Le grand iguane à petites cornes est un petit lézard discret, au corps large et aplati. Il présente un grand nombre de petites cornes sur sa tête et son corps, d’où son nom commun. Il se rencontre dans les zones de pentes accidentées entre les prairies sèches et le fonds des coulées des grandes Plaines du Nord et aussi loin au sud que le centre du Mexique. Au Canada, la répartition de l’espèce se limite ȧ quatre secteurs distincts dans le sud-est de l’Alberta et ȧ deux petits secteurs du sud-ouest de la Saskatchewan, tous deux situés à l’intérieur du parc national des Prairies, mais isolés l’un de l’autre.

Les principales menaces qui pèsent sur le grand iguane ȧ petites cornes comprennent la conversion de terres de végétation indigène en terres de production de cultures et la production fourragère, le pâturage prolongé et de forte intensité, l’envahissement et l’établissement de plantes exotiques et les conditions climatiques mauvaises et extrêmes.

Protection des espèces

Parcs Canada, en collaboration avec ses partenaires, a procédé ȧ des relevés dans les zones d’occupation connues et inconnues pour accroître les connaissances sur la répartition de l’espèce dans le parc. À l’avenir, il est prévu de réaliser des travaux avec des bénévoles pour procéder ȧ des relevés de la population et faire le suivi des changements dans l’abondance et la répartition de l’espèce au fil du temps; de plus, de mesures de gestion et d’enlèvement des espèces envahissantes seront mises en œuvre pour améliorer la qualité de l’habitat dans les zones principales.

Ce que vous pouvez faire

Les activités organisées avec des bénévoles donnent une occasion d’aider les responsables du parc national des Prairies ȧ faire le suivi du grand iguane ȧ petites cornes, tout en se renseignant sur la biologie et les besoins de l’espèce en matière de conservation et en acquérant de l’expérience de ce domaine.

Se rapprocher de la nature

Le saviez-vous?

Vu sa petite taille et son camouflage supérieur, le grand iguane à petites cornes est difficile à apercevoir. Habituellement, on réussit à le voir que lorsqu’il se déplace! L’hiver, ce lézard s’enfouit sous 10 cm de sol meuble sur un flanc orienté vers le sud.

Comment le reconnaître :

Le grand iguane à petites cornes ne ressemble à aucun autre reptile ou amphibien qui se trouve dans le parc. Il ressemble à une créature préhistorique étant donné qu’il est l’un des souvenirs vivants de l’époque des dinosaures!

Où les observer

On le trouve dans les badlands, sur le flanc des formations de Bearpaw dans la vallée de la Frenchman et le cours inférieur du ruisseau Rock. Le mois d’août est le meilleur moment pour l’observer, puisque les petits de l’année sont nés et se trouvent temporairement en abondance.