Le saumon kokani de Kluane descend probablement d'un stock de saumon rouge qui migrait autrefois du golfe d'Alaska jusqu'au réseau hydrographique du lac Kathleen en passant par la rivière Alsek. Le kokani a été confiné aux eaux intérieures de ce système par la crue du glacier Lowell, qui l'aurait empêché de retourner à l'océan. Le saumon kokani de Kluane passe par toutes les étapes de son cycle de vie sans quitter l'eau douce du réseau hydrographique du lac Kathleen.


Géniteurs

géniteurs

Vers l’âge de quatre ans, le kokani atteint sa pleine maturité et subit de grandes modifications en vue du frai. Le mâle prend une couleur rouge vif; une petite bosse se forme sur son dos et sa mâchoire s’allonge. La femelle prend une teinte rouge plus foncée.

Oeufs

oeufs

Lorsque les géniteurs arrivent au ruisseau Sockeye, la femelle creuse un nid dans le gravier à l’aide de sa queue. Elle y dépose jusqu’à 1 000 œufs, qui sont fertilisés par le mâle. Elle couvre ensuite les œufs de gravier, toujours avec sa queue. Une fois tous les œufs pondus et fertilisés, les adultes meurent.

Alevins

alevins

Les petits du kokani demeurent enfouis dans le gravier du ruisseau de frai même après l’éclosion des œufs, en janvier ou en février.

Alevins vésiculés

alevins vésiculés

Il s’agit alors d’alevins vésiculés qui tirent leur subsistance du sac vitellin attaché à leur corps. Après quelques mois, les alevins vésiculés deviennent des alevins et émergent du gravier; ils se laissent alors porter par le courant, et le cycle de vie recommence.

Adultes

adultes

Les adultes kokani passe par toutes les étapes de son cycle de vie sans quitter l'eau douce du réseau hydrographique du lac Kathleen.