Information générale

  • Apportez des collations nutritives et au moins un litre d’eau (deux en été). Sachez qu’il n’y a actuellement aucune source d’eau potable ou point de vente de nourriture dans le parc.
  • Pour protéger les habitats fragiles, restez sur le sentier. Évitez tout contact avec l’herbe à puce, les tiques et les animaux sauvages.
  • Tenez bien votre chien en laisse afin de les aider à éviter l’herbe à puce, les tiques et les animaux sauvages.
  • N’oubliez pas de vérifier la présence de tiques sur tout votre corps à la suite de votre randonnée.
  • Il est interdit d’approcher ou de nourrir les animaux sauvages
  • Marchez avec un partenaire ou un groupe et ne vous éloignez jamais assez pour le perdre de vue. Si vous partez seul, dites toujours à quelqu’un où vous allez et l’heure à laquelle vous prévoyez de revenir
  • Prévoyez de terminer votre randonnée au moins une demi-heure avant le coucher du soleil pour bénéficier de la lumière du jour.
  • Faites attention en traversant des routes car la visibilité est souvent réduite
  • Vérifiez les prévisions météorologiques et soyez prêt à affronter toutes les conditions qui se présenteront ce jour-là
  • Trouvez la cadence qui vous convient et gardez la. Faites des pauses courtes mais fréquentes.

Les 10 objets indispensables

Emportez en randonnée ces 10 objets indispensables suivants afin de vous assurer d’être prêt en cas d’urgence. Ils peuvent tenir facilement dans un petit sac ou sac à dos :

  1. Lampe de poche
  2. Dispositif avertisseur (sifflet ou miroir)
  3. Vêtements de rechange, dont les couches imperméables
  4. Trousse de premiers soins
  5. Couteau de poche/outil multifonction
  6. De quoi allumer un feu (allumettes ou briquet)
  7. Nourriture et eau en plus
  8. Aides à la navigation/communication (téléphone cellulaire, carte, boussole)
  9. Abri de secours
  10. Écran solaire (toutes saisons)

Vêtements et chaussures

L’important, c’est d’être au sec et confortable. Le principe des pelures d’oignon vous aide à gérer la chaleur de votre corps au fil de votre activité, afin que vous ayez toujours la bonne combinaison. Adoptez ce système à trois couches pour une sortie au sec et bien au chaud.

Couche de base absorbante

C’est la couche qui est en contact avec la peau et qui évacue la transpiration par capillarité.

Couche intermédiaire isolante

Cette couche « thermale » (souvent en polyester-molleton) retient la chaleur corporelle tout en évacuant la transpiration par capillarité. S’il fait très froid, essayez deux couches intermédiaires.

Couche extérieure imperméable

Cette couche extérieure empêche la neige d’atteindre les autres couches. Optez pour une coquille et des pantalons coupe-vent et imperméables, idéalement munis de fermetures éclair sous les bras et aux jambes, de poches types « Napoléon » et d’un capuchon ajustable pour plus de confort. Des guêtres peuvent aider à garder la neige ou la boue hors des bottes. Évitez surtout les vêtements en coton, même les jeans. Le coton absorbe l’humidité (transpiration, neige, pluie), ce qui refroidit votre peau et vous empêche de rester au chaud. Gardez vos vêtements en coton pour relaxer après votre sortie.

Bottes, chaussettes et équilibre

Portez des chaussures appropriées, comme des bottes de randonnée ou des souliers de course, pour éviter les blessures dans les sentiers. À l’achat de bottes isolées, surveillez la « cote de température ». Cette cote vous donne une idée de l’efficacité de vos bottes à garder vos pieds au chaud lorsque vous êtes en mouvement. Essayez toujours les bottes avec les chaussettes que vous prévoyez porter lors de vos sorties, ainsi qu’avec toutes orthèses ou semelles internes que vous utilisez normalement, et mettez-les bien à l’épreuve dans le magasin. Assurez-vous qu’elles montent haut sur la cheville et qu’elles sont étanches. Pour ce qui est des chaussettes, un mélange de laine Merino et de fibres synthétiques constitue un bon choix. Soyez encore mieux préparé à parcourir les sentiers : utilisez des dispositifs d’adhérence qui se fixent sur les bottes, comme des semelles antidérapantes, des crampons à glace ou à neige, et même des raquettes.

Touches finales

N’oubliez pas vos verres fumés, votre écran solaire, votre baume pour les lèvres, un chapeau, des mitaines, et, pourquoi pas, un petit tapis de sol pour vous asseoir et faire une pause. Tous ces articles entrent dans un petit sac à dos pour laisser vos mains libres. Et bien sûr, apportez votre appareil photo pour saisir les magnifiques scènes hivernales du parc et montrer à vos amis tout ce qu’ils ont manqué!

 


Conseils pour l'été

  • Vous devez vous réhydrater pour ne pas souffrir de la chaleur. Remplissez votre bouteille d’eau et mettez y quelques cubes de glace, ou placez la bouteille au congélateur jusqu’à votre départ.
  • Soyez attentif aux signes de coup de chaleur et d’épuisement par la chaleur (Les étourdissements, l’évanouissement, la fatigue, le mal de tête, la nausée et les vomissements). Si des symptômes apparaissent, mettez vous à l’ombre, allongez vous dans un endroit frais, buvez beaucoup, épongez vous avec de l’eau fraîche et demandez à quelqu’un de vous surveiller. À votre retour chez vous, continuez de boire beaucoup d’eau.
  • Appliquez un insectifuge et portez des vêtements de protection pour éviter les piqûres d’insectes. Vérifiez la présence de tiques sur vous après votre visite.


Conseils pour l'hiver

  • Les sentiers ne sont ni salés ni dégagés (glace et neige) en hiver. Des dispositifs antidérapants pour vos chaussures, commes des crampons à glace, rendront votre marche plus sécuritaire si la surface est glacée.
  • Les jours sont plus courts. Assurez-vous donc de terminer votre randonnée bien avant la tombée du jour et soyez particulièrement prudent lorsque vous traversez des routes puisque la visibilité pourrait être limitée.
  • Portez plusieurs couches de vêtement et couvrez votre peau autant que vous le pouvez. En portant plusieurs couches de vêtement, vous pouvez mieux gérer votre température corporelle. En effet, vous pourrez retirer ou ajouter des couches au besoin.
  • Les frissons, l’engourdissement et la mauvaise circulation sont tous des signes d’une perte de chaleur. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, pensez à mettre fin à votre randonnée et à vous rendre dans un endroit chaud.
  • Apportez un petit coussin ou un morceau de mousse pour vous asseoir. Si vous devez prendre une pause, vous pourrez ainsi conserver votre chaleur corporelle même en vous assoyant au sol ou sur la neige.
  • Lorsqu’il fait froid, offrez vous une gâterie en apportant un thermos de café, de thé ou de chocolat chaud