Bilan de l'année 2015-2017

Bilan de l'année 2017

Une année importante pour le parc urbain national du Canada

L’année 2017 a marqué un tournant pour le parc urbain national de la Rouge situé dans la région du Grand Toronto. Non seulement le parc a accueilli le lancement national officiel de la saison 2017 monumentale de Parcs Canada, mais a aussi suscité l’intérêt d’un nombre record de Canadiens et offert plus de 400 activités gratuites, programmes éducatifs, ateliers et séances d’initiation dans le parc et à l’extérieur.

En collaboration avec ses partenaires autochtones, agriculteurs du parc, bénévoles, divers paliers de gouvernement, organismes de conservation et organisation communautaires, Parcs Canada a également franchi plusieurs étapes importantes liées aux procédures législatives et au regroupement des terres en conjonction avec le parc urbain national du Canada.

De plus, Parcs Canada continue de collaborer avec ses partenaires pour protéger et mettre en valeur le patrimoine naturel, culturel et agricole exceptionnel de la Rouge et pour offrir des expériences de grande qualité aux visiteurs.

Voici quelques faits saillants :

  • Le 1er avril 2017 – Transports Canada a transféré une parcelle supplémentaire de 21 km2 dans les secteurs de Pickering et d’Uxbridge (région de Durham) à Parcs Canada pour agrandir le parc urbain national de la Rouge.
  • Le 19 juin 2017 – Le projet de loi C-18 a reçu la sanction royale. Cet instrument législatif, qui vient modifier la Loi sur le parc urbain national de la Rouge, prévoit la mise en place des mesures de protection écologique les plus rigoureuses qui soient, tout en accordant des garanties supplémentaires aux agriculteurs du parc.
  • Le 21 octobre 2017 – Le gouvernement de l’Ontario a transféré un terrain de 22,8 km2 à Parcs Canada et renoncé à son droit sur ce terrain pour l’annexer au parc urbain national de la Rouge.

Nous prévoyons une autre nouvelle année fort intéressante en 2018 au parc urbain national de la Rouge. Parcs Canada gère maintenant près de 80 % des 79,1 km2 de terres constituant le parc urbain national à partir du lac Ontario jusqu’à la moraine d’Oak Ridges ou conserve un intérêt dans ces terres.

 

MESSAGE DE PARCS CANADA

L’année dernière, le parc urbain national du Canada a battu un record d’affluence.

En plus de souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, le parc urbain national de la Rouge a accueilli de nombreux visiteurs et organisé diverses activités dans le parc et la collectivité, y compris des événements d’envergure nationale tels que le BioBlitz, la fête du Canada et Illuminations, entre autres.

En collaboration avec nos partenaires, nous avons réalisé plusieurs projets de restauration dans le parc et poursuivi nos travaux avec nos partenaires communautaires et autochtones pour mettre sur pied des initiatives visant à tisser des liens significatifs avec les Canadiens et les visiteurs.

En octobre, le parc urbain national de la Rouge a fait une avancée importante lorsque le gouvernement de l’Ontario a transféré ses intérêts fonciers de 22,8 km2 de terres à Parcs Canada aux fins d’annexion au parc urbain national de la Rouge. Officiellement établi en 2015, la Rouge est maintenant bien passé la moitié du chemin pour devenir le plus grand parc urbain en Amérique du Nord!

Peu importe si vous êtes un visiteur de longue date ou si n’avez pas encore eu l’occasion de vous aventurer dans le parc urbain national, il y a de quoi pour tous les goûts. C’est avec enthousiasme que tous les employés de Pacs Canada entament l’année 2018. Nous avons hâte de vous voir dans le parc, sur les sentiers ou dans la collectivité.

- Pamela L. Veinotte, Directrice, Parc urbain national de la Rouge

 

Belles réussites en matière de conservation

En 2017, Parcs Canada a continué de travailler avec ses partenaires dans le cadre d’importants projets de restauration écologique et de mise en valeur des terres agricoles dans le parc urbain national. Dans l’ensemble, dix nouveaux projets ont été lancés dans le bassin hydrographique de la Petite rivière Rouge et, pour la toute première fois depuis que Parcs Canada a commencé à gérer les terres, le bassin hydrographique West Duffins également.

Ces nouveaux projets de restauration sont axés sur la restauration des rives de cours d’eau et des forêts en terrain élevé, l’amélioration de la qualité de l’eau au moyen de la restauration de terres humides ainsi que l’amélioration des terres humides pour les oiseaux, les amphibiens et autres petits mammifères, c’est-à-dire tous les animaux qui contribuent à remettre en état l’habitat qui convient à d’importantes espèces de poissons d’eau fraîche et d’eau froide ayant déjà vécu dans le parc.

Dans le cadre des travaux réalisés en 2017, plus de 20 hectares de terres humides et d’habitat riverain et forestier ont été restaurés dans le parc de la Rouge. Par ailleurs, la collaboration avec nos partenaires a permis de planter plus de 33 000 arbres, vivaces, arbustes indigènes et plantes en motte aquatiques partout dans le parc. Cela porte à 41 le nombre total de projets de restauration amorcés et réalisés dans le parc urbain national de la Rouge depuis 2015.

Voici d’autres points saillants en matière de conservation :

  • La mise en liberté de 49 jeunes tortues mouchetées, ce qui porte à plus de 150 le nombre total de tortues mouchetées réintroduites dans le parc urbain de la Rouge par Parcs Canada et le zoo de Toronto depuis 2014.
  • La stabilisation et la recapitalisation initiale des biens du patrimoine culturel situés dans le parc tels que l’école de Locust Hill, la maison de David Burke, la maison Wellington Wideman et la maison de John B. Miller.

 

Faits saillants de l’expérience du visiteur

L’année qui se termine a été une année réellement marquante pour l’équipe chargée de l’expérience du visiteur dans le parc urbain national de la Rouge.

En plus d’avoir fait face à une augmentation de près de 400 % du nombre de visiteurs, cette équipe a accueilli plus de 15 000 invités et participants qui ont pris part aux 25 activités organisées dans le parc en 2017.

Par ailleurs, comme le personnel des aires d’accueil était à la disposition des visiteurs pour les aider à planifier leur voyage vers d’autres lieux gérés par Parcs Canada partout au pays, l’équipe a distribué plus de 15 000 cartes d’entrée Découverte de Parcs Canada aux visiteurs.

Voici d’autres points saillants concernant l’expérience des visiteurs en 2017 :

  • La reprise de plusieurs activités de renom, dont RougeHiver, Saveurs du sentier, Journée de l’art et Festival des promenades d’automne. Bon nombre de ces activités gagnent considérablement en popularité et attirent un nombre record de visiteurs et des partenaires communautaires et autochtones en vue d’une collaboration pour offrir ces programmes.
  • En partenariat avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, nous avons accueilli plus de 50 néo Canadiens dans le cadre de la toute première cérémonie de la citoyenneté dans le secteur du parc commémoratif Bob Hunter.
  • En plus des aires d’accueil actuelles dans les secteurs de Toronto et de Markham, nous avons ajouté des aires d’accueil « pop-up » itinérantes dans différents secteurs du parc pour mieux servir les visiteurs.
  • Nous avons ajouté cinq tentes oTENTik de Parcs Canada dans le terrain de camping Glen Rouge, qui peuvent maintenant être réservés sur le site Web de l’office de protection de la nature de Toronto et de la region : camping.trca.on.ca.

 

Cercle consultatif des Premières Nations

Le Cercle consultatif des Premières Nations du parc urbain national de la Rouge est formé de représentants de dix Premières Nations ayant exprimé un intérêt pour le parc urbain national et entretenant un lien historique et culturel avec le parc.

À ce jour, Parcs Canada a travaillé de concert avec les membres du Cercle consultatif sur un certain nombre d’importantes initiatives liées au parc, notamment des évaluations archéologiques, des projets de restauration et des initiatives liées à l’expérience du visiteur telles que les Saveurs du sentier, les séances d’initiation, etc.

Parcs Canada se réjouit à l’idée de poursuivre son travail sur les initiatives et les programmes offerts dans le parc urbain national de la Rouge avec ses partenaires autochtones par l’entremise du Cercle consultatif. Il s’agit d’une relation significative et fructueuse que nous respectons profondément et à laquelle nous attachons une grande importance.

 

Parcs Canada dans la collectivité

En 2017, le personnel de Parcs Canada a communiqué avec plus de 75 000 personnes dans le cadre de plus d’une centaine de festivals et d’activités qui se sont déroulés dans des bibliothèques et des espaces publics, ainsi que lors d’activités communautaires dans l’ensemble de la région du Grand Toronto. Voici quelques faits saillants concernant les activités communautaires qui ont eu lieu en 2017 :

  • Canada 150 Rouge Express : Parkbus, TD, MEC et Parcs Canada ont offert un service de navette gratuit à 2 500 personnes du centre-ville de Toronto au parc urbain; 90 % d’entre elles se sont rendues au parc pour la toute première fois.
  • Initiation au camping : Plus de 26 500 résidants de la région du Grand Toronto ont participé au programme d’initiation au camping, en grande partie par le biais de partenariats avec les bibliothèques publiques, le YMCA, des centres communautaires et des parcs municipaux.
  • L’application La Rouge : Élaborée en partenariat avec le campus de Scarborough de l’Université de Toronto, la toute première application conçue pour le parc a été lancée à l’automne 2017. L’application exploite la technologie GPS pour transformer les téléphones des visiteurs en guides virtuels. Les utilisateurs peuvent consulter un guided’information détaillé, signaler des observations et faire un suivi de leurs déplacements. Vous pouvez téléchargergratuitement cette application sur des appareils iOS ou Android.
  • Photographe en résidence : Parcs Canada a embauché une photographe en résidence de l’Université OCAD. Cassandra Smyth, dont les images sont publiées dans ce bulletin d’information, a pris des photos du parc. Elle a monté deux expositions qui ont été bien accueillies par le public, intitulé La Rouge : Un milieu naturel urbain.
  • Promenades contre le vague à l’âme (Mood Walks) : Par l’entremise d’un partenariat avec l’hôpital Scarborough and Rouge, ces promenades guidées sont offertes aux jeunes qui connaissent des problèmes de santé mentale et les incitent à faire de l’activité dans la nature afin d’améliorer leur santé physique et mentale.

 

Bilan de l'année 2016

MESSAGE DE PARCS CANADA

Parcs Canada et le parc urbain national de la Rouge vous souhaitent une bonne année et leurs meilleurs vœux pour 2017.

Au cours de la dernière année, Parcs Canada a travaillé avec diligence dans le parc urbain national de la Rouge pour terminer différents projets de restauration, offrir des expériences de qualité aux visiteurs, établir des partenariats avec les collectivités dans le cadre de nouvelles initiatives excitantes et faire avancer le regroupement des terrains pour le premier parc urbain national du Canada.

Nos réussites de 2016 auraient été impossibles sans la collaboration de notre cercle de consultation des Premières Nations, des agriculteurs du parc, des bénévoles et des groupes de conservation, ainsi que d’autres ordres de gouvernement, d’innombrables autres personnes et de nombreux organismes communautaires. Nous souhaitons sincèrement poursuivre notre travail avec l’ensemble de nos précieux partenaires et intervenants au cours de l’année à venir.

