Il y a maintenant plus de 50 ans que divers groupes et particuliers déploient des efforts pour protéger la région et ses espèces indigènes. Au cours des années 50 et 60, les écologistes firent campagne pour que l'on protège une vaste étendue de prairies naturelles. En octobre 1963, des membres de la Saskatchewan Natural Historic Society adoptèrent une résolution pour inciter le gouvernement fédéral à créer un parc national dans le Sud-Ouest de la Saskatchewan. En 1965, on mena une étude dans le Sud de la Saskatchewan et de l'Alberta qui permit de conclure que la région de la rivière Frenchman et des Killdeer Badlands était la plus propice.

En 1975, un exposé d'intention exposant certaines des modalités applicables à la création du parc national du Canada des Prairies du Canada fut signé par les deux ordres de gouvernement. Conformément à ce document, un comité d'audiences publiques indépendant fut mis sur pied en 1976 pour déterminer dans quelle mesure on était en faveur de la création du parc national du Canada des Prairies. Dans son rapport, le comité souligna que le projet avait l'appui de la population et qu'on devrait aller de l'avant.

Le 19 juin 1981, le Canada et la Saskatchewan signèrent une entente autorisant la création du parc. Par la suite, Parcs Canada acheta deux ranchs totalisant 140 km2 dans la région de la rivière Frenchman. L'acquisition de terres supplémentaires cessa lorsque les conditions établies dans l'entente concernant l'exploration pétrolière et gazière, et la gestion de ressources en eau, menèrent à une impasse. Des négociations eurent lieu pendant cinq ans.

En 1988, avec l'aide d'une coalition d'organismes de conservation non gouvernementaux, une entente fut conclue entre le gouvernement du Canada et la province de la Saskatchewan en vue de modifier l'accord de 1981 et de procéder à l'établissement du parc national des Prairies. Les limites du parc proposé englobaient environ 900 km2, répartis en deux secteurs. À l'heure actuelle, Parcs Canada est propriétaire d'environ 80% des terres. L'entente autorise Parcs Canada à acquérir les terres par le biais d'une vente à l'amiable. La province de la Saskatchewan s'occupe de la gestion des richesses minérales de la Couronne et Parcs Canada, de la gestion des cours d'eau. La province de la Saskatchewan doit se conformer à toutes les ententes concernant l'utilisation de l'eau et respecter ses engagements à l'échelle internationale. La province de la Saskatchewan doit attendre 30 ans avant de mettre fin à ses obligations en vertu de l'entente de 1988. Le parc national du Canada des Prairies a été officiellement proclamé parc national en vertu de la nouvelle Loi sur les parcs nationaux le 19 février 2001.

La Saskatchewan Natural History Society (maintenant appelée Nature Saskatchewan) a joué un rôle important dans la promotion du parc et l'adoption de mesures proactives de conservation. La Société canadienne pour la conservation de la nature a également participé à la création du parc. En 1991, la société Amoco Canada a vendu ses droits miniers à Parcs Canada.

Classification du parc

Le parc national du Canada des Prairies a été créé pour préserver et mettre en valeur une aire représentative de l'écosystème de prairie mixte du Canada.