L’intégrité écologique, l’abondance et la diversité de quatre étangs représentatifs du parc sont mesurées. Depuis 2015, l’état de cette mesure est juste et la tendance est stable.

Espèces de poisson trouvées dans le parc national de l’Î.-P.-É. :

  • Le poulamon (Microgadus tomcod)
  • La morue (Gadus morhua)
  • Le lançon d’Amérique (Ammodytes americanus)
  • L’alose d’été (Alosa aestivalis)
  • Le gaspareau (Alosa pseudoharengus)
  • L’épinoche à quatre épines (Apeltes quadracus)
  • L’omble de fontaine (Salvelinus fontinalis)
  • L’épinoche à neuf épines (Pungitius pungitius)
  • L’éperlan (Osmerus mordax)
  • Le bar d’Amérique (Morone saxatilis)
  • Le baret (Morone americana)
  • L’anguille d’Amérique (Anguilla rostrata)
  • L’épinoche à trois épines (Gasterosteus aculeatus) 
  • Le fondule barré (Fundulus diaphanus)
  • Le choquemort (Fundulus heteroclitus)

Des épinoches, des choquemorts et des fondules sont souvent observés au bord de l’eau. Ce sont les aliments préférés des hérons bleus.

On voit fréquemment des méduses dans les eaux côtières du parc national de l’Î.-P.-É., même si ce ne sont pas des poissons. Ce sont les aliments préférés des grandes tortues de mer.