Alors que nous passons en revue nos réalisations, nous sommes aussi occupés à planifier et à préparer 2017, année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Dans le cadre des célébrations de cet anniversaire important, le parc urbain national de la Rouge et la région du Grand Toronto réaliseront bon nombre d’activités spéciales et de programmes exceptionnels pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération.

Pour en savoir plus sur le parc urbain national de la Rouge, y compris les événements à venir dans le parc et la région du Grand Toronto en lien avec le 150e anniversaire du Canada, consultez nos médias sociaux ou notre site Web à l’adresse parcscanada.gc.ca/rouge.

Au plaisir de vous accueillir au parc et de célébrer le 150e anniversaire du Canada avec vous en 2017!

- Pamela L. Veinotte, Directrice d’unité de gestion, parc urbain national de la Rouge

 

MOMENTS IMPORTANTS DE 2016 : PARC URBAIN NATIONAL DE LA ROUGE

  • Le 9 février 2016, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé que Parcs Canada octroyait 150000 $ au zoo de Toronto afin qu’il contribue au rétablissement d’une population locale en santé de la tortue mouchetée au parc urbain national de la Rouge.
  • Le 9 juin 2016, le gouvernement du Canada a déposé le projet de loi C-18, lequel comprend des modifications à la Loi sur le parc urbain national de la Rouge, qui protégera le patrimoine et les écosystèmes importants de la Rouge. Ces modifications feront de l’intégrité écologique la priorité absolue dans tous les aspects de la gestion du parc. Elles offriront aussi une meilleure garantie aux agriculteurs du parc.
  • Plus tard, en juin 2016, le gouvernement de l’Ontario a réaffirmé son engagement à collaborer avec le gouvernement du Canada à la protection et à l’achèvement du parc urbain national de Rouge.
  • Le 21 juin 2016, Parcs Canada, en partenariat avec le zoo de Toronto, a relâché pour la troisième année de suite 36 jeunes tortues mouchetées (espèce menacée à l’échelle provinciale et nationale). À ce jour, 67 jeunes tortues mouchetées ont été relâchées dans le parc. De nombreuses autres mises en liberté sont prévues.
  • Le 22 octobre 2016, en collaboration avec l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA), la ville de Markham, la région de York et la province de l’Ontario, Parcs Canada a célébré l’ouverture officielle du parc commémoratif Bob Hunter, nommé en l’honneur de l’environnementaliste canadien bien connu et cofondateur de Greenpeace.
  • La deuxième lecture du projet de loi C-18 s’est terminée le 25 novembre 2016. Le projet de loi a alors été renvoyé au Comité permanent de l’environnement et du développement durable, qui l’a examiné avant de l’acheminer à la Chambre des communes, le 14 décembre 2016, sans y avoir proposé d’amendement.
  • En 2016, le parc urbain national de la Rouge a grandement accru sa présence sur le Web : nous avons enregistré près d’un million d’affichages chez nos divers publics en ligne!
  • En 2016, Parcs Canada a offert gratuitement au-delà de 300 programmes éducatifs et activités publiques à l’intérieur du parc. Il a aussi assisté à plus de 50 festivals et activités communautaires, dont l’Exposition nationale canadienne et la foire de Markham!

 

RÉUSSITES EN MATIÈRE DE CONSERVATION

En 2016, 16 nouveaux projets de régénération de l’habitat aquatique ont été menés à bien dans le parc urbain de la Rouge, axés principalement sur le ruisseau Katabokokonk, un affluent de la Petite rivière Rouge. Parmi les projets se trouvaient la restauration de terres humides et de marais importants, l’amélioration de l’habitat du poisson et de la connectivité aquatique, la plantation d’espèces indigènes et le retrait d’espèces envahissantes.

Ces projets visent à améliorer la qualité de l’eau et l’habitat aquatique, y compris à réduire l’érosion du sol et, en fin de compte, à restaurer un habitat qui convient à d’importantes espèces de poissons vivant en eaux tempérées et en eaux froides ayant déjà vécu dans le parc. Les travaux ont aussi eu pour effet d’améliorer la fonction des terres agricoles du parc, notamment en améliorant le drainage et en réduisant la perte de sols agricoles précieux.

En 2016, 14,03 hectare de terres humides et d’habitats riverains, 15,9 hectares d’habitat forestier, et 1 160 mètres de rives ont été restaurés et remis en état. Nous avons aussi installé deux nouveaux ponceaux pour améliorer le déplacement des poissons et l’habitat aquatique et planté près de 19 000 arbres et arbustes indigènes dans le parc, avec l’aide de nos partenaires autochtones et d’une centaine d’étudiants d’écoles primaires et secondaires de toute la région du Grand Toronto. En partenariat avec des agriculteurs-locataires, nous avons installé quatre nouveaux tuyaux d’évacuation dans des milieux humides pour améliorer la qualité de l’eau ruisselant des terres agricoles, enlevé des centaines d’arbres envahissants et planté des arbres indigènes pour créer des brise-vents.

Des résultats préliminaires indiquent que la biodiversité a augmenté dans les sites d’habitat ayant été remis en état. En effet, plus de 34 espèces d’oiseaux et sept espèces d’amphibiens se sont installées dans les habitats des zones humides nouvellement restaurés des régions avoisinantes et les plantes indigènes ont prospéré et se sont épanouies au cours de la dernière saison.

Le nombre total de projets de restauration réalisés dans le parc s’élève donc maintenant à 31 après seulement deux ans. En collaboration avec le TRCA, les agriculteurs, les municipalités, les partenaires autochtones, les écoles et les bénévoles, nous avons déjà restauré plus de 32 hectares de terres humides et d’habitats riverains ainsi que 20 hectares de forêts, et planté plus de 38 000 plantes indigènes dans le parc urbain national de la Rouge.

 

FAITS SAILLANTS DE L’EXPÉRIENCE DU VISITEUR

L’année qui se termine a constitué une deuxième saison d’activités exceptionnelle pour l’équipe responsable des expériences du visiteur de Parcs Canada dans le parc urbain national de la Rouge. En plus d’avoir inauguré deux aires d’accueil ouvertes pendant toute la saison estivale pour servir ses invités, Parcs Canada a collaboré avec ses partenaires communautaires et autochtones pour offrir plus de 300 activités gratuites dans le parc tout au long de 2016. Ces événements ont permis à des milliers de Canadiens, de résidents de la RGT et de visiteurs d’explorer et de célébrer la diversité des paysages naturels, culturels et agricoles uniques du parc urbain national de la Rouge et de renouer avec celle-ci.

Cette dernière saison a été marquée par un recensement hivernal d’oiseaux très pluvieux en janvier, nos populaires activités estivales du programme d’Initiation au camping au terrain de camping Glen Rouge et nos promenades sur le thème de Noël de décembre. Parmi les autres événements importants de 2016 se trouvaient «Hululements et hurlements», «Saveurs du sentier », «Attention grenouilles », «Apprenez à pêcher », les «Promenades de Jane», la «Soirée des papillons de nuit » et la «Journée des papillons» de même que la toute première «Journée de l’art du parc de la Rouge», pour ne nommer que ceux-là.

Parcs Canada s’est aussi associé à Ontario Power Generation, à l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, au zoo de Toronto et à d’autres partenaires pour tenir le plus récent Festival des randonnées automnales de la Rouge. L’événement, qui a comporté des promenades amusantes et fascinantes en compagnie de nos animateurs primés, misait aussi sur des éducateurs invités du Musée royal de l’Ontario, d’Études d’oiseaux Canada et de la ville de Markham. Parcs Canada était aussi enchanté de travailler encore une fois avec l’organisme sans but lucratif Parkbus afin d’offrir gratuitement à des centaines de nouveaux visiteurs un service de navette à partir du centre-ville de Toronto jusqu’au parc urbain national de la Rouge dans le cadre du Festival des randonnées automnales.

 

JOURNÉE DES PARCS DE 2016 : EN DIRECT DE LA ROUGE!

Très tôt dans la matinée du 15 juillet 2016, Parcs Canada a accueilli l’émission de radio de la CBC de Toronto Metro Morning dans le parc urbain national de la Rouge. Metro Morning a diffusé la totalité de son émission de radio de trois heures en direct du parc. Les animateurs en ont profité pour présenter un grand nombre d’excellents récits sur la conservation, les liens entre les Autochtones et le parc, l’agriculture, le bénévolat, le camping, la santé mentale, la photographie et bien plus encore.

La couverture radiophonique du matin a aussi donné lieu le jour même à un message publicitaire télévisé sur le premier parc urbain national du Canada au bulletin de nouvelles de 18 h du réseau CBC de Toronto, ainsi qu’à plusieurs articles Web sur le parc, notamment « A hidden gem in this new Torontonian’s backyard » (« Un joyau caché dans l’arrière-cour d’une nouvelle Torontoise »), « Up your camp cuisine with this Chinese hot pot recipe » (« Améliorez votre cuisine en camping avec une recette de fondue chinoise », « Ditch your map: UTSC students developing app for Rouge National Urban Park » (« Plus besoin de carte du parc urbain national de la Rouge grâce à une nouvelle appli créée par des étudiants de l’Université de Toronto à Scarborough ») et « Digging up First Nations history in Rouge Park » (« Creuser dans l’histoire des Premières Nations dans le parc de la Rouge »).

 

PARCS CANADA DANS LA COLLECTIVITÉ

La dernière année a été occupée pour Parcs Canada, qui a participé à bon nombre d’événements communautaires.

En 2016, l’organisme a collaboré avec plus de 30 partenaires de l’ensemble de la région du Grand Toronto dans le cadre de plus de 50 activités réalisées au parc urbain national de la Rouge et à l’extérieur de celui-ci. Ces collaborations communautaires ont permis de réaliser des initiatives passionnantes pour les visiteurs du parc urbain national de la Rouge et les résidents du secteur.

Parmi ces activités, Parcs Canada a participé au début de 2016 aux célébrations du 60e anniversaire de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région de même qu’à la Journée de la découverte environnementale de la ville de Pickering, à la conférence sur le développement durable du conseil scolaire du district de Durham et aux célébrations du mois de la Terre du Comité consultatif environnemental de Markham.

Lorsque les températures ont commencé à se réchauffer, Parcs Canada a donné accès à son bureau principal, situé dans la maison historique Cornell-Campbell à Scarborough, pour l’activité Portes ouvertes Toronto ainsi que la visite des jardins et les portes ouvertes aux falaises de Scarborough. Par la suite, pendant l’été, l’équipe de Parcs Canada a élaboré des programmes pour le club de lecture estival de la bibliothèque municipale de Markham. Elle s’est pointé le nez avec sa mascotte Parka au festival Kids’ CBC Days au centre-ville de Toronto et a passé deux semaines à l’Exposition nationale canadienne.

À l’arrivée de l’automne, Parcs Canada était là pour l’événement annuel WaterWise d’East Scarborough Storefront et a participé à des visites en autobus destinées aux résidents de la ville de Pickering. L’organisme a aussi tenu des expositions de sensibilisation dans le cadre de l’une des plus anciennes foires agricoles du Canada, la Foire de Markham, et du Forum public binational sur les Grands Lacs de Toronto, qui a lieu aux trois ans.

