L’élimination de la « pire plante envahissante du Canada » du marais de la Rouge montre à quel point les efforts de restauration et de conservation de Parcs Canada améliorent l’intégrité écologique dans cette zone du parc, qui présente un niveau de biodiversité indigène que l’on ne trouve nulle part ailleurs à Toronto.

Personnel de Parcs Canada et des partenaires autochtones, a enlevé de denses peuplements de roseaux communs d’Europe (Phragmites australis australis) dans les zones humides marécageuses de la plage de la Rouge
Une équipe du Centre de contrôle des phragmites envahissants, en collaboration avec le personnel de Parcs Canada et des partenaires autochtones, a enlevé de denses peuplements de roseaux communs d’Europe (Phragmites australis australis) dans les zones humides marécageuses de la plage de la Rouge. Cette herbe vivace de grande taille, originaire d’Eurasie et présente aujourd’hui dans un peu partout en Ontario, pousse de façon agressive, évince la végétation indigène et laisse moins d’eau libre et de nourriture pour la faune. En plus de ralentir la perte d’habitat, l’élimination des plantes envahissantes permet d’enrayer leur propagation grâce à d’autres initiatives prévues dans le cadre du projet d’amélioration de la plage de la Rouge de Parcs Canada.

Dans la première étape du processus d’élimination, une machine amphibie a coupé les phragmites sous la surface de l’eau pour les noyer. L’herbicide a été appliqué par pulvérisateur à dos sur les peuplements de phragmites sur la terre ferme. Plus tard, l’équipe est revenue pour abattre les phragmites restants pour qu’ils deviennent un habitat propice à la faune et à la flore, qu’ils se décomposent naturellement et que les nutriments soient recyclés dans le marais.

Pendant le projet, il y a eu une interaction considérable avec les membres du public, y compris les propriétaires de terrains adjacents au marais. Selon Juliana Skuza, responsable de la conservation des ressources au parc national urbain de la Rouge, les interactions ont été « positives à 100 % ».

« Tout le monde était très enthousiaste de voir la machine en action et nous a félicité d’avoir agi », a déclaré M. Skuza.

Parcs Canada informe régulièrement le public sur la manière de lutter contre les espèces envahissantes et le personnel du parc recevra une formation sur le traitement aux herbicides afin de contribuer aux efforts d’élimination. Des projets bénévoles visant à éliminer les espèces envahissantes ont également lieu dans la Rouge et les résidents du parc sont des sources d’information essentielles sur l’écologie du parc.

Si vous voyez des espèces envahissantes dans le parc national urbain de la Rouge, veuillez en informer le personnel de Parcs Canada par téléphone au 416-264-2020 ou par courriel à pc.rouge.pc@canada.ca.

Source : Centre de contrôle des phragmites envahissants (en anglais seulement)