Écho des tours d’habitation qui parsèment le ciel du Grand Toronto, un certain nombre d’immeubles résidentiels pour oiseaux ont été construits par Parcs Canada dans le parc urbain national de la Rouge. Mais attention : on est loin de la cabane à oiseaux classique !

Dernièrement, une vieille grange endommagée a dû être mise hors service par souci de sécurité. Les écologistes du parc ont cependant observé que des hirondelles rustiques, espèce menacée au Canada dont la population a diminué de plus de 80 % depuis les années 1970, faisaient leur nid dans la grange.

Il n’était pas question de déranger les hirondelles pendant qu’elles nichent, mais on sait que cet oiseau échappe aux rudes hivers canadiens en migrant chaque année vers l’Amérique centrale ou l’Amérique du Sud. La grange a donc été démantelée durant l’hiver. Pour compenser cette perte d’habitat, Parcs Canada a demandé à un charpentier de la région de construire et d’installer trois grosses structures qui remplacent maintenant la grange.

Les trois cabanes à oiseaux ont été fabriquées à partir du bois récupéré de la grange endommagée, et chacune est conçue de manière un peu différente. Contrairement aux cabanes que l’on voit dans la cour de bien des maisons, ces structures sont cent fois plus grosses : elles comptent entre 3,7 et 11,1 m2 (de 40 à 120 pi2) !

Cet été, les écologistes du parc surveilleront les structures pour évaluer comment les hirondelles y réagissent. Nous espérons qu’elles s’adapteront rapidement à leur nouveau foyer, y pondront leurs œufs et y élèveront leurs oisillons jusqu’au premier envol. Les employés du parc établiront quelle cabane à oiseau convient le mieux aux hirondelles et resteront prêts à corriger tout défaut de conception qui pourrait, par exemple, donner aux prédateurs (faucons, hiboux, etc.) un avantage indu.

S’il s’avère que les hirondelles utilisent les structures, d’autres « tours d’habitation » risquent fort de voir le jour un peu partout dans le parc de la Rouge, redéfinissant du même coup notre définition de « parc urbain »!