Vers la fin de l’année, Parcs Canada a tenu l’exposition de photographies «Reconquérir la ville» dans le centre-ville de Toronto, en collaboration avec l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario, comprenant des œuvres de Heike Reuse, la toute première photographe en résidence du parc urbain national de la Rouge (ce sont ses œuvres que vous pouvez voir dans le présent bulletin). En outre, le personnel du parc urbain national de la Rouge a aussi assisté à la foire écologique de l’Artscape Wychwood Barns, a réalisé une présentation devant le club des STIM du centre communautaire de Rexdale et a bravé le froid glacial avec Parka pour participer au défilé du Père Noël de Toronto de 2016.

Et il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg! L’année 2017 s’annonce encore plus importante pour le parc urbain national de la Rouge sur le plan communautaire, et nous sommes très heureux qu’elle soit maintenant commencée!

 

Mise à jour semestrielle 2016

Parcs Canada permet aux collectivités du Grand Toronto de se rapprocher de la nature

Depuis quelques mois, l’équipe de Parcs Canada s’occupe activement d’organiser des randonnées guidées et des séances d’initiation au camping et d’établir des liens dans les collectivités avoisinantes du parc urbain national de la Rouge. Elle poursuit d’ailleurs sa collaboration avec de nombreux partenaires communautaires afin de mettre au point et de mener à bien des initiatives très intéressantes destinées aux visiteurs du parc urbain national de la Rouge et aux résidants de la région du Grand Toronto.

Parmi ces nouvelles initiatives, mentionnons le partenariat de Parcs Canada avec le Rouge Valley Health System (RVHS) visant à offrir le programme des randonnées « Mood Walks » dans la région de Scarborough. Lancé en mai dernier, ce programme se poursuit jusqu’à l’automne et comprend dix randonnées guidées par des employés et des bénévoles de Parcs Canada. Ces promenades s’adressent aux jeunes de 13 à 24 ans qui veulent améliorer leur santé physique et mentale et leurs habiletés sociales, et passer du temps à l’extérieur tout en apprenant de nouvelles choses et en côtoyant des gens intéressants.

Les randonnées « Mood Walks » se déroulent sur les terrains du RVHS et du parc urbain national de la Rouge, où les participants peuvent se renseigner sur la faune, les forêts, les terres humides et les fermes. Les sorties dans la nature bénéficient non seulement aux participants du programme, mais elles ont permis de réduire le niveau de stress et d’anxiété de tout le monde.

« L’initiative des randonnées (Mood Walks) se déroule très bien, et les commentaires initiaux ont été des plus positifs », a signalé Sheryl Santos, agente des partenariats et de l’engagement. « L’objectif du programme, qui consiste à inciter les participants à profiter du plein air et à s’engager dans la collectivité, a sans aucun doute été atteint. Nous avons même constaté que certains participants du programme se rendent au parc urbain national de la Rouge seuls, lorsqu’ils ont du temps libre. »

Une autre initiative communautaire prometteuse est la collaboration mise sur pied entre Parcs Canada et East Scarborough Storefront, organisation communautaire venant en aide aux résidents des quartiers de KingstonGalloway et d’Orton Park situés dans l’est de Toronto.

Le personnel de Parcs Canada offre des randonnées guidées dans le parc urbain national de la Rouge à l’intention de différents groupes membres de l’East Scarborough Storefront, notamment aux participants de l’Eco-club, groupe de jardinage, ainsi que ceux du programme Comprendre l’environnement (Understanding Your Environment) offert en partenariat avec l’Université de Toronto à Scarborough. Nous sommes heureux de participer, pour la première fois, au festival annuel WaterWise organisé par East Scarborough Storefront. Ce festival, qui a lieu à l’automne, met à l’honneur l’eau et encourage la prise de conscience par rapport à l’eau.

Outre ces nouvelles initiatives, Parcs Canada poursuit sa collaboration avec ses partenaires communautaires de longue date, avec le musée et la bibliothèque de Markham par exemple, afin de présenter des camps d’été et des programmes destinés aux jeunes. Des employés de l’équipe de diffusion externe de Parcs Canada ont pris part au camp d’été scientifique des superhéros pour les enfants de 8 à 12 ans (Senior Superhero Science Camp).

Lors de ce camp offert au musée, les participants ont pu approfondir leurs connaissances scientifiques grâce à leurs personnages favoris de bandes dessinées. Par ailleurs, l’équipe de Parcs Canada, en partenariat avec la bibliothèque municipale, a présenté un atelier pédagogique dans le cadre du club de lecture d’été offert dans diverses bibliothèques de la région de York.

 

MESSAGE DE PARCS CANADA

Bonjour à tous de la part de l’équipe de Parcs Canada et du parc urbain national de la Rouge!

De nombreux projets intéressants ont vu le jour cette année grâce à la création continue du premier parc urbain national du Canada dans la région du Grand Toronto. Nous poursuivons notre collaboration avec nos partenaires autochtones, communautaires et autres intervenants afin d’offrir aux visiteurs de nouvelles possibilités intéressantes leur permettant découvrir le parc : activités, programmes éducatifs, gestion du parc, bénévolat et mobilisation des citoyens.

Parcs Canada a établi de nouveaux liens dans la collectivité, ce qui a permis de créer de nouveaux programmes novateurs. Je suis également heureuse d’annonce que nous élargissons nos programmes; nous offrons désormais les activités et programmes qui ont la cote à différents endroits dans le parc, y compris les aires d’accueil de Reesor Nord et de Zoo Road, le parc commémoratif Bob Hunter, le camping Glen Rouge et la plage de la Rouge, entre autres.

Au moment où nous faisons le bilan des activités réalisées au cours d’un printemps et d’un été bien remplis, nous anticipons déjà l’automne et ses couleurs éblouissantes qui feront bientôt leur entrée au parc urbain national de la Rouge. Nous sommes si chanceux d’avoir un parc urbain national accessible à longueur d’année et qui soit si près de chez nous.

Pour obtenir de l’information à jour concernant les activités qui se déroulent dans le premier parc urbain national du Canada, je vous invite à consulter notre site Web (www.pc.gc.ca/rouge) et les réseaux sociaux. Il n’y a pas meilleur moment pour passer du temps dans la nature et pour découvrir le parc. Au plaisir de vous voir sur nos sentiers!

-Pamela L. Veinotte, Directrice d’unité de gestion, Parc urbain national de la Rouge

 

Aires d’accueil : portes d’entrée au parc urbain national de la Rouge

Les deux premières aires d’accueil du parc urbain national de la Rouge ont ouvert leurs portes au public pour la première fois cette année. Elles sont situées à l’angle des routes Reesor et Elgin Mills à Markham et sur la Zoo Road (aussi appelé Park Road) près du zoo de Toronto. À mesure que les employés de Parcs Canada se feront connaître dans la collectivité, les aires d’accueil attireront un public varié.

Que les visiteurs s’arrêtent dans ces aires d’accueil pour savoir comment se rendre à tel ou tel endroit, pour obtenir de l’information à jour ou même pour recevoir des premiers soins, le personnel de Parcs Canada est à leur disposition. Le personnel est également en mesure de les aider à organiser un séjour d’une journée au parc ou pour donner de l’information sur les autres parcs et lieux de l’ensemble du réseau de Parcs Canada.

Les deux aires d’accueil du parc urbain national de la Rouge offrent aux visiteurs des aires de pique nique, des toilettes, des panneaux d’interprétation, des livres ainsi que des activités telles que des chasses au trésor et les livrets des Xplorateurs! pour les enfants, entre autres. Autre nouveauté cette année, des articles dérivés officiels de Parcs Canada sont en vente à l’aire d’accueil de Zoo Road.

En ce qui a trait aux activités à venir, il y toujours des activités qui ont lieu à l’aire d’accueil de Zoo Road lors des longues fins de semaine, par exemple des tatouages temporaires à l’aérographe de Parcs Canada. Assurez-vous de passer au parc urbain national de la Rouge la fin de semaine de l’Action de grâces (du 8 au 10 octobre) pour faire une promenade automnale sous les couleurs éblouissantes de l’automne.

Après la longue fin de semaine de la fête du Travail, les deux aires d’accueil seront ouvertes cinq jours par semaine, soit du mercredi au dimanche, de 9 h 30 à 16 h 30, et ce, jusqu’à la fermeture pour la saison après l’Action de grâces.

 

DERNIÈRES NOUVELLES : parc urbain national de la Rouge

Voici quelques points saillants de la première moitié de 2016 :

  • Le 9 février 2016, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé que Parcs Canada octroyait 150 000 $ au zoo de Toronto pour contribuer au rétablissement d’une population locale en santé de la tortue mouchetée au parc urbain national de la Rouge.
  • Le 9 juin 2016, le gouvernement du Canada a déposé des modifications à la Loi sur le parc urbain national de la Rouge qui protègent le patrimoine et les écosystèmes importants de la Rouge. Ces modifications feront de l’intégrité écologique la priorité absolue dans tous les aspects de la gestion du parc. Les modifications offrent aussi une meilleure garantie aux agriculteurs du parc. Les agriculteurs pourront ainsi poursuivre leurs activités dans le parc et fournir une importante source d’aliments cultivés localement à la région du Grand Toronto.
  • Le 18 juin 2016, le gouvernement de l’Ontario a réaffirmé son engagement se concrétisant par le transfert d’environ 6,5 km2 (1 600 acres) de terres à Parcs Canada ainsi que de se dessaisir des droits réversifs d’environ 15 km2 (3 700 acres) de terres supplémentaires gérées par l’Office de protection de la nature de Toronto et de ses environs.
  • Le 21 juin 2016, Parcs Canada, en partenariat avec le zoo de Toronto, a relâché 36 jeunes tortues mouchetées (espèce menacée à l’échelle provinciale et nationale) dans le parc urbain national de la Rouge. Il s’agit de la troisième année de suite que cela se produit. À ce jour, 67 jeunes tortues mouchetées ont été relâchées dans le parc urbain national de la Rouge. De nombreuses autres mises en liberté sont prévues.
  •  

Une école de Toronto remporte le concours La sortie scolaire la plus cool

En avril 2016, un groupe d’élèves de la 7e et de la 8e année des écoles de premier et de deuxième cycle du secondaire Duke of Connaught de Toronto a supplanté les autres concurrents du pays et remporté le concours La sortie scolaire la plus cool grâce à leur vidéo mettant en valeur l’importance naturelle et culturelle du parc urbain national de la Rouge. Pour voir la vidéo, rendezvous à la page : http://concours.monpasseportparcs.ca/Winners.

Un voyage de cinq jours au parc national Jasper a été décerné au groupe qui s’y est rendu en juin dernier. Pour bon nombre de ces élèves, c’était leur première visite dans les Rocheuses canadiennes. Dans le cadre du voyage, les élèves ont pu faire de la descente en eau vive sur la rivière Athabasca, se rendre sur le champ de glace Columbia à bord du véhicule l’Explorateur et s’arrêter à l’historique Centre des Palissades, pour ne nommer que quelques activités éducatives et amusantes auxquelles les élèves ont participé.

Nous tenons à féliciter tous les élèves et le personnel enseignant de l’école Duke of Connaught!

Bilan de l'année 2015

MESSAGE DE PARCS CANADA

L’équipe du parc urbain national de la Rouge vous transmet ses vœux de bonne et heureuse année.

