Au fil du temps, 44 espèces de mammifères ont été observées dans le parc urbain national de la Rouge. Certains animaux sont observés très rarement (un seul ours noir a été vu dans le parc, en 1991), tandis que d’autres sont beaucoup plus abondants. Voici quelques-unes des espèces de mammifères que l’on trouve dans le parc urbain national de la Rouge.

Cerf de Virginie

Le cerf de Virginie est l’un des plus grands animaux du parc urbain national de la Rouge. En hiver, il se réfugie souvent dans la dense forêt de thuyas du parc.

Castor

Cherchez des traces d’activité du castor, l’animal emblématique du Canada, le long des berges de la Petite rivière Rouge. Les souches rongées sont un signe incontestable de sa présence dans les parages. Le castor peut abattre jusqu’à 200 arbres par année pour construire des digues et des huttes. Dans les plans d’eau peu profonds, il construit des digues pour faire monter le niveau d’eau afin que l’eau ne gèle pas jusqu’au fond en hiver. L’étang ainsi modifié lui assure une protection contre les prédateurs et lui permet d’accéder à sa hutte sous l’eau à longueur d’année. La hutte sert de domicile au castor. Chacune abrite un groupe familial unique, composé des parents, des bébés et de jeunes castors âgés de deux à trois ans.

Coyote de l’Est

Des coyotes sont présents dans le parc urbain national de la Rouge, mais ils sont généralement très timides et tendent à éviter les humains. Le régime alimentaire de cette espèce est varié et comprend de petits mammifères tels que des lièvres et des rongeurs, des baies et des fruits sauvages, des insectes et de la charogne (animaux morts). Pour abattre de gros animaux, par exemple un chevreuil, les coyotes chassent occasionnellement en couple ou en groupe. Il se peut que vous trouviez des crottes de coyote le long du sentier. Elles ressemblent à des excréments de chiens, mais contiennent généralement des poils de leurs proies..

Écureuil gris

On aperçoit souvent des écureuils gris dans la région du Grand Toronto. En dépit de son nom, cet écureuil peut en fait être gris ou noir. Les écureuils au pelage noir sont courants en Ontario, qui est la limite nord de leur aire de répartition, ce qui laisse croire que la couleur foncée de la fourrure pourrait représenter un avantage dans les climats froids.

Rat musqué

Le rat musqué ressemble au castor, mais quelques différences clés permettent de distinguer les deux espèces. Le rat musqué est beaucoup plus petit et pèse en moyenne 1 kg, tandis que le castor peut faire de 16 à 32 kg. De plus, le rat musqué a une queue longue et étroite, et le castor, une queue large et plate. Le rat musqué n’endigue pas les étangs. Il construit des huttes, mais celles-ci sont faites principalement de plantes et de boue plutôt que de brindilles et de troncs, les matériaux de construction privilégiés par le castor. Cherchez des rats musqués dans les milieux humides restaurés partout dans le parc.

Écureuil roux

Le renard roux, qui appartient à la famille des canidés, est à peu près de la même grosseur qu’un chien de petite ou de moyenne taille. Le pelage est généralement roux, mais il peut aussi être brun ou noir. Le renard roux est généralement assez timide et tend à éviter les humains. Son régime alimentaire se compose essentiellement de petits mammifères, par exemple des mulots, des campagnols et des lièvres, bien qu’il mange également des oiseaux, des œufs, des poissons, des amphibiens, des fruits et des insectes. Animal doté d’une grande faculté d’adaptation, le renard roux est présent partout au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Afrique du Nord et en Australie.

Tamia rayé

Ce petit rongeur se rencontre souvent en forêt, où les arbres et les arbustes lui fournissent un couvert contre les prédateurs. Le tamia a un régime alimentaire diversifié, composé de fruits, de noix, de graines, de champignons, d’insectes et d’escargots. Il passe une bonne partie de son temps à recueillir de la nourriture, qu’il entrepose dans ses terriers pour l’hiver.