Découvrez comment vivre une expérience agréable et sécuritaire à Parcs Canada. Préparez-vous et sachez quels sont les bons comportements à adopter en nature.

Une petite fille court vers ses parents sur un quai avec le mont Rundle en arrière-plan.

Avant de partir

Planifiez votre séjour

Assurez-vous de vérifier avant de partir quels sont les endroits ouverts, les services disponibles, ce à quoi vous attendre et comment vous préparer.

Suivez les conseils et les directives des experts en santé publique.

Nous devons tous faire notre part pour limiter la propagation de la COVID-19 et s’assurer que tout le monde soit en sécurité.

Pendant votre visite

Dix règles d’or à respecter

Les aires protégées sont des endroits uniques qui nécessitent des règles uniques afin d’assurer leur protection et vous permettre d’en profiter en toute sécurité.

Relevez le défi des règles d'or! Quel sera votre résultat?

Accordez-vous 2 points lorsque vous adoptez le bon comportement et soustrayez 1 point pour chaque mauvais comportement. Comparez vos résultats avec ceux de vos amis et de votre famille. Devenez un visiteur en or en améliorant votre pointage lors de votre prochaine visite!

Des employés prodiguent les premiers soins à une femme blessée au bras dans un sentier.

1. Connaissez bien vos limites

  • Faites des choix sécuritaires. Optez pour des activités qui correspondent à votre niveau de compétence et d’expérience afin d’éviter de vous blesser ou de vous perdre. Vous contribuerez ainsi à réduire les risques mais aussi les demandes d’interventions d’urgence, de recherche et sauvetage ainsi que la pression sur le système de santé. Inspirez-vous de nos plus belles randonnées, où la distance, la durée et le niveau de difficulté sont clairement indiqués.
  • Ne surestimez pas vos capacités. Que ce soit pour une courte randonnée ou une longue excursion dans l’arrière-pays, n’oubliez pas de consulter les conditions des sentiers avant de partir. Assurez-vous d’avoir l’équipement approprié pour l’activité que vous allez entreprendre comme une boussole, une carte, une application GPS, une veste de flottaison ou encore de l’équipement de sécurité en cas d’avalanche. Mais surtout, sachez comment les utiliser!
  • Le saviez-vous?
    Chaque année, entre 700 et 800 personnes ont besoin des services de recherche et sauvetage dans les parcs nationaux du Canada. Ne faites pas partie des statistiques. Assurez-vous d’être bien préparé avec un plan d’excursion détaillé, la formation et la condition physique requises ainsi que l’équipement approprié.
Un visiteur dépose une bouteille dans un bac de recyclage sur une aire de stationnement.

2. Disposez de vos déchets adéquatement

  • Mettez tous vos déchets dans les poubelles prévues à cet effet y compris les masques jetables et les matières recyclables. Soyez écoresponsable et adhérez aux principes sans trace lors de votre visite; vos bons moments en plein air seront plus gratifiants et sécuritaires.
  • Ne jetez jamais vos déchets ailleurs que dans une poubelle désignée. Jeter des déchets dans la nature est interdit par la loi, même s'ils sont recyclables ou biodégradables. Rappelez-vous que les animaux sauvages sont attirés par les odeurs de nourriture mais aussi par les objets odorants comme les ordures, la vaisselle, les casseroles, les réchauds, les glacières et les produits de soins personnels.
  • Le saviez-vous?
    Lorsque vous explorez la nature, rapportez tout ce que vous avez apporté. C’est la loi!
Un renard est sur un sentier couvert de feuilles avec un paysage d’automne en arrière-plan.

3. Ne nourrissez jamais les animaux sauvages

  • Appréciez les animaux à distance. Laissez-les se nourrir de ce que la nature leur offre et non de la nourriture que vous avez apportée. N'oubliez pas que votre nourriture et vos déchets tuent les animaux sauvages.
  • Ne nourrissez jamais les animaux sauvages, même s’ils ont l’air affamés. Nourrir les animaux sauvages met en péril la sécurité des visiteurs et la survie des animaux. C'est pourquoi c'est illégal! De plus, ne présumez pas que les glacières, les bacs de rangement, les conserves, les cannettes, les tentes et les VR à parois souples sont résistants aux ours… ils ne le sont pas!
  • Le saviez-vous?
    Parcs Canada offre de nombreux conseils pour vivre une expérience sécuritaire et agréable lorsque vous pratiquez des activités récréatives dans des zones où vivent les animaux sauvages. Rappelez-vous, vous êtes chez eux!
Une femme se promène avec un chien en laisse sur la berge à la flèche Sidney.

4. Gardez votre animal en laisse en tout temps

  • Ne présumez pas que parce que votre animal se comporte bien sans laisse il est possible de le laisser en liberté. Les animaux domestiques peuvent déranger ou blesser la faune. De plus, ils attirent souvent les prédateurs vers vous. Il est important de garder votre animal en laisse, non seulement pour votre sécurité et celle de votre chien, mais aussi pour celle des animaux sauvages qui sont chez eux dans les parcs. Si vous n'êtes pas en mesure de garder votre animal en laisse, veuillez le laisser à la maison.
  • Le saviez-vous?
    Votre gentil pitou peut être un prédateur et détruire des nids en un clin d’œil. Il peut également ressembler à une proie et attirer des prédateurs vers vous. Mieux vaut prévenir que guérir!
Un homme regarde avec des jumelles par la fenêtre du côté passager d’une voiture sur la promenade Elk Island.

