Au fil du temps, 44 espèces de mammifères ont été observées dans le parc urbain national de la Rouge. Certains animaux sont observés très rarement (un seul ours noir a été vu dans le parc, en 1991), tandis que d’autres sont beaucoup plus abondants. Voici quelques-unes des espèces de mammifères que l’on trouve dans le parc urbain national de la Rouge.

Castor

Cherchez des traces d’activité du castor, l’animal emblématique du Canada, le long des berges de la Petite rivière Rouge. Les souches rongées sont un signe incontestable de sa présence dans les parages. Le castor peut abattre jusqu’à 200 arbres par année pour construire des digues et des huttes. Dans les plans d’eau peu profonds, il construit des digues pour faire monter le niveau d’eau afin que l’eau ne gèle pas jusqu’au fond en hiver. L’étang ainsi modifié lui assure une protection contre les prédateurs et lui permet d’accéder à sa hutte sous l’eau à longueur d’année. La hutte sert de domicile au castor. Chacune abrite un groupe familial unique, composé des parents, des bébés et de jeunes castors âgés de deux à trois ans.

Chauves-souris

Chauve-souris cendrée

La chauve-souris cendrée est la plus grande des huit espèces que l’on trouve en Ontario. Son nom lui vient de ses poils à pointe blanche givrée qui ressemblent à du givre. Ces chauves-souris gîtent normalement seules dans le feuillage des arbres, ainsi, on peut habituellement les trouver dans les zones boisées du parc.

Chauve-souris argentée

Les chauves-souris argentées sont entièrement noires avec des poils à pointe blanche. Pendant les mois d’été, les chauves-souris argentées femelles semblent migrer plus au nord que les mâles qui demeurent dans la région des Grands Lacs inférieurs. Elles gîtent habituellement dans les cavités d’un tronc d’arbre et se trouvent donc dans les zones boisées du parc.

Chauve-souris pygmée

La plus petite chauve-souris de l’Ontario et la plus rare au Canada, la chauve-souris pygmée mesure moins de 10 cm de long et pèse de 3 à 7 g! Ces chauves-souris gîtent dans divers habitats, y compris sous les roches, dans les grottes, sous les ponts, dans les arbres creux et plus encore – vous ne savez jamais quand vous aurez la chance d’en trouver une dans le parc!

Chauve-souris rousse

La fourrure orange brunâtre fait ressortir la chauve-souris rousse qui vit en solitaire au sommet des arbres.

Petite chauve-souris brune

La petite chauve-souris brune est la chauve-souris la plus répandue au Canada. Ces chauves-souris pèsent de 7 à 14 g, ce qui signifie que, même si elles ont « petite » dans leur nom, elles ne sont pas la plus petite chauve-souris du parc. Leurs gîtes d’hiver, ou « hibernacles », se trouvent dans des grottes, alors qu’en été, leurs gîtes peuvent être des bâtiments, des creux d’arbres ou d’autres endroits qui restent chauds et sombres pendant la journée.

Grande chauve-souris brune

Les grandes chauves-souris brunes sont de taille moyenne et ont une fourrure brun foncé. Il s’agit de l’une des espèces de chauves-souris les plus communes en Ontario et on peut généralement les trouver dans les zones boisées près de l’eau. Elles préfèrent les endroits frais et secs près des entrées des grottes pour hiberner et demeurent assez près de ces endroits pendant l’été. Parmi les huit espèces de chauves-souris que compte l’Ontario, celle-ci est la seule qui n’est pas en péril.

Pipistrelle de l’Est

La pipistrelle de l’Est est l’une des plus petites espèces de chauves-souris de l’Ontario. Ces chauves-souris sont de couleur brun-gris, mais leurs poils dorsaux sont de trois couleurs : brun foncé à la base, plutôt jaune au milieu et gris aux extrémités. En été, les pipistrelles de l’Est gîtent dans les crevasses rocheuses, les grottes et le feuillage des arbres et elles hibernent dans les grottes pendant l’hiver.

Tamia rayé

Ce petit rongeur se rencontre souvent en forêt, où les arbres et les arbustes lui fournissent un couvert contre les prédateurs. Le tamia a un régime alimentaire diversifié, composé de fruits, de noix, de graines, de champignons, d’insectes et d’escargots. Il passe une bonne partie de son temps à recueillir de la nourriture, qu’il entrepose dans ses terriers pour l’hiver.

