Personnage historique national de Jeanne Dugas

Cheticamp, Nouvelle-Écosse
Impression d'estampe et aquarelle représentant Louisbourg en Amérique du Nord depuis le phare alors que la ville est assiégée, 1758. (© Library and Archives Canada | Bibliothèque et Archives Canada, Collection of Canadiana, Peter Winkworth, R9266-1520.)
Louisbourg
(© Library and Archives Canada | Bibliothèque et Archives Canada, Collection of Canadiana, Peter Winkworth, R9266-1520.)
Adresse : Cheticamp, Nouvelle-Écosse

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 2014-09-30
Date de la vie : 1731 à 1817

Autre nom(s):
  • Jeanne Dugas (1731-1817)  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 2012-06(P); 2012-06-A(P)

Importance: Son histoire de vie illustre les expériences des Acadiens du XVIIIe et du début du XIXe

Plaques


Plaque existante:  Chéticamp, Nouvelle-Écosse

La vie de Jeanne Dugas illustre la diversité de l’expérience acadienne pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle. En 1758, Dugas et les siens évitent la déportation en fuyant l’île Royale (île du Cap-Breton), mais ils sont plus tard capturés par les Britanniques et incarcérés à Halifax. Après la fin de la guerre en 1763, ils rentrent à l’île Royale, où Dugas aide à rebâtir une communauté florissante en tant que sage-femme, gardienne de la mémoire et cofondatrice de Chéticamp (v. 1785). Dugas, qui a survécu à huit déracinements successifs, démontre l’ingéniosité et la résilience des Acadiennes durant 50 ans de guerre et de troubles.