Surveillance

Le travail de surveillance mené par Parcs Canada est axé sur la flore, la faune et les phénomènes essentiels à un écosystème fonctionnel et sain. Les renseignements que nous recueillons des insectes, des arbres, des poissons et des animaux racontent une histoire. Nous travaillons fort pour bien la comprendre! À Ivvavik, nous utilisons deux indicateurs clés, l’eau douce et la toundra, pour mesurer la santé des écosystèmes du parc et en faire rapport. Chaque indicateur comporte cinq mesures écologiques précises servant à évaluer la santé de l’écosystème en question. Nous surveillons et évaluons régulièrement ces mesures pour déterminer si nous réussissons à préserver et à restaurer les écosystèmes du parc. Ceci nous aide à planifier et à prendre des décisions qui contribueront à la santé des écosystèmes du parc national Ivvavik, maintenant et dans l’avenir.

Recherche

Lorsque les activités de surveillance ou les communautés soulèvent des questions, la recherche permet généralement d’y répondre. Nous commençons par recueillir des données qui nous donnent un tableau détaillé de la question. Nous utilisons alors ce tableau pour trouver et mettre à l’essai des solutions. Les résultats servent ensuite à apporter des améliorations et à résoudre des problèmes.

L’Agence Parcs Canada encourage les projets de recherche et de surveillance dans les aires protégées qu’elle gère. Étant donné que les parcs nationaux de l’Arctique de l’Ouest sont gérés conjointement avec les Inuvialuit en vertu de la Convention définitive des Inuvialuit, notre processus d’octroi de permis de recherche est plus complexe et comporte des étapes supplémentaires. Il faut en général prévoir trois à quatre mois pour l’ensemble du processus.

Toutes les activités de recherche dans les parcs nationaux ou les lieux historiques nationaux doivent se dérouler dans le respect des modalités d’un permis de recherche/collecte de Parcs Canada pour les sciences naturelles et physiques, ou d’un permis de recherche archéologique de Parcs Canada. Communiquez tôt avec Parcs Canada et rédigez votre proposition en vous fondant sur nos lignes directrices et nos suggestions.

Veuillez noter que vous devez envoyer une copie des permis et licences à Parcs Canada (personne-ressource dont le nom est indiqué ci-dessous) avant que l'organisme puissent vous délivrer un permis de recherche/collecte ou un permis de recherches archéologiques.

    Guides de recherche

    Pour avoir un bon aperçu du processus d'attribution de permis dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), consultez le site Web de l'Institut de recherche Aurora (IRA) (en anglais seulement) ou encore écrivez ou téléphonez à l'institut pour qu'on vous envoie un exemplaire du guide intitulé Doing Research in the Western Northwest Territories: a guide for researchers (en anglais seulement). Pour avoir un bon aperçu du processus en vigueur dans le versant nord du Yukon, lisez le Conseil consultatif de gestion de la faune (versant nord)  Yukon North Slope Research Guide (en anglais seulement).

    Ces deux guides constituent d'excellents ouvrages de ressources. Vous y trouverez une foule de renseignements : quels sont les permis, licences ou processus d'examen qui s'appliquent, où trouver du financement, comment intéresser les collectivités à la recherche et à la surveillance, comment avoir accès aux connaissances ancestrales et locales, comment faire circuler l'information dans les collectivités, et enfin, quel est le code d'éthique.

    Évaluation Environnementale

    Toutes les recherches effectuées sur les terres de l'État situées à l'intérieur de la région désignée des Inuvialuit, dont font partie nos parcs et le site canadien des Pingos, doivent être examinées par le Comité d'étude des répercussions environnementales (CÉRE) (en anglais seulement) avant qu'un permis ne puisse être délivré par Parcs Canada, Commission d'évaluation environnementale et socio-économique du Yukonl'Institut de recherche Aurora (IRA) (en anglais seulement) ou le Centre du patrimoine septentrional du Prince de Galles (CPSPG). Pour savoir comment faire une soumission au CÉRE, téléchargez leur document intitulé Operating Guidelines and Procedures (en anglais seulement). Les propositions doivent parvenir au Comité d'étude des répercussions environnementales au moins un mois avant la réunion au cours de laquelle les demandes seront examinées. Composez le (867) 777-2828 pour connaître les dates des réunions prévues.

    Autres permis et licences du gouvernement fédéral

    Si la recherche porte sur les oiseaux migrateurs, il vous faudra un permis scientifique sur les oiseaux migrateurs. Au Yukon, faites parvenir votre demande au Coordonnateur de l'exécution de la loi sur la faune, Service canadien de la faune, Environnement Canada, R.R. 1, 5421 Robertson Rd., Delta (C.-B.) V4K 3N2. Tél. : (604) 940-4710. Dans les T.N.-O., adressez votre demande au Coordonnateur de l'exécution de la loi sur la faune, Service canadien de la faune, Environnement Canada, C.P. 637, Yellowknife (T.N.-O.) X1A 2N5. Tél. : (867) 920-6060; téléc. : (867) 873-8185.

