Distance : 5 km (3 mi) aller-retour
Durée : 1,5-3 heures
Dénivellation : 245 m (800’)
Altitude maximale : 1 035 m (3 400’)

Point de depart : 9,4 km (5,8 mi) au nord du centre d’accueil de Thachäl Dhäl sur la route de l’Alaska.
Carte topographique : Destruction Bay 115 G/2.

Un parcours n’est pas un sentier. Les parcours ne sont pas indiqués avec des panneaux et ne sont pas entretenus. Le parcours décrit ici n’est qu’une suggestion qui peut vous aider. L’autonomie et l’expérience de randonnée en région sauvage sont essentielles. Ainsi que d’excellentes connaissances en orientation, lecture de cartes topographiques et utilisation de boussole. C’est la responsabilité de chaque randonneur qui s’engage sur ces parcours, d’avoir une préparation adéquat et d’être prêt à subvenir à ses propres besoins.


Vue d'ensemble

Ce parcours représente une courte randonnée d'une demi-journée qui commence sur la route de l'Alaska, à 9,4 km au nord du centre d'accueil de Thachäl Dhäl. Le sentier suit le ruisseau en passant dans un long canyon jusqu'à ce que celui-ci devienne trop étroit et trop escarpé. Le canyon d'un kilomètre de long présente certaines formations rocheuses et géologiques intéressantes pour les promeneurs et les scientifiques. On peut également observer des aigles royaux et de nombreuses autres espèces d'oiseaux près des parois du canyon. Restez vigilant ! Vous pouvez également voir des traces de mouflons, d’ours et d’autre animal an dans le sable.

Description

Au nord du ruisseau (et à l’ouest de la route de l’Alaska) se trouve une section courte d’une route d’accès construite pendant la reconstruction de la route de l’Alaska. Vous pouvez vous garer ici. Marchez du côté droit du ruisseau sur un court sentier en gravier à une voie que l'on utilisait pour transporter le matériel servant à construire un mur afin de maîtriser les inondations fréquentes causées par le ruisseau. Le sentier se termine vers le premier tournant. Le reste du parcours consiste à traverser et à retraverser le ruisseau afin de trouver la meilleure piste à suivre. Il est préférable de marcher en hauteur, sur la cote gauche du ruisseau. Au début du printemps, vers l'extrémité du canyon, il est possible que le ruisseau soit suffisamment profond et large pour empêcher les randonneurs d'aller plus loin. Les parois du canyon sont constituées de roches très instables, il n'est pas recommandé d'essayer d'y grimper pour sortir du canyon. Les randonneurs déterminés trouveront un chemin praticable à mi-chemin du canyon, du côté droit, où l'on peut voir une crête couverte de végétation.

Il y a eu un récent éboulis juste avant la chute d’eau. Vous devrez passer par-dessus des troncs d’arbres pour atteindre la fin. Un gros rocher d’aspect intéressant, est tombé ces dernières années et a bloqué la vue d'une chute de 6 mètres. Vous pouvez prendre des photos à la chute d’eau mais vous devrez apporter des chaussures pour traverser le ruisseau afin de vous en rapprocher.

Ce que vous devez savoir

Bien que le lit du ruisseau ne présente pas de difficulté particulière, il est rempli de grosses pierres. Il est donc indiqué de bien se chausser. Faites attention aux roches mouillées glissantes !

Les observations d’ours sont fréquentes dans la région. Passez en revue les recommandations continues dans le dépliant Vous êtes au pays des ours. Veuillez rapporter toutes observations d’ours aux employés de l’un des centres d’accueil.

Parcs Canada (service 24 heures sur 24 en cas d’urgence)

1-780-852-3100

Les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas dans la plupart du parc. Les téléphones ou appareils de messageries par satellites sont fortement recommandés.