La forêt couvre 97 % du parc. Elle est de type boréal (dominée par les conifères) et de type mixte (mélange de feuillus et de conifères). Elle compte au total 639 espèces de plantes vasculaires. Les trois principales communautés végétales sont : la sapinière à bouleau jaune, l’érablière à bouleau jaune et la sapinière à bouleau blanc. La forêt de Forillon a été grandement modifiée par les activités humaines du 20e siècle (coupe de bois, défrichage des terres) et par les bouleversements naturels (maladies, chablis, épidémies). C’est pourquoi elle présente aujourd’hui de nombreux stades de transition (forêts immatures).

Le parc abrite environ 45 espèces de plantes arctiques-alpines, rares à de si basses latitude et altitudes . En effet, ces plantes poussent habituellement dans le Grand-Nord ou sur les sommets des montagnes Rocheuses de l’Ouest canadien. C’est lors du retrait des glaciers, il y a environ 10 000 ans, qu’elles se sont installées dans les falaises du parc. Ces dernières, impropres à la croissance de la forêt, ont permis aux plantes arctiques-alpines de croître sans se faire déloger par d’autres espèces plus compétitives. En plus des falaises, les prairies alpines de Cap Gaspé servent aussi d’habitat à plusieurs de ces plantes.

Une végétation particulière pousse sur la flèche de sable de Penouille. On y trouve une forêt boréale dénudée (taïga), remarquable à une si faible altitude. Juste à côté, on observe des plantes de haut de plage aptes à composer avec l'instabilité des dunes et la nature siliceuse du sable.


Vous voulez en savoir plus? 

Visitez le parc et rencontrez les interprètes! Ils se feront un plaisir de partager leurs connaissances et de répondre à vos questions.