5. Laissez aux animaux sauvages l’espace dont ils ont besoin

  • Préservez le caractère sauvage de la vie sauvage. La possibilité d’observer la faune dans son milieu naturel est l’une des expériences les plus fascinantes qu’offre un parc national. Traitez les animaux sauvages avec le respect qu’ils méritent. Restez à au moins 100 mètres (10 autobus) des ours, des bisons, des couguars et des loups, et à au moins 30 mètres (3 autobus) des autres grands animaux comme les orignaux, les wapitis, les cerfs, les mouflons et les chèvres. Consultez et appliquez nos conseils pour respecter la faune et rester en sécurité.
  • Ne vous approchez pas des animaux sauvages. Ils peuvent non seulement réagir de manière défensive mais également perdre progressivement leur peur naturelle de l'homme. Cette situation peut être dangereuse pour vous, pour eux et pour les autres visiteurs qu'ils vont rencontrer.
  • Le saviez-vous?
    Si votre présence ou vos actions affectent le comportement d'un animal, par exemple s’il s’éloigne, se met sur ses gardes, vous fixe dans les yeux, ou essaie de s'approcher, alors vous perturbez ses activités naturelles. Vous êtes trop près, éloignez-vous!
Trois adultes profitent d’un repas sur une table de pique-nique au terrain de camping Point Wolfe.

6. Évitez le bruit excessif

  • Limitez le bruit à un volume raisonnable dans les terrains de camping. Encouragez les enfants à être respectueux des autres. Faites de la tranquillité d’esprit votre objectif principal et assurez-vous que tous les campeurs vivent une expérience agréable en respectant le couvre-feu.
  • Évitez de parler fort, de crier ou d’écouter de la musique forte. Le bruit excessif dans les terrains de camping est interdit à tout moment de la journée.
  • Le saviez-vous?
    Nous recevons des centaines de plaintes concernant le bruit dans les parcs et les sites partout au pays chaque année.
Une femme lit un panneau d’interprétation dans le sentier Boucles Épilobes à l’automne.

7. Utilisez les sentiers désignés

  • Restez sur les sentiers balisés. Campez uniquement dans les zones désignées. Utilisez les routes et les sentiers pour vous rendre aux installations et en revenir (abris-cuisine, toilettes, etc.).
  • Ne circulez pas à travers les emplacements de camping voisins. Non seulement cela peut déranger les campeurs mais vous risquez d’endommager la végétation fragile. Évitez de camper en dehors des zones désignées, en particulier près d’eau courante, de buissons denses ou d’endroits où il y a beaucoup de baies; les rencontres avec des ours ou d'autres animaux sauvages y sont plus probables.
  • Le saviez-vous?
    Le fait de sortir des sentiers peut causer l’érosion du sol ou le piétinement de flore et de faune fragiles. De plus, vous ne voudriez pas tomber accidentellement sur de l’herbe à puce ou des orties!
Une femme prend une photo du panorama le long du sentier Sulphur Skyline.

8. Ne prenez que des photos!

  • Prenez des photos et des vidéos des paysages incroyables, mais seulement à partir d’endroits sécuritaires. De plus, donnez aux animaux sauvages l’espace dont ils ont besoin lorsque vous les photographiez. Utilisez un appareil avec un zoom ou un téléobjectif. Surtout, n’essayez jamais de prendre un égoportrait avec des animaux sauvages. Aucune photo ne vaut votre vie!
  • Ne ramassez pas de pierres, de coquillages, de fleurs, etc. pour les garder en souvenir. Il est important de laisser ces objets naturels là où ils sont afin que d'autres puissent en profiter. Tous les endroits de Parcs Canada sont également des zones interdites aux drones sans permis ou permission spéciale. Laissez votre drone à la maison!
  • Le saviez-vous?
    Il est illégal de ramasser des plantes, des champignons, des baies, des animaux, des parties d'animaux (y compris les bois), des fossiles, du bois flotté, des roches ou tout objet historique ou naturel. Ne rapportez que vos souvenirs!
Une vue panoramique de la route 93 près du glacier Stanley.

9. Respectez les limites de vitesse et conduisez prudemment

  • Ralentissez, vous pourriez sauver des vies. Respectez les limites de vitesse, suivez les panneaux de signalisation et restez vigilant au volant.
  • Ne faites jamais de vitesse sur les routes et ne laissez pas tourner le moteur inutilement. Des enfants et des animaux peuvent surgir très rapidement sur les routes sans prévenir.
  • Le saviez-vous?
    Parcs Canada offre certaines des routes panoramiques les plus pittoresques du pays. Ralentissez et profitez-en.
Un guide de Parcs Canada discute avec des randonneurs devant un panneau d’avis de fermeture avec la forêt en arrière-plan.

10. Ne vous aventurez pas dans les zones interdites

  • Informez-vous de ce qui est ouvert et fermé avant de partir pour éviter des déceptions. Soyez prêt à modifier vos plans au besoin.
  • N’ignorez jamais la signalisation. Des fermetures de zones et des restrictions sont parfois nécessaires pour assurer la sécurité des visiteurs, protéger des habitats fragiles et contribuer au maintien des processus naturels.
  • Le saviez-vous?
    Des zones peuvent être temporairement fermées pour réduire l’activité humaine dans des corridors fauniques importants, pour mener des recherches, pour protéger des habitats fragiles, pour effectuer des travaux de construction et d’entretien, en raison de risques d’incendie ou d’avalanche, etc.

Le défi des règles d'or

N'oubliez pas de comptabiliser votre pointage! Mettez vos amis et votre famille au défi et essayez d’améliorer votre résultat lors de votre prochain voyage.