Pour consulter les lignes directrices visant la sécurité au parc national de l’Île-du-Prince-Édouard et savoir qu’elles sont les interdictions en vigueur, veuillez consulter la section Sécurité des visiteurs.

Fermeture de plages en raison des activités du pluvier siffleur

Lorsque des pluviers siffleurs nichent sur la plage, des panneaux d’avertissement y sont installés et le secteur est fermé (tout déplacement et toute activité du public y sont interdits), en vertu du paragraphe 7(1) du Règlement général sur les parcs nationaux. Toute personne qui contrevient à la présente interdiction pourrait faire l’objet de poursuites aux termes de l’alinéa 7(4)c) du Règlement général. L’amende minimale pouvant être imposée est de 175 $.

Information pour les fermetures


1. Raison de le fermeture : Le secteur décrit ci-dessous est un habitat de nidification pour une espèce en voie de disparition, à savoir le pluvier siffleur. Lorsque des pluviers siffleurs s'y trouvent en période de reproduction, des panneaux de signalisation y sont installés et TOUT DÉPLACEMENT ET TOUTE ACTIVITÉ Y SONT INTERDITS AU PUBLIC, sur ordonnance du directeur du parc national du Canada de l'Île-du-Prince-Édouard, prise en vertu du paragraphe 7(1) de Règlement général sur les parcs nationaux. 

Flèche Cavendish Le secteur fermé est de la baie de New London au golfe du Saint-Laurent délimité par les coordonnées suivantes : à l'ouest, longitude  -63.46554 w et latitude 46.50917 N; et à l'est longitude -63.42713 W et latitude 46.503123 N jusqu'à la marée haute moyenne. 

Carte (PDF, 1.05 Mo)

2. Raison de la fermeture : 
Le secteur suivant a été fermé à cause des activités de gestion de la restauration de la dune et de l’utilisation de l’habitat essentiel par le Pluvier siffleur, espèce en voie de disparition (Charadrius melodus melodus) et de l’aster du golfe Saint-Laurent, espèce menacée (Symphyotrichum laurentianum). Conformément au paragraphe 7(1) du Règlement général sur les parcs nationaux, le secteur décrit ci-dessous est interdit AU PUBLIC ET À TOUTE CIRCULATION par ordre du directeur du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard.

Covehead Ouest : La dune, l’étang et la plage au niveau moyen des marées immédiatement à l’ouest du pont de Covehead à partir des coordonnées 46,430831-63,15391 et 46,43021, 63,148352, au nord, et à partir des coordonnées 46,429046-63,153884 et 46,428548-63,147077, au sud. 

Carte (PDF, 1.32 Mo)

L’hirondelle de rivage

L’hirondelle de rivage est un petit oiseau chanteur qui niche dans des terriers le long des berges en érosion. La population de cet oiseau au Canada a décliné de 98 % au cours des 40 dernières années. La perte d’habitat ainsi que les effets du changement climatique ont contribué au nouveau statut d’espèce « menacée » de cette hirondelle en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Veuillez respecter les panneaux de fermeture de zone et laisser cet oiseau nicher sans être perturbé. Si vous voyez qui que ce soit perturber des hirondelles de rivage ou leurs nids, communiquez avec notre service de répartition au 1-877-852-3100. L’amende minimale associée à une infraction à ce règlement est de 175 $.

Information pour les fermetures


Raison de le fermeture : Le secteur décrit ci-dessous est un habitat de nidification pour une espèce en voie de disparition, à savoir le pluvier siffleur. Lorsque des pluviers siffleurs s'y trouvent en période de reproduction, des panneaux de signalisation y sont installés et TOUT DÉPLACEMENT ET TOUTE ACTIVITÉ Y SONT INTERDITS AU PUBLIC, sur ordonnance du directeur du parc national du Canada de l'Île-du-Prince-Édouard, prise en vertu du paragraphe 7(1) de Règlement général sur les parcs nationaux. 

Le terrain de camping de Cavendish et la plage du terrain de camping est fermée aux coordonnées suivantes : à l'ouest, longitude -63.408058 et latitude 46.50182, et à l'est, longitude -63.405897 et latitude 46.501508 jusgu'à la marée haute moyenne. 

Carte (PDF, 1.42 Mo) 

Utilisation de véhicules aériens sans pilote (UAV) ou de drones

Dans les parcs nationaux du Canda, aux termes du paragraphe 2(1) du Règlement sur l’accès par aéronef aux parcs nationaux du Canada, il est interdit de faire atterrir ou décoller un véhicule aérien sans pilote – également appelé drone –. L’amende minimale pouvant être imposée est de 575 $.