    Permis et licences du Yukon

    Tous les travaux de recherche de nature archéologique ou anthropologique à l'intérieur de la région désignée des Inuvialuit doivent être approuvés dans le cadre du programme de développement social de la Société régionale des Inuvialuit. Veuillez prendre contact avec cette dernière par l'intermédiaire du secrétariat mixte à : adminjs@jointsec.nt.ca.

    Si vous menez des recherches de nature archéologique ou paléontologique au Yukon, il vous faut un permis délivré en vertu de la réglementation sur les sites archéologiques du Yukon que vous pouvez vous procurer à la Direction générale du patrimoine, ministère du Tourisme, gouvernement du Yukon, C.P. 2703, Whitehorse (YN) Y1A 2C6. Tél. : (867) 667-5363; téléc. : (867) 667-8844.

    Pour les recherches non archéologiques et non paléontologiques susceptibles de s'étendre au-delà des limites du parc national Ivvavik, il vous faudra une licence délivrée en vertu de la loi sur les explorateurs et les scientifiques du Yukon. Pour en obtenir une, adressez-vous au ministère indiqué ci-dessus.

    Conditions d'approbation

    Veuillez lire les conditions d’approbation avant de soumettre votre proposition de recherche au coordonnateur des permis de collecte et de recherche pour l'Arctique de l’ouest.

    Conditions d'approbation PDF 490 MO

    Délivrance du permis de recherche/collecte dans les parcs nationaux

    Une fois que la proposition de projet est approuvée, la délivrance d'un permis dépend de la réception des approbations en provenance du Comité d'étude environnementale et des autres organismes dont l'approbation est requise. Il incombe au responsable du projet de recherche de veiller à ce que les approbations soient transmises au coordonnateur des permis de recherche et de collecte pour l'Arctique de l’ouest.

    Une fois que les approbations sont reçues, on délivrera un permis de recherche/collecte dans les parcs nationaux sous réserve que le chercheur souscrive aux conditions décrites plus haut et à toutes celles qui pourraient être jointes au permis.

    On peut ramasser le permis au bureau de Parcs Canada à Inuvik (81, Kingmingya Road) ou prendre des dispositions pour le recevoir par la poste ou par courriel. Dans tous les cas, il faut en signer une copie et la renvoyer au bureau de Parcs Canada. On encourage vivement les chercheurs à vérifier les conditions récentes du parc et les fermetures éventuelles qui ont pu survenir.

    Le présent permis est valide jusqu'au 31 décembre de l'année d'émission, à moins que le projet ait été approuvé pour plusieurs années, auquel cas la date d'expiration y sera mentionnée.

    Liste de vérification pour les permis, licences approbations requises

    Recherche non archéologique effectuée entièrement à l'intérieur d'un parc ou lieu historique national :

    • Permis de recherche/collecte dans les parcs nationaux
    • Approbation du Comité d'étude des répercussions sur l'environnement
    • Approbation de l'Office d'évaluation environnementale et socio-économique du Yukon
    • Permis scientifique sur les oiseaux migrateurs (projets touchant aux oiseaux migrateurs seulement)
    • Approbation de l'organisme communautaire concerné

     

    En outre, si votre recherche s'étend au-delà des limites du parc ou du lieu, il vous faudra:

    • une licence en vertu de la loi sur les scientifiques et explorateurs du Yukon

     

    Recherche archéologique effectuée entièrement dans le parc ou lieu historique national :

    • Permis de recherches archéologiques dans les parcs nationaux
    • Approbation du Comité d'étude des répercussions sur l'environnement
    • Approbation de l'Office d'évaluation environnementale et socio-économique du Yukon
    • Approbation de la Société régionale des Inuvialuit pour la recherche archéologique
    • Permis émis en vertu des règlements sur les sites archéologiques du Yukon
    • Approbation de l'organisme communautaire concerné

     

    Rappel : il incombe au soumissionnaire de veiller à ce que des copies de tous les permis, de toutes les licences et de toutes les approbations soient transmises au coordonnateur des permis de recherche et de collecte pour l'Arctique de l’ouest. Aucun permis de recherche ne sera issu avant que ces approbations externes ne lui soient parvenues.

Pour de plus amples renseignements sur la recherche et la surveillance dans le parc national Ivvavik, communiquez avec le bureau de Parcs Canada à Inuvik à infoinuvik-inuvikinfo@pc.gc.ca.