Avec du recul, nous constatons que nous avons franchi de nombreuses étapes clés depuis 2011, au moment où le gouvernement du Canada a annoncé qu’il envisageait de créer le premier parc urbain national du Canada dans la région du Grand Toronto.

En 2015, Parcs Canada a cumulé plusieurs grandes réalisations en vue de la création du parc urbain national de la Rouge, dont nous sommes particulièrement fiers. Mentionnons notamment la toute première cession de terres au parc le 1er avril et la création officielle du parc le 15 mai.

Depuis 2011, Parcs Canada a travaillé en étroite collaboration avec d’innombrables personnes, organismes communautaires, groupes voués à la conservation, autres ordres de gouvernement, membres de la collectivité agricole visés par le parc, bénévoles et représentants des Premières Nations afin de concrétiser le rêve de créer le premier parc urbain national du Canada dans la région la plus densément peuplée et la plus diversifiée sur le plan de la culture de notre pays.

En tout, Parcs Canada a maintenant mobilisé plus de 20 000 Canadiens autour de la planification du parc urbain national de la Rouge, ce qui en fait l’un des programmes de mobilisation du public les plus importants dans l’histoire de Parcs Canada, qui s’étend sur 105 ans.

Les efforts déployés pour créer le parc urbain national de la Rouge ont de quoi tous nous enorgueillir. Il faut toute une collectivité pour créer un parc urbain national. L’esprit de corps, la collaboration et les partenariats qui nous ont amenés jusqu’ici aujourd’hui continueront, indéniablement, à nous guider vers l’avenir.

Souhaitons-nous une bonne année 2016 et de nombreux autres accomplissements pour le parc urbain national de la Rouge!

-Pamela L. Veinotte, Directrice d’unité de gestion, Parc urbain national de la Rouge

 

EXPÉRIENCES RÉUSSIES EN 2015 EN MATIÈRE DE CONSERVATION

Agir sur le terrain : Travaux de conservation en cours au parc urbain national de la Rouge

La dernière année a été fort occupée pour l’équipe responsable de la conservation des ressources du parc urbain national de la Rouge, à Parcs Canada. Grâce à un investissement de 15 millions de dollars du gouvernement du Canada à l’appui d’initiatives de conservation dans le parc, 15 projets de conservation et de restauration ont été entrepris à titre de premiers efforts déployés en 2015.

En collaboration avec la collectivité agricole visée par le parc, des Premières Nations, des groupes communautaires et des groupes voués à la conservation, Parcs Canada a travaillé avec ses partenaires afin de mettre en valeur l’habitat aquatique le long des quatre affluents du petit ruisseau Rouge et de restaurer les terres humides là où il y en avait dans le passé.

« Tous ces emplacements et projets ont été sélectionnés en partenariat avec les agriculteurs et les locataires du parc, a commenté Maria Papoulias, gestionnaire de projet à Parcs Canada. Il s’est avéré extrêmement enrichissant de travailler en collaboration avec l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, les locataires et d’autres membres de la collectivité à la sélection et à la mise en œuvre des projets. Les ressources naturelles, culturelles et agricoles du parc de la Rouge profiteront de ces travaux de conservation importants. »

Durant l’été 2015, Parcs Canada a créé quatre nouvelles zones de terres humides dans la partie nord de Markham du parc urbain national de la Rouge. Il a aussi remplacé trois ponceaux sous des passages à niveau de ferme dans un cours d’eau à l’est de Ninth Line, et il a créé une voie d’eau gazonnée afin d’empêcher la perte d’autres sols agricoles et l’érosion dans une voie d’eau à proximité.

En 2015, on a aussi naturalisé sept zones en plantant des arbres et des arbustes indigènes. Ces travaux ont commencé au début du printemps grâce à environ 90 élèves bénévoles de la région qui ont aidé à verdir les rives d’un nouveau cours d’eau dans le parc en plantant 600 arbustes indigènes. De plus, à l’automne, le personnel de Parcs Canada et des bénévoles ont aussi contribué à reverdir des zones entourant les quatre nouvelles terres humides, une terre humide tributaire préexistante, une prairie de fauche en jachère et les rives du nouveau cours d’eau.

Toutefois, le fait saillant des travaux de plantation de cet automne relève de la participation de groupes scolaires de la région. À la fin d’octobre et au début de novembre, des groupes scolaires ont reverdi des zones autour de deux des nouvelles terres humides, ainsi que la prairie de fauche en jachère à proximité. Plus de 400 élèves ont pris part à cette activité pratique axée sur la restauration en aidant à planter près de 3000 arbres et arbustes indigènes dans le parc.

On s’attend à ce que les travaux de restauration prévus par Parcs Canada dans le parc urbain national de la Rouge permettent, à tout le moins, de doubler la superficie de terres humides et de l’habitat riverain et de procurer des avantages à long terme pour ce qui est de la santé des écosystèmes et des terres agricoles se trouvant dans le premier parc urbain national du Canada.

 

Un autre déménagement : une nouvelle cohorte de bébés tortues s’installe dans la Rouge

Le 23 juin 2015, c’était jour de déménagement dans la Rouge.

En effet, Parcs Canada, en partenariat avec le zoo de Toronto et l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (OPNTR), a réintroduit 21 tortues mouchetées bébés dans un étang du parc.

C’était la seconde année qu’un groupe de cette espèce de tortues menacée à l’échelle provinciale et nationale était relâché dans le parc. En juin 2014, les mêmes partenaires avaient collaboré à la remise en liberté de 10 tortues mouchetées bébés dans la Rouge.

Cette espèce, dont la longue durée de vie peut atteindre 100 an habite la vallée de la Rouge depuis des millénaires, mais avant l’exercice de réintroduction de 2014, il ne restait que six tortues mouchetées.

Andrew Lentini, conservateur des amphibiens et des reptiles au zoo de Toronto, mentionne que « ce projet à long terme de réintroduction est le premier du genre dans la région du Grand Toronto et constitue une étape marquante de la surveillance des tortues et des recherches connexes menées depuis 15 ans ». Le groupe de tortues bébés relâché en 2015 provenait d’œufs recueillis deux ans auparavant dans une population source stable dans le sud de l’Ontario qui avait été élevée dans un environnement contrôlé au zoo de Toronto.

« Selon Parcs Canada et nos partenaires, ce type de coup de pouce et de réintroduction des tortues, de même que la réhabilitation de l’habitat et la surveillance permanente sont la solution à la survie des animaux dans la Rouge », a commenté Pam Veinotte, directrice du parc urbain national de la Rouge.

Cette année, un nouveau partenaire a participé à la réintroduction de la tortue – l’Université de Toronto, à Scarborough – et il prêtera main-forte pour surveiller les tortues à long terme.

Le zoo de Toronto et l’OPNTR ont commencé à réunir de l’information sur la tortue mouchetée et à surveiller l’espèce dans la vallée de la Rouge en 2000. Environnement Canada et le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario ont fourni du financement, des permis et un appui non financier afin de surveiller les tortues mouchetées libérées dans la Rouge les années précédentes. La Earth Rangers Foundation a financé les installations au zoo de Toronto où les tortues ont éclos et ont été élevées.

 

Fouilles archéologiques dans la Rouge

Cette première saison estivale a été for occupée pour l’équipe d’archéologie de Parcs Canada à l’œuvre dans le parc urbain national de la Rouge.

Le personnel de Parcs Canada, ainsi que des techniciens et des préposés à l’archéologie des Premières Nations membres du cercle de consultation des Premières Nations du parc urbain national, ont mené plusieurs évaluations archéologiques en appui aux projets de restauration des écosystèmes et d’infrastructure en cours dans le parc.

 

Tisser des liens avec des écoles du milieu

Une autre première s’est inscrite dans le dossier du parc urbain national de la Rouge à l’automne 2015.

En août, Parcs Canada a lancé ses premières activités de bénévolat, soit les travaux de plantation restauratrice dans le parc avec des écoles de Toronto, de York et de Durham. La réponse à cette mobilisation communautaire et initiative de gérance a été impressionnante.

« J’ai été renversée par l’immense intérêt que notre projet a suscité auprès des groupes scolaires, a commenté Maria Papoulias, gestionnair de projet à Parcs Canada. Je ne m’attendais vraiment pas à autant de réaction. »

Du 19 octobre au 6 novembre 2015, plus de 400 élèves de 10 écoles de la région du Grand Toronto ont aidé à planter 3 000 arbres et arbustes indigènes à deux nouveaux endroits visés par la réhabilitation des terres humides et dans une prairie de fauche en jachère dans une zone du parc située près de Ninth Line et de la 19e Avenue. On a aussi invité les élève des écoles primaires et secondaires et les étudiants adultes participants à intégrer leurs expériences de plantation sur le terrain dans leurs divers cours, notamment en administration des affaires, en français, en mathématique, en multimédia et en sciences.

« C’était un véritable cadeau que de voir plus de 400 élèves planter des arbres sur le terrain et de vivre une expérience d’immersion dans la nature, a ajouté Mme Papoulias. Quand j’étais à l’école, j’aurais adoré faire plus de choses de ce genre. Donc, c’était absolument fantastique à voir. »

On a donné aux élèves et aux enseignants un aperçu de Parcs Canada et du premier parc urbain national du Canada. On leur a aussi montré à identifier différentes espèces d’arbres et d’arbustes. Grâce à leur participation active aux travaux de réhabilitation, les élèves ont aussi appris que le panorama de la Rouge avait, avec le temps, subi des changements et qu’il y avait des influences réciproques entre les environnements naturel, culturel et agricole dans un milieu urbain.

On a planté entre autres arbres et arbustes : des alisiers, des cornouillers stolonifères, des aronias, des cerisiers de Virginie, des vinaigriers, des sureaux pubescents, des érables argentés, des peupliers deltoïdes, des micocouliers, des thuyas occidentaux, des épinettes blanches, des pins blancs et des mélèzes.

À Parcs Canada, on est d’avis que c’est un privilège et un honneur de faire découvrir aux Canadiens de tout âge le merveilleux patrimoine naturel, culturel et agricole de notre pays dans une « salle de classe sans murs » grâce à des activités extérieures pratiques. Quel décor fantastique pour vivre une telle expérience dans le premier parc « d’initiation » du Canada!

 

FAITS SAILLANTS DES EXPÉRIENCES DU VISITEUR EN 2015

Recensement hivernal d’oiseaux

Le 11 janvier 2015, Parcs Canada et le zoo de Toronto ont travaillé en partenariat dans le cadre du 12e recensement hivernal d’oiseaux de la Rouge.

L’événement annuel d’une journée vise à célébrer la biodiversité des oiseaux présents dans le parc de la Rouge et à sensibiliser la population en ce sens.

En 2015, plus de 180 participants ont parcouru les forêts du parc, les prairies et les terres humides à des températures sous le point de congélation afin de recenser chaque oiseau vu et entendu. Ce faisant, on a obtenu un portrait des oiseaux résidents qui bravent le froid et l’hiver canadien dans le parc de la Rouge.

Le recensement hivernal d’oiseaux de 2015 dans le parc de la Rouge a permis de consigner la présence de 10 400 oiseaux appartenant à 57 espèces différentes! Outre les individus habituels, comme le geai bleu, le cardinal rouge et la mésange à tête noire, le recensement de 2015 a donné lieu, notamment, à l’observation de deux grands-ducs d’Amérique et d’une volée de 45 plectrophanes des neiges.

