La géologie et la paléontologie du parc national des Prairies et de ses environs racontent l’histoire fascinante de formations terrestres et de fossiles. Les diverses formes de relief ouvrent une fenêtre sur les temps géologiques. La découverte de créatures terrestres et marines fossilisées témoigne de la présence d’un monde préhistorique qui date de 60 à 80 millions d’années! Qu’il s’agisse d’un crâne préhistorique d’un tricératops dans les badlands ou d’une coquille de palourde iridescente dans la vallée de la rivière Frenchman, chaque spécimen se présente comme un témoignage du monde fascinant qui existait il y a des millions d’années. Le bloc Est est l’un des rares endroits dans le monde où l’on peut voir la limite du Crétacé et du Tertiaire; il s’agit d’un témoignage irréfutable d’un événement ayant influé sur l’évolution de l’univers. Le paysage révélateur des badlands a engendré la toute première découverte de fossiles de dinosaures consignée dans l’Ouest canadien en 1874.

Qu’est-ce que la limite du Crétacé et du Tertiaire? Il s’agit d’une mince couche blanche crayeuse dans le sol; cette couche date d’une période qui sépare l’extinction des dinosaures et l’apparition des mammifères. Au-dessous de la limite se trouvent des fossiles de dinosaures, alors qu’au-dessus sont enfouis des fossiles de mammifères.

Le saviez-vous?

Les badlands du bloc Est sont l’une des ressources les plus riches en fossiles de dinosaures au Canada.

On a récemment découvert une nouvelle espèce d’oiseau préhistorique dans le bloc Est du parc, le Brodavis americanus.