Le feu est un processus écologique naturel qui façonne et forme les prairies et les forêts tout en procurant de nombreux avantages.

Dans la forêt, le feu élimine la végétation morte, ce qui permet au soleil d’atteindre le sol et de recycler les nutriments. Les prairies en ont besoin pour dégager les terres de la forêt de trembles envahissante. Le feu peut également réduire les organismes nuisibles susceptibles d’affecter divers mammifères et il stimule dans les deux habitats la croissance des végétaux dont dépendent de nombreuses espèces.

Pendant plusieurs décennies avant et après la création du parc national de Prince Albert en 1928, les feux de forêt étaient considérés comme destructeurs et faisaient l’objet d’une lutte agressive. Cette vision incomplète de l'effet des feux a créé un déséquilibre dans les forêts et les prairies du parc. Aujourd’hui, les pratiques de gestion des feux visent d’abord à protéger la vie humaine, puis la propriété privée, les infrastructures des parcs et les biens culturels. Le brûlage dirigé, soit le déclenchement intentionnel d’incendies, aide à relancer ce processus régénérateur dans les écosystèmes des forêts et des prairies de façon sécuritaire et contrôlée.

Les feux de forêt qui se produisent à l’intérieur des limites du parc sont gérés de façon à ce que des vies ne soient pas menacées et, dans la mesure du possible, que les infrastructures ne soient pas touchées.

Une planification soignée, la mise en œuvre de diverses pratiques de gestion des feux et la surveillance contribuent à assurer la sécurité des gens tout en améliorant les écosystèmes afin que les visiteurs puissent profiter de cette région unique pour les générations à venir.

Autres liens :