 

Hululements et hurlements

À Parcs Canada, on a été ravis de tenir l’activité annuelle de la Rouge sur les hululements et les hurlements le 28 février 2015 à l’église mennonite de la vallée de la Rouge, dans le hameau de Cedar Grove.

Cette activité de longue affiche vise à faire découvrir aux visiteurs du parc les espèces indigènes de hiboux nocturnes et de coyotes que l’on peut observer dans le parc de la Rouge. Plus de 80 participants ont assisté à la présentation à l’intérieur avant de braver des températures avoisinant les -7 oC afin de partir en randonnée pour « appeler » les animaux et espérer qu’ils répondent.

Malheureusement, lors de l’activité sur les hululements et les hurlements de 2015, aucun hibou ni coyote n’ont répondu aux appels lancés, mais toutes les personnes présentes ont vécu une fantastique nuit de découvertes et d’aventures.

 

Attention grenouilles!

Pour les amoureux des grenouilles de la Rouge, l’arrivée du printemps ne signifie qu’une seule chose – coac coac – Attention grenouilles!

Près de 100 participants ont contribué au programme de surveillance « Attention grenouilles » en 2015, lequel comportait une séance d’initiation et un atelier de formation, ainsi que trois sorties nocturnes dans le parc – à la fin des mois d’avril, de mai et de juin – afin de recueillir de l’information sur les grenouilles dans la Rouge.

C’était la 7e fois que Parcs Canada organisait le programme annuel « Attention grenouilles » dans la Rouge, et le personnel était fier de perpétuer la tradition associée à ce populaire programme de sensibilisation du public, en partenariat avec le zoo de Toronto.

« Les grenouilles, en tant qu’espèce, excellent à indiquer la santé de l’écosystème et on retrouve de nombreux nids dans les terres humides partout dans le parc », a commenté Sheryl Santos, de Parcs Canada, qui a aidé à organiser l’activité annuelle en 2008. « Quand on surveille les grenouilles, on obtient une indication de la santé des terres humides du parc. »

Cette activité éducative unique en son genre nécessite que l’on parcoure les terres humides dans l’ensemble du parc, que l’on écoute les cris des grenouilles et que l’on consigne les différentes espèces de grenouilles présentes. Les données colligées sont transmises au Centre d’information sur le patrimoine naturel de l’Ontario et servent à divers organismes et chercheurs qui veillent à planifier, à protéger et à étudier le patrimoine naturel de l’Ontario.

 

Parcs Canada inaugure ses premières aires d’accueil de la Rouge

Le 28 juillet 2015, la première aire d’accueil saisonnière dans le parc urbain national de la Rouge ouvrait ses portes. Située près de l’intersection des routes Elgin Mills et Reesor dans la région de Markham du parc, l’aire d’accueil consiste, pour le moment, en une tente oTENTik de Parcs Canada : un type d’habitation ressemblant à un croisement entre une tente et une cabine rustique.

De plus, une seconde tente oTENTik située près du zoo de Toronto est dotée de personnel. Sise à proximité du Centre de conservation de la vallée de la Rouge et du départ de certains des sentiers les plus populaires du parc, cette aire d’accueil est un excellent point de départ pour les visiteurs qui souhaitent faire une randonnée. La tente oTENTik est montée à côté d’un autre modèle d’habitation entièrement meublé et destiné aux visiteurs qui désirent avoir une idée d’un séjour avec nuitée dans des établissements de Parcs Canada n’importe où au pays. Même si elles n’ont été ouvertes que pendant quelques mois en 2015 en tant que projet pilote, les aires d’accueil ont permis de bien accueillir près de 3 000 visiteurs au parc, y compris de nombreux visiteurs assidus et de nouveaux visiteurs.

Les aires d’accueil seront le théâtre d’activités et d’événements spéciaux et le lieu central saisonnier où le personnel pourra aider les visiteurs à planifier leur voyage dans le parc la Rouge et vers d’autres établissements de Parcs Canada ailleurs au pays. Les nouvelles aires d’accueil sont les premières installations valorisées axées sur les visiteurs et l’éducation, que l’on envisage d’ériger en grand nombre dans le parc urbain national de la Rouge au cours des prochaines années.

 

Soirée des papillons de nuit

Magnifiques ou nuisibles? Gracieux ou exécrables!? Les papillons de nuit sont des créatures ailées mal comprises, mais, grâce à une nouvelle activité au parc de la Rouge, c’est heureusement sur le point de changer.

À la brunante le 28 août 2015, l’équipe de Parcs Canada a accueilli des visiteurs au terrain de camping Glen Rouge dans le cadre d’une soirée d’aventures visant à explorer les mythes et la magie des papillons de nuit de la Rouge. Avec l’aide d’experts invités de la Toronto Entomologists’ Association, on a utilisé de grandes feuilles et des lumières spéciales pour attirer les papillons de nuit vivant dans la région et permettre aux participants de les observer de près.

L’exercice, comprenant des activités pour enfants et des présentations didactiques mettant en vedette différentes espèces de papillons de nuit, a permis aux participants de mieux comprendre les avantages que représentent ces créatures ailées pour nos écosystèmes.

 

Initiation au camping

Vous n’avez jamais fait de camping? Vous ne save pas par où commencer? Voilà le genre de question que se pose tout nouveau campeur. Ne vous en fa pas, Parcs Canada s’est occupé de ces détails. Plus de 150 campeurs de tout âge ont découvert les joies du camping au parc de la Rouge cet été par l’entremise du programme d’initiation au camping de Parcs Canada au terrain de camping Glen Rouge à Toronto.

« Le programme d’initiation au camping a pour but d’aider les nouveaux campeurs à acquérir les compétences nécessaires et la confiance requise pour planifier une expédition en camping et en retirer du plaisir, a déclaré Steve Burroughs, gestionnaire de l’expérience du visiteur par intérim, à Parcs Canada, pour le parc urbain national de la Rouge. La majorité des participants de cette année étaient surtout des familles avec de jeunes enfants qui s’initiaient aux activités extérieures; nous sommes donc extrêmement satisfaits des résultats. »

Coprésentée avec l’aide de la Mountain Equipment Co-op, l’initiative a été offerte deux fois en 2015, une fois durant la fin de semaine des 20 et 21 juin, puis les 12 et 13 septembre. On a fourni aux participants le matériel de camping et on leur a enseigné des habiletés pratiques, comme monter une tente, préparer des repas de camping et allumer un feu de camp, en plus de leur donner des conseils importants en matière de sécurité en lien avec la faune, la vie dans la nature et la présence de tiques.

Les participants ont aussi pu profiter de merveilleuses activités extérieures, soit des randonnées, la photographie, l’observation d’oiseaux et des chansons autour du feu de camp. Au Canada, aucune expérience de camping ne serait vraiment authentique et complète sans les fameuses friandises s’mores (à la guimauve, au chocolat et aux biscuits graham) fraîchement préparées autour d’un feu de camp.

On s’était aussi occupés de ces détails.

 

Saveurs du sentier

L’activité inaugurale « Saveurs du sentier » de la Rouge, à Parcs Canada, tenue le 22 août 2015 a remporté un vif succès.

« La journée était remplie d’une foule d’activités fort savoureuses, a commenté Diana Smyth, coordonnatrice de l’interprétation pour le parc urbain national de la Rouge, à Parcs Canada. Ravis, les visiteurs sont repartis avec une toute nouvelle impression des aliments que l’on peut trouver dans le parc, et après avoir découvert un aspect du patrimoine culturel du parc. »

L’activité « Saveurs du sentier » a eu lieu près du hameau de Cedar Grove dans la région de la Rouge de Markham, et combinait promenades guidées, paysages époustouflants, dégustations d’aliments et stations éducatives.

Alors que les visiteurs savouraient du pain et du miel de la région, et des maïs sur épi des fermes Sweet Ridge, ils en ont appris un peu plus sur les pollinisateurs et l’agriculture. Ils ont aussi concocté leur propre mélange montagnard et grignoté du saumon fumé pendant qu’on les renseignait sur le programme de rétablissement du saumon de l’Atlantique de l’Ontario Federation of Anglers and Hunters.

 

Une série record de promenades automnales

La série 2015 des promenades automnales de la Rouge, animée par Parcs Canada en collaboration avec l’Ontario Power Generation – Biodiversity et l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, a connu un succès retentissant!

Avec l’aide de l’organisme Parkbus, Parcs Canada a pu éliminer des obstacles nuisant à l’accès au parc en fournissant un service de navette gratuit du centre-ville de Toronto jusqu’au parc à près de 250 visiteurs, dont beaucoup n’y étaient encore jamais allés. En tout, plus de 1 500 visiteurs ont franchi la nouvelle aire d’accueil de Zoo Road, à Parcs Canada, au cours des fins de semaine d’octobre consécutives au cours desquelles l’événement s’est déroulé.

Des experts de Parcs Canada, du Musée royal de l’Ontario, de l’organisme Ontario Nature, du Zoo de Toronto et de groupes de naturalistes de la région ont dirigé d’agréables promenades, tant pour les gens du milieu que pour les nouveaux arrivants. Les présentateurs invités ont fait un remarquable travail pour célébrer l’incroyable diversité de la Rouge tout en faisant la promotion d’un mode de vie sain et actif. Les enfants et les adultes ont été conviés à prendre part à des discussions agréables et motivantes sur les sangsues, les vers de terre, les tortues, les salamandres, les serpents, les oiseaux chanteurs, les faucons, les geais, les plantes, les arbres et les champignons.

Tout ce succès remporté par la série de promenades automnales aurait été impossible sans l’aide et le soutien des extraordinaires guides bénévoles de Parcs Canada qui ont dirigé ou accompagné les meneurs de douzaines de groupes de randonneurs. Leur passion et leur enthousiasme envers le parc sont de véritables sources d’inspiration. Nous désirons remercier plus particulièrement les coprésentateurs d’Ontario Power Generation et de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, car, grâce à leur généreux appui et à leur esprit de collaboration, des centaines de Canadiens ont pu sortir en plein air et découvrir l’une des aires protégées les plus singulières du Canada.

 

Halloween sauvage dans le parc de la Rouge

Lors de la dernière fête d’Halloween, le personnel de Parcs Canada a revêtu ses habits les plus effrayants pour accueillir les invités qui se sont rendus aux deux nouvelles aires d’accueil et parcouru des sentiers de promenade du parc de la Rouge.

Au programme d’Halloween sauvage dans le parc – notre version de l’Halloween –, il y avait des activités thématiques, une visite de Parka et des tatouages temporaires à l’effigie de Parcs Canada, ainsi que des promenades guidées, conçues de manière à exposer les visiteurs à certains des habitants nocturnes mal compris qui ont élu domicile dans le parc de la Rouge. Qu’il s’agisse de détruire des mythes sur les chauves-souris, de faire disparaître toute crainte des coyotes ou de découvrir le monde des rapaces nocturnes, tout le monde a appris quelque chose de nouveau sur ces animaux qui vivent dans les coins sombres du parc.

