Le parc urbain national de la Rouge abrite 27 espèces de reptiles et d’amphibiens. En voici quelques-unes que vous pourriez apercevoir pendant votre exploration du parc.

Thamnophis et couleuvre à ventre rouge

Par temps frais et ensoleillé, vous verrez peut-être des couleuvres qui se prélassent au soleil le long du sentier. Le thamnophis est généralement de couleur vert foncé ou noire, et il arbore des stries jaunes sur le dos et les flancs. Ce serpent peut atteindre de 45 à 65 cm de longueur, et il se nourrit de grenouilles, de salamandres, de vers de terre, de petits poissons et de mulots. La couleuvre à ventre rouge a la peau brune, grise ou noire et le ventre rouge, comme son nom l’indique. Elle ne fait jamais plus de 40 cm de longueur et se nourrit de limaces, de vers, d’escargots et d’insectes. Aucune des deux espèces n’est dangereuse pour les humains.

Grenouille verte et rainette versicolore

Écoutez le chant des grenouilles le soir en marchant sur le sentier du Marais-de-la-Rouge. La grenouille verte pousse un cri qui ressemble au son d’une corde de banjo pincée. Elle peut être de couleur verte, bronze ou brune. La rainette versicolore émet plutôt un bref trille. Comme leur nom l’indique, ces grenouilles peuvent être observées dans des arbres et des arbustes près de milieux humides.

Grenouille léopard

Les marécages Beare sont une excellente destination pour l’observation de plusieurs espèces de grenouilles, dont la grenouille léopard. Cette espèce se caractérise par une peau verte ou brune ornée de taches foncées, et un ventre blanc. La grenouille léopard se rencontre dans toutes les provinces du Canada et peut vivre dans tout un éventail de milieux naturels.

Tortue géographique

Les tortues géographiques tirent leur nom des lignes jaunes ou orange sur leur carapace qui ressemblent à des lignes de contour sur une carte. Le reste de la carapace est de couleur brun verdâtre à jaune-crème sur la partie inférieure. Elles ont un point jaune entre les yeux et des lignes jaunes le long de la tête et des jambes. Vous pouvez trouver ces tortues dans les terres humides, les étangs et les cours d’eau du parc.

Tortue peinte

Parmi les cinq espèces de tortues indigènes qui ont été recensées dans le parc urbain national de la Rouge, la tortue peinte est la seule à ne pas être inscrite comme espèce en péril. La dossière (carapace du dos) est de couleur foncée et ornée de rouge sur le pourtour, tandis que le plastron (carapace du ventre) est de couleur jaune ou chamois. Par temps ensoleillé, il se peut que vous voyiez des tortues peintes se réchauffer au soleil sur les troncs qui jonchent les marécages Beare.

Tortue à oreilles rouges

Tortue envahissante la plus commune en Ontario, la tortue à oreilles rouges se distingue par la bande rouge vif de chaque côté de sa tête.

Tortue serpentine

La tortue serpentine est inscrite à la liste des espèces préoccupantes sous le régime fédéral. Ce reptile d’apparence préhistorique porte sur son dos une carapace de couleur foncée, et sa longue queue est couverte de plaques osseuses. Il s’agit de la plus grosse tortue d’eau douce du Canada. Cette espèce est exposée à diverses menaces, dont la perte d’habitat, la mortalité routière, le braconnage ainsi que la prédation des nids par des animaux comme le raton laveur.

Rainette faux-grillon de l’ouest

La rainette faux-grillon de l’ouest est petite et a une peau lisse dont la couleur varie du gris vert au brun. Elle est presque identique à la rainette faux-grillon boréale, la différence étant que ses pattes arrière sont plus courtes. Comme la plupart des rainettes, il est beaucoup plus facile de l’entendre que de la repérer, alors gardez vos oreilles ouvertes pour un cri qui ressemble au son d’un doigt passant le long d’un peigne.