Animaux de compagnie sur la plage

Il est interdit d’amener vos animaux domestiques sur les plages des parcs nationaux, conformément au paragraphe 4(5) du Règlement sur les animaux domestiques dans les parcs nationaux. Cette interdiction est en vigueur tous les ans, du 1er avril au 15 octobre, jusqu’à nouvel ordre. Toute personne qui contrevient à la présente interdiction peut faire l’objet de poursuites aux termes de l’alinéa 3(2)b) du Règlement sur les animaux domestiques. L’amende minimale pouvant être imposée est de 125 $.

Animaux de compagnie dans les bâtiments

Conformément au paragraphe 4(5) du Règlement sur les animaux domestiques dans les parcs nationaux, il est interdit d’amener des animaux domestiques dans les abris-cuisine, les toilettes ou les douches du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. Cette interdiction est entrée en vigueur le 7 juin 2002 et le demeurera jusqu’à nouvel ordre. Toute personne qui contrevient à la présente interdiction peut faire l’objet de poursuites aux termes de l’alinéa 3(2)b) du Règlement sur les animaux domestiques. L’amende minimale pouvant être imposée est de 125 $. 

Règlements visant le secteur des dunes

Marchez uniquement sur les trottoirs et les sentiers aménagés. Ne marchez pas sur les dunes. Il suffit d’à peine dix pas sur un même plant pour détruire l’ammophile qui pousse sur les dunes. Une fois l’ammophile disparue, plus rien ne retient le sable; ainsi, des creux de déflation apparaissent et les dunes sont davantage vulnérables à l’érosion causée par les tempêtes. Faites votre part pour conserver la beauté de ces dunes pour l’avenir : ne marchez pas sur les dunes et rappelez à vos amis et à votre famille des dommages qu’ils peuvent faire s’ils piétinent l’ammophile ou grimpent sur les dunes. Conformément au paragraphe 7(1) du Règlement général sur les parcs nationaux, certains secteurs des dunes sont interdits au public et à toute circulation. Toute personne qui contrevient à la présente interdiction pourrait faire l’objet de poursuites aux termes de l’alinéa 7(4)c) du Règlement général. L’amende minimale pouvant être imposée est de 175 $.

Les animaux sauvages et la nourriture

Il est illégal de nourrir, d’essayer d’attirer ou de perturber quelque animal que ce soit dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. Bien que ce comportement puisse être considéré par beaucoup de gens comme un geste de bienveillance, le fait de nourrir les animaux sauvages peut entraîner une hausse du taux de mortalité. Les animaux qui sont nourris en bordure des routes deviennent dépendants des humains pour leur alimentation et perdent leur instinct naturel de chasseurs. Trop souvent, ces animaux finissent par être blessés ou tués par des véhicules. Il est interdit de nourrir les animaux sauvages en vertu du Règlement sur la faune des parcs nationaux. Toute personne qui contrevient au présent règlement pourrait faire l’objet de poursuites aux termes de l’alinéa 4(1)f) du Règlement sur la faune. L’amende minimale pouvant être imposée est de 275 $.

Règlement concernant le stationnement

Le stationnement en bordure de route est interdit dans le parc afin de protéger les dunes et de permettre aux visiteurs de se déplacer à vélo ou à pied en toute sécurité aux alentours de ce lieu exceptionnel. Le stationnement le long des routes du parc peut constituer une infraction au Règlement sur la circulation routière dans les parcs nationaux ou à la Highway Traffic Act (loi sur la circulation routière) de l’Île-du-Prince-Édouard. Veuillez stationner votre véhicule dans les terrains désignés à cet effet se trouvant à proximité des plages surveillées, des aires pique-nique et des sentiers du parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. Les véhicules stationnés dans un endroit non désigné à cet effet pourraient être remorqués aux frais du propriétaire, qui pourrait aussi se voir imposer une amende.

Protection des ressources naturelles

Le parc national protège tous les éléments naturels qui composent son écosystème. Pour permettre à l’ensemble des visiteurs de profiter pleinement du parc, de ses paysages et de ses beautés naturelles, il est important de laisser la nature intacte et de ne pas prélever les fleurs sauvages, les roches aux formes variées ou bien les coquillages aux textures diverses. Les visiteurs pourront ainsi les admirer, les identifier ou bien les photographier dans leur environnement naturel. Conformément au Règlement général sur les parcs nationaux, il est interdit d’enlever les objets naturels. Toute personne qui contrevient au présent règlement pourrait faire l’objet de poursuites aux termes de l’article 10 du Règlement général. L’amende minimale pouvant être imposée est de 175 $.