PARCS CANADA DANS LA COLLECTIVITÉ EN 2015

Portes ouvertes aux falaises de Scarborough

À Parcs Canada, on a été ravis de lancer la troisième visite annuelle des superbes jardins et maisons historiques de Scarborough (portes ouvertes aux falaises de Scarborough). Les recettes de l’activité ont été remises à la Rouge Valley Health System Foundation en appui aux hôpitaux de la région.

Cette année, Pam Veinotte, directrice du parc urbain national de la Rouge, à Parcs Canada, a accueilli son honneur John Tory, maire de Toronto, ainsi que des conseillers municipaux de Toronto, Paul Ainslie et Gary Crawford, et des membres du Rouge Valley Health System lors de l’événement qui se déroulait au bureau principal du parc urbain national de la Rouge sur le chemin Kingston, dans la maison historique Cornell Campbell.

 

Partenaires aux fins de la protection

Tous les deux ou trois mois, le Musée royal de l’Ontario invite un de ses partenaires pour donner de l’information aux visiteurs. À Parcs Canada, on a eu la chance de passer la fin de semaine de l’Halloween au Musée royal de l’Ontario et de présenter plusieurs activités amusantes aux enfants de tous les âges.

Plus de 600 visiteurs se sont arrêtés au kiosque de Parcs Canada durant cette fin de semaine particulièrement agréable. Il y a eu, entre autres, de la peinture faciale sous la thématique de l’Halloween, un décor de feu de camp où les gens pouvaient raconter des histoires de fantômes et un diaporama qui s’active au toucher pour entendre les cris des coyotes et des différents rapaces nocturnes.

 

Portes ouvertes à Toronto

En mai 2015, on a eu le plaisir, à Parcs Canada, d’ouvrir au public le principal bureau du parc urbain national de a Rouge dans le cadre de la 16e journée portes ouvertes à Toronto.

L’activité annuelle permet aux résidants de visiter gratuitement et exceptionnellement plus de 155 mmeubles de la ville de Toronto revêtant une certaine mportance, que ce soit sur le plan de l’architecture, de l’histoire, de la culture ou de la sociologie. Notre bureau, a maison Cornell Campbell, est une résidence familiale historique de Scarborough dont la construction originale remonte à 1836.

 

Fête des semences à Pickering

Les bénévoles et le personnel de Parcs Canada étaient ravis de prendre part à l’activité annuelle de la fête des semences à Pickering afin de promouvoir le remarquable patrimoine naturel, culturel et agricole du parc de la Rouge et de communiquer de l’information.

PARCS CANADA DANS LA COLLECTIVITÉ EN 2015

Pour une meilleure ville

En avril 2015, on a invité Parcs Canada à prendre part au sommet Better City Bootcamp de CivicAction, un événement qui se tient tous les quatre ans et regroupe près de 1 000 dirigeants communautaires et organismes de la région du Grand Toronto et de Hamilton (RGTH) qui se penchent alors sur plusieurs enjeux régionaux dans un contexte de collaboration.

L’événement s’attardait sur cinq enjeux généraux qui se rattachent à la santé et à la résilience des personnes et des communautés composant la RGTH, soit les infrastructures, l’espace public, la santé mentale, le logement à prix abordable et la santé des enfants.

À Parcs Canada, nous sommes reconnaissants d’avoir eu l’occasion de faire connaître nos idées et de tisser des liens avec d’autres groupes, organismes et personnes qui travaillent dans des domaines comme l’accès aux espaces publics et l’amélioration des résultats sur la santé.

 

Éco-camp du Malvern Family Resource Centre de 2015

Ce fut un honneur pour Parcs Canada de travailler avec le Malvern Family Resource Centre dans le cadre de l’éco-camp de 2015. Cette année, les thèmes portaient sur les explorateurs de la nature et le respect de l’environnement. Les campeurs ont pu participer à des randonnées guidées dans la nature du parc de la Rouge, peindre des nichoirs, planter des végétaux indigènes et recycler des matériaux pour en faire de nouveaux objets, comme des lampes à lave, des tirelires et des cercles de fil de fer pour faire des bulles de savon.

 

Guilde bien vivante au cœur d’un festival de la culture

Parcs Canada a eu l’occasion exceptionnelle, en 2015, de participer, encore une fois, au festival Guild Alive with Culture, une activité annuelle faisant la promotion d’une guilde bien vivante au cœur d’un festival de la culture, afin de communiquer de l’information et de mettre en valeur de magnifiques images de la Rouge.

 

BioBlitz 2015 de l’Ontario

Un BioBlitz est un événement qui réunit des spécialistes en biologie, des citoyens scientifiques et le grand public dans le but de recenser toutes les espèces – plantes, animaux, champignons et encore plus – dans une zone précise pendant 24 heures. Coorganisateur à deux reprises dans le passé de BioBlitz de l’Ontario (en 2012 et en 2013), on a été heureux à Parcs Canada d’assister au lancement de BioBlitz 2015 de l’Ontario au Centre des sciences de l’Ontario.

Le BioBlitz 2015 s’est déroulé dans une vallée avoisinante du côté est, le magnifique bassin versant de la rivière Don. La directrice du parc urbain national de la Rouge, Pam Veinotte, a eu le plaisir de prononcer l’allocution de bienvenue.

Chapeau au comité directeur du BioBlitz de l’Ontario qui a organisé un autre événement impressionnant. Plusieurs bénévoles et employés de Parcs Canada ont participé au BioBlitz 2015, soit à titre de guides d’observation ou de participants. Nous attendons avec impatience le BioBlitz 2016 de l’Ontario qui aura lieu dans la vallée Credit, et nous sommes enchantés de présenter, une fois de plus, l’événement qui aura lieu en 2017, juste à temps pour souligner le 150e anniversaire du Canada!

 

Sommet sur le tourisme de l’Ontario

Parcs Canada a joui d’une présence marquée lors du sommet sur le tourisme de l’Ontario, 2015, qui a eu lieu à Toronto en novembre.

Anecdote : Saviez-vous que les sommes dépensées par les visiteurs qui se rendent dans les établissements de Parcs Canada en Ontario, combinées aux investissements de Parcs Canada, représentent une contribution de plus de 250 millions de dollars par année au produit intérieur brut de l’Ontario?

 

Fête hivernale au musée de Markham

Les employés de Parcs Canada ont vécu d’agréables moments à la fête hivernale de Markham qui s’est tenue au musée de Markham. Des remerciements vont plus particulièrement à Lorne Smith de la Markham Historical Society qui a généreusement donné de la tire d’érable à notre personnel et à nos bénévoles reconnaissants.

 

Grand nettoyage des rivages canadiens

Parcs Canada, une fois de plus, a joué un rôle majeur en appuyant le nettoyage annuel des rivages de la Rouge, organisé par Aasiya Hussain of Ecohesian Inc. Mille mercis aux nombreux bénévoles qui ont aidé à ramasser des douzaines de seaux de déchets et de matières polluantes jonchant la plage de la Rouge. Continuons de faire tout ce que nous pouvons pour embellir encore plus la Rouge!

 

Les bénévoles de la Rouge sont accueillis à Parcs Canada

En mai 2015, on a écrit une page de l’histoire de Parcs Canada lorsque 60 bénévoles principaux du parc de la Rouge dans la région du Grand Toronto sont devenus officiellement des bénévoles de Parcs Canada pour le parc urban national de la Rouge.

Surnommée la célébration du nouveau parc de la Rouge, une journée portes ouvertes a eu lieu au bureau principal du parc urbain national, dans la maison Cornell Campbell, à Toronto. La soirée se voulait une rencontre sociale décontractée destinée aux bénévoles qui s’inscrivaient officiellement et prenaient possession du nouveau matériel associé au parc urbain national de la Rouge : des chemises, des casquettes et des tuques!

Devant un groupe de nouveaux bénévoles de Parcs Canada assistant à l’activité, Pam Veinotte, directrice d’unité de gestion du parc urbain national de la Rouge, a mentionné : « Nous sommes tristes à l’idée d’abandonner les anciens vêtements des bénévoles, mais nous sommes ravis de voir que tout le monde se joint à la famille de bénévoles de Parcs Canada. »

L’événement était la dernière étape menant à l’intégration dans la famille de bénévoles de Parcs Canada, un cheminement ponctué de formations sur le parc urbain national de la Rouge et la famille emblématique des zones protégées de Parcs Canada : parcs nationaux, lieux historiques nationaux et aires marines nationales de conservation. Les bénévoles ont aussi été informés du leadership exercé par Parcs Canada en matière de protection, d’éducation et d’expérience du visiteur.

Les bénévoles soutiennent les programmes offerts dans le parc de la Rouge toute l’année, y compris des randonnées guidées et des activités d’approche communautaire, pour n’en nommer que quelques-uns. Ces initiatives, entre autres, permettront à des centaines d’autres bénévoles, à titre individuel ou en tant que groupes, de prêter main-forte et de contribuer au bon fonctionnement du premier parc urbain national au Canada.

Mitra Maharaj, un résidant de la région et bénévole au parc de la Rouge depuis deux ans, a mentionné qu’il était ravi d’apprendre que la Rouge allait devenir un parc urbain national. « C’est un excellent atout, pas seulement pour Toronto, mais aussi pour les collectivités voisines, a-t-il déclaré. Autre changement important et significatif, plus particulièrement si vous êtes un randonneur pédestre, c’est l’ajout des terrains domaniaux, un élément, selon moi, assez majeur. »

Quand on a interrogé Aasiya Hussain, un éducateur environnemental et bénévole au parc de la Rouge, sur le processus de transition des bénévoles, il a répondu : « C’est le point culminant de nombreuses années d’efforts et le fruit d’un grand amour envers la Rouge, car c’est un endroit magnifique que nous chérissons depuis plus de 30 ans. Ce lieu raconte au-delà de 10 000 ans d’activités humaines et quand je vois qu’il sera protégé pour les générations futures, je crois que c’est un merveilleux dénouement. »

Dans les prochaines années, Parcs Canada procurera de nombreuses autres occasions de bénévolat aux nouveaux participants de la région du Grand Toronto. Que ce soit en participant à l’activité « Attention grenouilles » ou au recensement hivernal d’oiseaux, en retirant les espèces envahissantes ou en aidant à guider une randonnée ou à organiser un événement axé sur l’approche communautaire, le parc urbain national de la Rouge fera vivre des expériences uniques qui sauront combler tous les types de bénévoles.

 

Reconnaissance envers les bénévoles

Le 28 novembre 2015, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons rendu hommage aux remarquables bénévoles du parc urbain national de la Rouge de Parcs Canada. Nous ne le répéterons jamais assez : nos bénévoles sont vraiment impressionnants et sont une source d’inspiration au quotidien.

Nous vous remercions pour tout ce que vous faites en aidant à promouvoir et à protéger le patrimoine naturel, culturel et agricole de la Rouge. Nous sommes choyés et à tout jamais reconnaissants pour tout votre savoir et le temps que vous consacrez au parc et à votre milieu.

 

Le point sur les étudiants d’été à Parcs Canada

L’été dernier, les étudiants d’été à Parcs Canada ont vécu des moments et des expériences inoubliables. Ils ont laissé derrière eux un précieux legs grâce à leurs contributions et à leur dur labeur, soutenant ainsi Parcs Canada dans ses efforts visant à créer et à exploiter le parc urbain national de la Rouge.

