Une superficie de terres agricoles en jachère de la taille de trois terrains de football fait l’objet d’un projet de restauration écologique du Parc urbain national de la Rouge.

Issu d’une initiative conjointe de Parcs Canada, de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA), des agriculteurs du parc et des résidents du secteur, le projet d’amélioration des eaux d’amont du ruisseau Petticoat facilitera la gestion des crues saisonnières et contribuera à rétablir la santé du ruisseau et à restaurer l’habitat humide.

Ce projet visant un bras du ruisseau Petticoat, situé dans le secteur de Markham, consiste à éliminer des barrières naturelles au passage des poissons et à restaurer le cours d’eau sur une distance d’environ 400 m à l’aide de techniques de conception naturelle dans le but d’améliorer la connectivité des milieux aquatiques. Les importants travaux de restauration prévus contribueront à corriger en partie l’écoulement modifié des eaux, à stabiliser les berges érodées et à améliorer l’habitat des espèces aquatiques vivant dans le cours d’eau. La création de zones humides de plaine d’inondation s’étendant sur 2,2 ha et la plantation d’arbres et d’arbustes indigènes viendront améliorer davantage le secteur des berges d’une superficie d’un demi-hectare. Ces zones humides auront pour fonction de retenir et de filtrer le drainage agricole.

Le parc urbain national de la Rouge est la toute première aire protégée par le gouvernement fédéral canadien à faire l’objet de mesures visant à préserver à la fois l’agriculture ainsi que le patrimoine naturel et culturel. La grande superficie de terres agricoles de catégorie 1, constituées des terres arables les plus riches, les plus rares et les plus fertiles au pays, de la meilleure qualité qui soit, occupe environ 50 pour cent de la superficie du parc, principalement dans le secteur nord.

Les projets collaboratifs de restauration écologique et de protection des terres agricoles contribuent à l’atteinte des grands objectifs du Plan directeur du parc urbain national de la Rouge, à savoir améliorer la connectivité écologique, le drainage des terres agricoles, la santé des sols et la qualité de l’eau. L’étroite collaboration de Parcs Canada avec les agriculteurs du parc, le TRCA et de nombreux autres partenaires a permis de réaliser des projets ayant engendré des gains écologiques et agricoles dans le parc de la vallée de la Rouge.

Parcs Canada et le TRCA sont résolus à préserver et à améliorer la santé écologique du bassin versant du ruisseau Petticoat, du ruisseau Duffins et de la rivière Rouge grâce à la remise en état du milieu naturel et à la protection des services écologiques qu’il procure à la flore et à la faune.

La première phase du projet a commencé à la fin novembre 2020 et prendra fin au début de 2021. La deuxième phase se déroulera à l’été 2021, et les plantations seront effectuées à l’automne 2021.