenell Point, Île-du-Prince-Édouard
Vue générale du monument commémoratif situé à l'intérieur du lieu historique national du Canada Jean-Pierre-Roma-à-Trois-Rivières. (© Agence Parcs Canada/ Parks Canada Agency)
Vue générale du monument commémoratif
(© Agence Parcs Canada/ Parks Canada Agency)
Adresse : Brudenell, Brudenell Point, Île-du-Prince-Édouard

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1933-05-25
Dates :
  • 1732 à 1732 (Construction)
  • 1732 à 1745 (Significative)

Événement, Personne, Organisation :
  • Jean-Pierre Roma  (Personne)
Autre nom(s):
  • Jean-Pierre Roma à Trois-Rivières, (I. P. É.)  (Nom de la désignation)
  • Roma à Trois-Rivières  (Autre nom)
  • The Roma Settlement /L'établissement Roma  (Nom de la plaque)
Numéro du rapport de recherche : 2006-CED-SDC-028

Plaques


Plaque existante:  Brudenell Point, Île-du-Prince-Édouard

En 1732, Jean-Pierre Roma fonda ici un poste de traite et un établissement qui consolidèrent la présence française sur l'Île-du-Prince-Edouard (île Saint-Jean). Sa compagnie à charte s'intéressait surtout à la pêche, mais aussi au commerce avec le reste de la Nouvelle-france, les Antilles et la France. L'établissement compta neuf bâtiments importants et des jardins. Malgré de nombreuses difficultés, Roma resta en affaires pendant 13 ans. L'entreprise se termina soudainement, en 1745, lorsque les lieux furent détruits par les troupes de la Nouvelle-Angleterre qui avaient capturé Louisbourg.

Plaque originale:  Île-du-Prince-Édouard

Ici, en 1732, Jean Pierre Roma jeta les bases d'un établissement pour le contrôle des pêcheries du golfe et pour le commerce avec la France, Quebec, et les Indes Occidentales. L'établissement fut détruit après la chute de Louisbourg en 1745.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada Jean-Pierre-Roma-à-Trois-Rivières se trouve à l’extrémité de la pointe Brudenell, sur la rive est de l’Île du Prince-Édouard. Le lieu comprend des vestiges de l’établissement de Roma datant du 18e siècle, de bâtiments non identifiés du 19e siècle et de l’établissement commercial Macdonald datant du 19e siècle. La désignation fait référence à l’hectare de terre sur lequel les vestiges de l'établissement de Roma et ceux datant du 19e siècle subsistent.

Valeur patrimoniale

Jean-Pierre Roma à Trois-Rivières fut désigné lieu historique national du Canada en 1933. La raison de la désignation, tirées du texte de la plaque datant de 1998, est la suivante : il s’agit du lieu où, en 1732, Jean-Pierre Roma a fondé un établissement et un poste de traite qui consolidèrent la présence française sur l’Île-du-Prince-Édouard (Île Saint-Jean).

En 1732, Jean-Pierre Roma a fondé un établissement français de pêche et de traite qui comportait neufs bâtiments imposants et des jardins. L’établissement survécu jusqu’en 1745, quand les troupes de la Nouvelle-Angleterre l’ont détruit après le siège de Louisbourg. Après la cession de l’île à la Grande Bretagne, la pointe Brudenell est demeurée inhabitée jusqu’au début du 19e siècle. Elle a appartenu à des propriétaires forains, qui la louaient à divers individus, dont les Macdonald, qui opéraient une entreprise commerciale et un chantier naval sur la pointe.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Rapport de mise en candidature et procès-verbal, octobre 2006.

Éléments caractéristiques

Les principaux éléments qui contribuent au caractère patrimonial de ce lieu historique sont les suivants :
les vestiges, en surface et enfouis, associé à l’établissement Roma, lesquels sont issus :du caveau, du poste de commandement de la compagnie, de l’atelier du forgeron, de la maison des employés et des étrangers, du trou à déchet, de la glacière et de bâtiments aux fonctions non identifiées; les vestiges, en surface et enfouis, datant du 19e siècle, et associés à la présence anglaise, lesquels sont issus de bâtiments aux fonctions non identifiées; les vestiges, en surface et enfouis, datant du 19e siècle, et associés à l’établissement commercial Macdonald, tels que ceux issus du magasin Macdonald; le lien entre le site, les rivières Brudenell et Montague et la mer.