Parc national et réserve de parc national du Canada Kluane

Dangers et mesures de sécurité

Descente des rapides Lava
© Parcs Canada / L. Gorecki

La rivière Alsek a un débit rapide et tire sa source de glaciers. L'eau y est extrêmement froide , les courants sont rapides et la rivière est parfois large. À plusieurs endroits, il faut négocier des rapides. Un certain nombre d'excursionnistes ont subi des blessures ou ont perdu la vie parce qu'ils avaient sous-estimé la puissance du courant et l'effet de l'eau froide. La majorité des décès qui surviennent sur la rivière sont causés par l'hypothermie ou par la noyade.


Urgences

L'Alsek est une vraie rivière sauvage. Les voyageurs doivent donc être entièrement autonomes et capables de composer seuls avec les urgences. En cas d’urgence, attendez-vous à ce que les délais d’intervention des moyens de recherche et de sauvetage soient longs à cause des conditions atmosphériques ou des problème de disponibilité des aéronefs et des sauveteurs.

Il n'y a pas de couverture cellulaire le long de la rivière Alsek. Nous recommandons les téléphones mobiles GSN comme mode de communications. D’autres systèmes de positionnement global servant à la communication par satellite, tel que le dispositif SPOT ou inReach, sont aussi efficaces.

Parcs Canada (service 24 heures sur 24 - en cas d’urgence)

1-780-852-3100 (si vous appelez d’un téléphone satellite)

Eau froide

L'eau de la rivière peut être extrêmement froide (quelques degrés à peine au-dessus du point de congélation). Il est fortement recommandé de porter une combinaison étanche dans les secteurs où la navigation est particulièrement difficile et où chavirer pourrait s'avérer fatal. Les voyageurs doivent tout faire pour réduire les risques de chavirer et s'attendre à devoir nager longtemps dans l'eau froide avant d'être repêchés ou d'arriver à gagner la rive.

Rappelez-vous : ne vous aventurez pas sur une partie de la rivière que vous ne seriez pas prêt à descendre à la nage.

Rapides impétueux

Vagues pyramidales, rocaille, trous, remous, eau limoneuse et courants rapides, tous ces obstacles rehaussent le degré de difficulté de certains tronçons du parcours. Les excursionnistes doivent donc avoir l'expérience des rapides de classe III et IV.

En aval du glacier Lowell, les excursionnistes parviennent à deux rapides de classe III et IV qu'il convient de bien inspecter avant de descendre. Ont été la cause de nombreux accidents. Il peut être sage que la majeure partie du groupe descende le rapide sur la rive et que seules quelques personnes demeurent dans les radeaux. Il est important de vérifier l'emplacement exact de ces rapides avant d'entamer la descente, car ils sont difficiles à repérer une fois sur l'eau. Ces deux rapides, situés approximativement à :

  1. Sam’s : UTM: 7V 0665400 E; 6674400 N ou 61º 10’ 29” N; 138º 01’ 06” E, donnée : NAD 27 
  2. Lava : UTM: 7V 0666580 E; 6670500 N ou 60 º 08’ 21” N; 138 º 0’, 1” E, donnée : NAD 27

Canyon Turnback

Il est déconseillé de descendre la rivière dans le canyon Turnback. Ce canyon de 7 km est constitué d'une série de rapides de classe V et VI. Si vous chavirez, les conséquences seront désastreuses. Il est fortement recommandé d'organiser un transport par hélicoptère. Le canyon Turnback est situé dans le parc Tatshenshini-Alsek.

Les rafteurs devraient commencer à chercher un point de débarquement peu après un grand virage vers la gauche près de :

  • UTM 7v 667361 E; 6639253 N; NAD 27 ou 59° 51' 30.70" 138° 00' 49.98

Le point de non-retour du canyon Turnback se trouve à peu près à l’endroit suivant : 

  • UTM 8v 333736 E; 6635540 N (NAD 27) or 59° 49’ 32.45” 137° 58’ 04.88

REMARQUE : Même si aucun permis d’atterrissage n’est nécessaire, vous devez recourir à une entreprise possédant un permis d’atterrissage dans le parc provincial Tatshenshini-Alsek (anglais seulement).

Floes

En radeau sur le lac Lowell
En radeau sur le lac Lowell
© Parks Canada / L. Gorecki

L'Alsek coule sous le pied du glacier Lowell, et il arrive que de grands blocs de glace tombent dans la rivière et se fassent emporter vers l'aval. Ces masses de glace parfois énormes peuvent tourner sur elles-mêmes ou se briser à mesure qu'elles fondent, et écraser ou faire chavirer une embarcation qui se tiendrait trop près. La glace présente également des dangers dans le lac Alsek, en Alaska, où plusieurs glaciers vêlent au même endroit.


Conditions météorologiques

Le mauvais temps peut vous obliger à demeurer plus longtemps que prévu sur la rivière, ou retarder votre envolée. Pour parer à une telle éventualité, apportez des provisions supplémentaires.

Vent

L'Alsek traverse une vaste vallée exposée en direction sud, et elle est souvent la proie de vents forts du sud qui peuvent souffler jusqu'à 100 km à l'heure. Prévoyez donc plus de temps pour lutter contre le vent et contre le limon et le sable qu'il transporte.

Giardiase

Si vous devez consommer l'eau de la rivière, purifiez-la en la faisant bouillir pendant 10 minutes ou en la filtrant à l'aide d'un filtre de moins de 0,5 micromètre pour éviter le parasite intestinal giardia.

Les ours et la nourriture

Les excursionnistes qui campent dans le territoire des grizzlis doivent user d'une prudence extrême. Il incombe à chaque groupe qui descend la rivière de veiller à ce que les animaux n'aient pas accès à leur nourriture ou à leurs déchets. Il est fortement recommandé de recourir à des contenants à provisions à l'épreuve des ours ou à une clôture électrique. Vous pouvez réduire au minimum les risques de conflit avec les ours en gardant les aires de camping propres, en gérant adéquatement votre nourriture et vos déchets et en choisissant soigneusement vos emplacements de camping.