Phare Green Point

Phare patrimonial

Port de Grave, Terre-Neuve-et-Labrador
Phare Green Point (© Department of Fisheries and Ocean Canada)
Vue aérienne
(© Department of Fisheries and Ocean Canada)
Adresse : Rue lighthouse, Conception Bay, Port de Grave, Terre-Neuve-et-Labrador

Loi habilitante : Loi sur la protection des phares patrimoniaux (L.C. 2008, ch 16)
Date de désignation : 1883-01-01
Dates :
  • 1883 à 1883 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Robert Andrews, premier Gardien de phare  (Personne)

Description du lieu patrimonial

Le phare de Green Point est une tour en fonte cylindrique de 6,3 mètres (20,7 pieds) de haut. Il a été construit en 1883 et se situe
à l’extrémité accidentée de la région rurale de la péninsule de Port de Grave. Il sert de phare côtier secondaire, guidant les navires
qui entrent par l’entrée sud du port de Bay Roberts, sur la presqu’île Avalon dans l’est de Terre-Neuve.

Valeur patrimoniale

Le phare de Green Point est un phare patrimonial en raison de ses valeurs historiques, architecturales et communautaires.

Valeurs historiques Le phare de Green Point est un bon exemple de l’expansion des aides à la navigation dans la colonie de Terre-Neuve au XIXe siècle. Un réseau de phares a été établi en 1811, et les routes de navigation importantes ont été marquées au départ, puis ce fut le cas des phares mineurs afin de rendre la pêche et l’expédition locales plus sécuritaires pour les
communautés isolées. La tour de Green Point a été construite en 1883, à la demande spéciale de la communauté locale de Bay Roberts, qui avait subi l’immense perte de 45 hommes au moment où le navire Huntsman a coulé lors d’une tempête. Le phare a joué un rôle important dans le développement socioéconomique des communautés le long de la péninsule de
Port de Grave. Au XIXe siècle, la région était devenue un important établissement commercial et de pêche. Le phare a servi pour les pêches côtières et du Labrador, ce
qui a contribué à la croissance de l’économie locale et des communautés avoisinantes. Aujourd’hui, Port de Grave continue d’être l’un des ports de pêche les plus actifs de la province, et le phare guide de nombreux navires pétroliers, des traversiers, des navires de pêche et de charge et des plaisanciers. b Valeurs architecturales Le phare de Green Point est un bon example de tour cylindrique droite en fonte dans les couleurs de rouge et de blanc, similaire à de nombreux phares en fonte construits à Terre-Neuve dans les années 1870. La tour comporte une petite fenêtre et une plateforme rappelant un « nid-de-pie ». Elle reflète une conception utilitaire, modeste, comportant peu d’éléments décoratifs. La construction du phare de Green Point a été facile et peu coûteuse. Il nécessite peu d’entretien et est fait pour durer. C’est un bon exemple de construction en fonte qui reflète la volonté d’avoir une conception fonctionnelle, qui peut résister aux rigueurs de la côte de Terre-Neuve. Dans les années 1980, le phare a été automatisé, et il est aujourd’hui alimenté par des batteries chargées par des panneaux solaires.

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du phare de Green Point devant être respectés sont les suivants :¿ sa situation sur la pointe rocheuse et exposée de l’étroite péninsule de Port de Grave; sa structure, sa hauteur, son profil et ses proportions d’origine; - sa tour cylindrique en fonte en excellent état de préservation; - sa petite lanterne avec des vitrages triangulaires et un couronnement proéminent; - la plateforme rappelant un nid-de-pie, entourée d’un garde-corps en métal; - ses bandes horizontales rouges et blanches; - sa porte d’entrée surélevée; - ses fondations simples en béton armé; - son agencement de rouge et de blanc traditionnel sur la partie extérieure, c'està- dire les bandes rouges et blanches que l’on retrouve en alternance sur la tour; - son importance visuelle par rapport à l’eau et au paysage.