Coyote de l’Est

Des coyotes sont présents dans le parc urbain national de la Rouge, mais ils sont généralement très timides et tendent à éviter les humains. Le régime alimentaire de cette espèce est varié et comprend de petits mammifères tels que des lièvres et des rongeurs, des baies et des fruits sauvages, des insectes et de la charogne (animaux morts). Pour abattre de gros animaux, par exemple un chevreuil, les coyotes chassent occasionnellement en couple ou en groupe. Il se peut que vous trouviez des crottes de coyote le long du sentier. Elles ressemblent à des excréments de chiens, mais contiennent généralement des poils de leurs proies..

Écureuil gris

On aperçoit souvent des écureuils gris dans la région du Grand Toronto. En dépit de son nom, cet écureuil peut en fait être gris ou noir. Les écureuils au pelage noir sont courants en Ontario, qui est la limite nord de leur aire de répartition, ce qui laisse croire que la couleur foncée de la fourrure pourrait représenter un avantage dans les climats froids.

Marmotte

Les marmottes constituent l’un des plus grands membres de la famille des spermophiles. Bien que leur nom en anglais fait référence au fait qu’elles soient terrestres (groundhog), elles sont de bonnes nageuses et peuvent grimper aux arbres. Les marmottes aiment généralement les forêts et les champs, alors on les retrouve à plusieurs endroits dans le parc de la Rouge.

Belette à longue queue

La belette à longue queue est l’un des trois types de belettes que l’on trouve au Canada dans le parc urbain national de la Rouge. Elle perd son pelage d’été brun pour revêtir un pelage d’hiver blanc neige qui l’aide à se camoufler dans la neige.

Campagnol des champs

Également connu sous le nom de mulot, le campagnol des champs se trouve généralement dans les prairies, où il crée un réseau de tunnels à travers la végétation qui lui permet de se nourrir facilement.

Rat musqué

Le rat musqué ressemble au castor, mais quelques différences clés permettent de distinguer les deux espèces. Le rat musqué est beaucoup plus petit et pèse en moyenne 1 kg, tandis que le castor peut faire de 16 à 32 kg. De plus, le rat musqué a une queue longue et étroite, et le castor, une queue large et plate. Le rat musqué n’endigue pas les étangs. Il construit des huttes, mais celles-ci sont faites principalement de plantes et de boue plutôt que de brindilles et de troncs, les matériaux de construction privilégiés par le castor. Cherchez des rats musqués dans les milieux humides restaurés partout dans le parc.

Oposum

Les opossums sont de la taille d’un chat avec une fourrure grise, de petits yeux noirs, une tête blanche, un museau pointu et une longue queue. Ils vivent dans des forêts, de préférence près de l’eau. Ils contribuent également à limiter la propagation de la maladie de Lyme, car ils sont un prédateur naturel de la plupart des tiques porteuses de maladies.

Porc-épic

Les porcs-épics sont des rongeurs bien connus pour leurs aiguillons piquants. Ils ont environ 30 000 aiguillons qui sont en fait des poils creux modifiés attachés à un muscle qui peut les tirer vers le haut et vers le bas. Ils vivent dans des zones boisées et on les voit souvent grimper aux arbres.

Renard roux

Le renard roux, qui appartient à la famille des canidés, est à peu près de la même grosseur qu’un chien de petite ou de moyenne taille. Le pelage est généralement roux, mais il peut aussi être brun ou noir. Le renard roux est généralement assez timide et tend à éviter les humains. Son régime alimentaire se compose essentiellement de petits mammifères, par exemple des mulots, des campagnols et des lièvres, bien qu’il mange également des oiseaux, des œufs, des poissons, des amphibiens, des fruits et des insectes. Animal doté d’une grande faculté d’adaptation, le renard roux est présent partout au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Afrique du Nord et en Australie.

Écureuil roux

Ce petit rongeur fougueux est souvent observé en forêt pendant qu’il monte ou descend à toute allure sur des troncs d’arbres ou qu’il court sur des branches. L’écureuil roux se nourrit principalement de noix ainsi que de graines trouvées dans les cônes de conifères, qu’il emmagasine dans une cache en prévision de l’hiver. Quand les cônes se font rares, il complète son régime alimentaire avec d’autres sources de nourriture – des champignons, des baies, de la sève, des insectes et des œufs d’oiseaux.

Cerf de Virginie

Le cerf de Virginie est l’un des plus grands animaux du parc urbain national de la Rouge. En hiver, il se réfugie souvent dans la dense forêt de thuyas du parc.