En 2015, Parcs Canada a embauché quatre fois plus de étudiants d’été que les années précédentes, portant le nombre d’étudiants à 12. Ils ont occupé différentes fonctions associées à divers rôles, notamment, la vérification de la satisfaction auprès des visiteurs dans le parc et au départ des sentiers; la surveillance des écosystèmes et une assistance afin de diriger des projets de réhabilitation écologique; l’organisation d’événements et de programmes éducatifs dans le parc et l’interprétation du patrimoine naturel, culturel et agricole du parc.

Le groupe d’étudiants de cette année provenait d’une variété d’écoles postsecondaires, dont l’Université de Toronto (tant du campus de Scarborough que de celui de St. George), l’Université de Guelph, l’Université Harvard et l’Université Lund, en Suède. Bon nombre des stagiaires provenaient de la région du Grand Toronto (GTA) tandis que d’autres, qui venaient d’autres villes, comme Montréal et Ottawa, découvraient la région de la Rouge. Plus de la moitié des stagiaires étaient inscrits à la maîtrise, alors que les autres suivaient des programmes de premier cycle universitaire. Les domaines d’études étaient très diversifiés, que ce soit la science de l’environnement, la planification, l’écologie, la santé mentale, la biologie humaine, l’histoire et l’anglais.

« L’été dernier, j’ai vécu l’expérience la plus grandiose de ma vie, une possibilité remarquable m’a été offerte qui m’a permis de grandir en tant que personne et de perfectionner mes aptitudes pour l’avenir, a expliqué Jeffrey Law, un des étudiants d’été à Parcs Canada en 2015. J’ai adoré pouvoir travailler tantôt à l’intérieur tantôt dehors tout l’été et j’ai été vraiment chanceux que mon programme de maîtrise à l’Université de Toronto, à Scarborough, comporte un volet de stage. Autrement, je n’aurais probablement pas pu me joindre à une équipe aussi fantastique! » 

 

Une autre étape importante pour le premier parc urbain national du Canada!

Le 11 juillet 2015, le gouvernement du Canada a annoncé son intention d’annexer de nouvelles parcelles totalisant 21 km2 au parc urbain national de la Rouge, agrandissant ainsi de plus de 36 % la superficie du premier parc urbain national du Canada.

Les nouveaux terrains, qui abritent des forêts, des prés, des ruisseaux, des sites archéologiques importants et de vastes parcelles de terres agricoles, sont situés dans Pickering et Uxbridge. Une fois transférées, ces terres seront gérées par Parcs Canada.

Une fois sa création achevée, le parc urbain national de la Rouge sera le parc urbain le plus vaste et le mieux protégé au monde.

S’étendant sur 79,1 km2, il sera 19 fois plus grand que le parc Stanley à Vancouver, 23 fois plus grand que Central Park à New York et presque que 50 fois plus grand que High Park à Toronto!

 

2012-2014

L’été 2014

MESSAGE DE LA DIRECTRICE

Je salue chaleureusement les intervenants, les propriétaires fonciers et les membres des Premières Nations.

Mon équipe et moi sommes fiers de prendre part à l’initiative visant la création du parc urbain national de la Rouge. Notre bulletin est de retour, sous le nom de « Revue de la Rouge », et nous avons le vif plaisir, dans cette édition, de vous faire part des progrès accomplis jusqu’à maintenant concernant la publication de la première version du plan directeur du parc urbain national et plusieurs de nos activités et programmes.

Dans le cadre de la planification de la gestion, nous nous sommes occupés de ce qui suit :

  • examiner les plans et inventaires actuels pour la Rouge; • préparer un croquis historique et un plan du panorama culturel; 
  • cartographier les ressources naturelles, culturelles et agricoles du parc, ainsi que les installations, pistes, et autres aménagements pour les visiteurs;
  • mener des recherches sur les visiteurs du parc pour préciser l’achalandage actuel, la démographie des visiteurs et l’utilisation du parc;
  • rencontrer les propriétaires fonciers, les intervenants, les groupes communautaires et les Premières Nations pour être à leur écoute, réunir de l’information et discuter des perspectives futures;
  • participer à une vaste gamme d’activités communautaires un peu partout dans la RGT.

Parallèlement à la planification du parc, nous avons presque terminé le travail sur l’entente de regroupement des terres avec nos partenaires municipaux et l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA). L’arpentage, la recherche des titres et d’autres activités liées à la diligence raisonnable et concernant la cession des terres vont déjà bon train, en ce qui a trait aux terres déjà réservées pour le futur parc urbain national.

Au cours du processus d’établissement, l’actuel parc de la Rouge demeure sous la gestion du TRCA, avec l’aide des municipalités. Le TRCA tient Parcs Canada au courant des activités fonctionnelles et des perspectives, demandant périodiquement des avis afin de veiller à ce que les décisions soient prises dans les meilleurs intérêts du futur parc.

Il me fait également plaisir de signaler qu’en juin, le gouvernement du Canada a déposé aux Communes un projet de loi visant la création officielle du parc urbain national de la Rouge. Le projet de loi concernant le parc urbain national de la Rouge a été déposé en deuxième lecture avant l’ajournement de la Chambre pour l’été. La deuxième lecture se poursuivra et le projet de loi sera envoyé en comité cet automne.

Je vous invite à faire partie de l’histoire continue de la Rouge, au cours des semaines et des mois qui viennent, en nous fournissant votre rétroaction sur l’ébauche du plan directeur, que ce soit lors d’une activité communautaire, d’une journée portes ouvertes, ou encore en répondant à notre sondage en ligne à l’adresse parcscanada.gc.ca/rouge

Je suis ravie des progrès que nous avons accomplis en collaboration avec les intervenants, les groupes communautaires, les Premières Nations et le grand public, sur le chemin de la création du premier parc urbain national du Canada.

Je vous remercie du soutien que vous ne cessez de nous accorder et des opinions que vous nous transmettez.

-Pam Veinotte, Directrice d’unité de gestion, Parc urbain national de la Rouge

PUBLICATION, POUR MOBILISATION DU PUBLIC, DE L’ÉBAUCHE DU PLAN DIRECTEUR DU PARC URBAIN NATIONAL DE LA ROUGE

Nous avons le plaisir d’annoncer que l’ébauche du plan directeur du parc urbain national de la Rouge a été déposée pour que la population en prenne connaissance et fasse connaître son opinion. Pour prendre connaissance du plan, rendez-vous à l’adresse parcscanada.gc.ca/rouge.

Votre rétroaction est essentielle! Vous pouvez, de diverses façons, nous faire savoir ce que vous pensez du plan, par exemple en remplissant le sondage en direct (également à l’adresse parcscanada.gc.ca/rouge), ou en assistant à l’une de nos prochaines journées portes ouvertes (voir les dates plus bas).

Comme la majorité des endroits gérés par Parcs Canada, le parc urbain national de la Rouge doit être doté d’un plan directeur, document d’orientation dans lequel sont précisés la vision à long terme du parc, les stratégies, les objectifs, les activités et les cibles.

Le plan s’appuie sur un programme permanent de réunions avec les intervenants et avec le public, sur un atelier jeunesse, sur la participation des Premières Nations et sur la conceptualisation du parc en 2012. Les observations reçues de près de 100 000 Canadiens et de plus de 100 groupes d’intervenants ont servi à l’élaboration du plan directeur. De plus, celui-ci a tiré parti de la participation des administrations municipales, des gouvernements provinciaux et d’autres organismes gouvernementaux. Le plan souligne aussi près de trois décennies de participation des citoyens dans le parc de la Rouge, de l’héritage des plans antérieurs pour diverses sections du parc, ainsi que des plans actuels de l’Office de protection de la nature, des municipalités et de la province.

Un processus officiel de mobilisation du public sur l’ébauche de plan directeur du Parc urbain national de la Rouge sera lancé en juillet, août et septembre et des séances portes ouvertes sont prévues aux dates et endroits suivants:

Le 9 septembre à Markham
Musée de Markham
9350, chemin Markham
Markham (Ontario) L3P 3J3
19 h à 21 h

Le 10 septembre à Scarborough
Légion royale canadienne, fi liale 58
45, chemin Lawson
Scarborough (Ontario) M1C 2J1
19 h à 21 h

Le 16 septembre à Pickering
Complexe récréatif de Pickering, salle O’Brien
1867, chemin Valley Farm
Pickering (Ontario) L1V 6K7
19 h à 21 h

Le 18 septembre au centre-ville de Toronto
Musée des beaux-arts de l’Ontario, salle Jackman
317, rue Dundas Ouest
Toronto (Ontario) M5T 1G4
19 h à 21 h

Si vous souhaitez être tenu au courant des événements et actualités concernant le parc urbain national de la Rouge, veuillez nous envoyer un courriel à rouge@pc.gc.ca.

Nous espérons vous rencontrer bientôt!

 

PARCS CANADA DANS LA COLLECTIVITÉ

Parcs Canada a marqué sa présence dans la région du Grand Toronto et fait connaissance avec ses voisins lors de diverses activités communautaires. Voici quelques images, avec légendes, des activités auxquelles nous avons assisté ces quelque derniers mois. Au cours de l’été, nous avons également pris part à une foule d’activités communautaires dans la RGT, notamment les « Jours de la Rouge », le Guild Alive with Culture, le festival riverain Redpath, le festival riverain de Port Union, Doors Open Toronto, Tedx Rouge River. Durant le reste de l’été ainsi qu’à l’automne, nous assisterons à de nombreuses autres activités communautaires lors desquelles nous recueillerons des commentaires au sujet de l’ébauche du plan directeur du futur parc urbain national de la Rouge. Alors, ne manquez pas de venir nous voir. Nous serions heureux de nous entretenir avec vous!

 

Sommet global sur l’activité physique chez les enfants

Toronto a récemment accueilli la première conférence internationale visant à contrer la « crise de l’inactivité physique » chez les enfants. Parcs Canada y était et a dirigé des promenades éducatives avec des délégués de toutes les régions du monde, soulignant en quoi notre travail dans le parc urbain national de la Rouge vise à s’attaquer aux mêmes problèmes.

 

Fêtes de la Journée mondiale des enseignants et du Jour de la Terre au Zoo de Toronto

Parcs Canada a passé la fin de semaine des 26 et 27 avril au Zoo de Toronto, avec d’autres groupes communautaires, prenant part aux fêtes du Jour de la Terre et de la Journée mondiale des enseignants. Plus de 18 200 enseignants, familles et membres du zoo ont visité l’installation au cours de cette fin de semaine, nombre d’entre eux prenant part aux jeux et aux activités organisés par Parcs Canada pour les enfants et les familles, tout en se renseignant sur le futur parc urbain national de la Rouge et sur d’autres zones protégées par Parcs Canada dans l’ensemble du pays.

 

Fête du Jour de la Terre au centre commercial Market Village de Markham

Parcs Canada a eu le grand plaisir de participer à l’événement annuel soulignant le Jour de la Terre organisé par la Ville de Markham et par le comité consultatif de l’environnement de Markham, et tenu au centre commercial Market Village. Le personnel de Parcs Canada s’est joint à plusieurs autres groupes communautaires pour transmettre l’information sur les initiatives locales et de faire connaître le futur parc urbain national de la Rouge.

