Lieu historique national du Canada du Col-Rogers

Création du lieu historique national du Canada

Le col Rogers fut désigné lieu historique national en 1971 pour souligner le travail des premiers éclaireurs, la construction et l'exploitation de la ligne principale du Canadien Pacifique entre 1881 et 1917, et le rôle de pivot que joua le col dans la naissance de la nation canadienne. En s'assurant que le col Rogers reste franchissable durant trente années difficiles, le Canadien Pacific stimula la croissance d'autres liens dans le réseau de transport ailleurs au Canada. Grâce à la voie ferrée, le Canada n'avait plus à se fier aux voies navigables pour le transport, ce qui a pu ouvrir l'intérieur de la nation à la colonisation. De nombreuses villes virent le jour le long de la voie ferrée. Celles qui renfermaient des installations d'entretien et de division connurent une croissance plus rapide. De nombreux cheminots étrangers vinrent s'établir au Canada une fois la construction de la ligne terminée, ce qui permit de rechausser la diversité culturelle du pays. L'achèvement de la voie ferrée permit de réaliser la promesse d'un lien terrestre qu'avait faite le premier ministre John A. Macdonald en 1871 à la Colombie-Britannique, quand cette province se joignit à la confédération canadienne. La présence de cette voie ferrée concrétisa le rêve d'une nation transcontinentale que chérissait Sir Macdonald, mit fin à l'isolement de la Colombie-Britannique du reste du Canada, et permit d'empêcher l'assimilation de la colonie par les États-Unis.

Locomotive historique
Locomotive historique
© Parcs Canada / R Greyell / 1974

Une fois le col Rogers désigné lieu historique national, la mise en valeur de l'histoire du col et de la voie ferrée devint une priorité pour Parcs Canada. Élément central du lieu historique national du Col-Rogers, le Centre de découverte du Col-Rogers, situé près du sommet, ouvrit officiellement ses portes en 1984.