 

Éco-sommet 2014 du campus de Scarborough de l’Université de Toronto

Nous étions enchantés de prendre part à ce troisième sommet annuel, dont l’objet était de lier la recherche, l’enseignement et la pratique institutionnelle aux initiatives communautaires favorisant les partenariats avec le gouvernement et les membres de la collectivité dans l’Est de la région du Grand Toronto. Cette activité de deux jours a été marquée par des discussions en groupe avec des membres du corps enseignant de l’université et des dirigeants communautaires; il y avait aussi une foire de l’écologie, et des perspectives de réseautage pour tous. Cette année, plusieurs employés de Parcs Canada ont pris part à l’événement, notamment Carol Sheedy, vice-présidente des Opérations de Parcs Canada pour l’Est du pays, qui a prononcé le discours thème du sommet lors de la soirée d’inauguration.

 

Un après-midi au centre communautaire de Cedar Grove

En février, les représentants des parcs, des loisirs et du tourisme de l’ensemble du Canada se sont rencontrés à Toronto pour discuter des moyens par lesquels ils pourraient unir leurs efforts et, de façon originale et coopérative, insuffler aux Canadiens le goût de faire l’expérience de la nature dans les parcs, de manière à favoriser leur santé et leur bien-être. Les participants ont visité une partie du futur parc urbain national de la Rouge, et le moment fort a été un arrêt au centre communautaire historique de Cedar Grove, pour y déguster quelques tartes maison incroyablement délicieuses, du sirop d’érable et du cidre de pomme, tout en écoutant quelques anecdotes historiques.

 

LES COURS D’EAU DU PARC : LE RUISSEAU PETTICOAT

Présenté par Maryam Nassar, Office de conservation de la nature de Toronto et de la région

Vous ne le saviez peut être pas, mais même s’il tire son nom de la rivière Rouge, le futur Parc urbain national de la Rouge abrite en fait trois grands cours d’eau : les zones que drainent les ruisseaux Duffins et Petticoat sont également situées dans le parc.

Le minuscule ruisseau Petticoat, qui porte un nom plutôt hors du commun, se différencie des autres cours d’eau de la région du Grand Toronto (RGT) en ce qu’il prend sa source au sud de la moraine d’Oak Ridges et est surtout alimenté par les eaux de ruissellement. Les terres drainées par un ruisseau ou une rivière s’appellent bassin hydrographique et environ 25 000 personnes habitent sur ces lan : terres.

L’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA), qui est l’organisme gouvernemental chargé de gérer les bassins hydrographiques dans la zone centrale de la RGT, y compris le ruisseau Petticoat, vient de terminer le plan du réseau hydrographique de ce ruisseau. Le plan consigne les données de base sur les caractéristiques physiques du cours d’eau et de ses écosystèmes, et il guidera les décisions de gestion concernant les caractéristiques et les fonctions naturelles. Voici quelques constatations de ce plan:

  • Même si ce petit bassin hydrographique est généralement en santé, les répercussions de l’urbanisation sur l’hydrologie et l’écologie du cours d’eau, l’âge et la forme du développement urbain, le type d’agriculture pratiquée dans les zones rurales où il passe et l’ampleur de l’infrastructure qui le découpe, par exemple les routes et chemins et les lignes de transport d’électricité, signifient que le ruisseau Petticoat lutte pour demeurer sain et fonctionnel comme la nature le voulait.
  • L’inclusion du ruisseau dans le parc et dans le nouveau statut de parc urbain national permettront de protéger ce cours d’eau et les écosystèmes environnants dans les zones rurales. La ceinture de verdure provinciale, la Réserve agricole de Duffins-Rouge et les servitudes de conservation sur les propriétés privées protègent également le paysage rural.
  • Le reboisement est terminé sur près de 50 % des 77 hectares du bassin hydrographique du parc désignés pour restauration écologique en 1994. C’est le plus grand travail de restauration mené à bien dans le bassin hydrographique. Ciblage des recommandations pour les prochaines étapes
  • Maintenir les programmes de surveillance pour enrichir la base de données sur les caractéristiques physiques du bassin hydrographique dans le cadre du réseau patrimonial naturel global du TRCA et du plan de restauration écologique.
  • Améliorer la gestion des eaux de ruissellement de façon améliorer la qualité de l’eau. La plus grande partie de l’infrastructure de gestion des eaux de ruissellement posant problème dans le bassin hydrographique n’a pas encore été désignée pour être remplacée, de sorte que la qualité de l’eau ne s’améliorera pas à court terme.

Vous pouvez visiter le ruisseau Petticoat dans le futur parc urbain national et, à proximité, dans la forêt Altona et l’aire de conservation du ruisseau Petticoat du TRCA. Vous trouverez les cartes des zones d’accueil des visiteurs et le plan à l’adresse: (en anglais seulement). http://trca.on.ca/the-living-city/watersheds/petticoat/

 

LIBÉRATION DE BÉBÉS TORTUES DANS LE FUTUR PARC URBAIN NATIONAL DE LA ROUGE

Le Zoo de Toronto, Parcs Canada, l’Office de conservation de la nature de Toronto et de la région et les Earth Rangers unissent leurs efforts pour faciliter le rétablissement d’une espèce menacée.

Le lundi 30 juin, le Zoo de Toronto, Parcs Canada, l’Office de conservation de la nature de Toronto et de la région (TRCA) et les Earth Rangers ont réintroduit 10 bébés d’une espèce menacée à l’échelle provinciale et nationale, la tortue mouchetée, aussi appelée tortue de Blanding, dans un étang du futur parc urbain national de la Rouge. Cette espèce, dont l’espérance de vie va jusqu’à 80 ans, habite la vallée de la Rouge depuis des temps immémoriaux, mais son avenir demeure incertain et on pense qu’il ne reste plus que six spécimens de la tortue mouchetée dans les terres humides du parc.

C’était la première réintroduction du genre dans la région du Grand Toronto, une étape importante en 15 années de surveillance et de recherche sur la tortue dans la vallée de la Rouge.

« La tortue mouchetée est une créature étonnante et, d’une certaine manière, une vedette en matière d’espèces en voie de disparition; en les aidant, nous aidons également d’innombrables autres animaux et plantes des terres humides et c’est donc un fait encourageant », de dire Bob Johnson, conservateur des amphibiens et des reptiles au Zoo de Toronto.

Les œufs de tortue ont été recueillis en 2012 auprès d’une population source stable dans le Sud de l’Ontario, et les bébés ont été élevés en captivité depuis deux ans au Zoo de Toronto. Parcs Canada, le TRCA et le Zoo de Toronto croient que l’élevage en captivité de ces tortues, leur réintroduction et leur surveillance à long terme ainsi que le rétablissement constant de l’habitat sont les éléments clés de la survie de l’animal dans le futur parc urbain national de la Rouge.

« Si les tortues sont en santé, cela signifie que les terres humides le sont aussi. Les tortues mouchetées peuvent donc être un indicateur de bonne santé des terres humides dans ce qui deviendra le parc urbain national de la Rouge », explique Pam Veinotte, directrice du parc national de la Rouge à Parcs Canada. « Il est extrêmement intéressant de collaborer avec nos partenaires et de créer, pour aujourd’hui et pour l’avenir, un milieu sain et dynamique dans le parc urbain national de la Rouge. »

Les membres du public peuvent participer à la protection des tortues en évitant leurs aires de nidification et en communiquant avec les autorités s’ils constatent des comportements nuisibles pour les tortues ou leur habitat. L’emplacement de l’étang abritant les tortues réintroduites ne sera pas divulgué pour le moment afin de réduire le plus possible les perturbations et de donner aux animaux les meilleures possibilités de survie.

Le Zoo de Toronto et le Parc de la Rouge ont commencé à réunir de l’information sur la tortue mouchetée et à surveiller l’espèce dans le parc en 2000. Puisque la région doit devenir le premier parc urbain national du Canada, Parcs Canada s’est joint aux efforts et continuera à travailler à un programme à long terme de surveillance de la tortue.

Les Earth Rangers ont offert leur soutien au projet en construisant une installation pour abriter les œufs de tortue et les bébés au Zoo de Toronto. Les Earth Rangers sont fiers d’appuyer le programme « Bon départ » du jardin zoologique et ont obtenu plus de 17 000 signatures d’enfants afin d’aider à protéger la tortue mouchetée grâce à leur campagne de levée de fonds « Bring Back the Wild ». Le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, les Toronto Field Naturalists, la Ville de Toronto et Environnement Canada ont également offert leur soutien.

À VENIR :

INITIATION AU CAMPING, les 13 et 14 septembre

Vous voulez vivre un séjour en camping, mais vous aimeriez avoir un petit coup de main? Cet été, participez à une activité d’Initiation au camping de Parcs Canada, présentée conjointement avec Mountain Equipment Co-op. Ces activités abordables, tenues dans l’ensemble du Canada, vous offrent l’occasion d’apprendre comment planifier vos séjours et faire des voyages de camping réussis, amusants et sécuritaires.

Les ateliers d’Initiation au camping de Parcs Canada portent sur les habiletés liées au camping, par exemple : comment monter une tente ou comment cuisiner en plein-air. Les participants ont aussi le plaisir de prendre part à d’agréables programmes d’interprétation et à d’autres activités offertes par Parcs Canada.

Le futur parc urbain national de la Rouge est fier d’offrir encore une fois les expériences d’Initiation au camping pour la région du Grand Toronto. Il reste encore quelques places pour les 13 et 14 septembre. Pour réserver votre place, veuillez composer le 1-888-773-8888. Les places pour l’activité d’Initiation au camping de la Rouge en juin ont été prises très rapidement; assurez-vous de réserver votre place sans tarder.

Peut-être voudrez-vous aussi télécharger la populaire application gratuite Initiation au camping de Parcs Canada, où vous trouverez des trucs, des conseils et tous les renseignements dont vous avez besoin pour planifi er un premier voyage de camping bien réussi. Si vous êtes déjà un campeur chevronné, les recettes, les aide-mémoire et les conseils utiles d’initiés sauront vous plaire à coup sûr. L’application est offerte sur les plateformes Iphone, Android et Blackberry.

 

BIENVENUE AU PERSONNEL DU PARC DE LA ROUGE

Parcs Canada a le vif plaisir et l’honneur d’accueillir cinq anciens employés du parc de la Rouge dans l’équipe du parc urbain national de la Rouge de Parcs Canada.

Maria Papoulias, Michelle Holmes, Vicki Leck, Sheryl Santos et Diana Smyth ont toutes accepté de se joindre à l’équipe de Parcs Canada en juillet et continueront d’offrir au public un service amical, distinctif et irréprochable dans le cadre de l’initiative du parc urbain national de la Rouge. Ces cinq anciennes employées du parc de la Rouge poursuivront leur tâche importante dans des domaines clés comme l’écologie et la restauration du parc, la gestion des ressources, la programmation bénévole, l’intendance du parc et l’expérience des visiteurs.

Collectivement, Maria, Michelle, Vicki, Sheryl et Diana cumulent près de 40 années d’expérience de travail dans la Rouge. Leurs connaissances, leur compétence, leur dévouement et leur passion pour cet endroit incroyable sont une ressource et un actif extraordinaire pour le futur parc urbain national de la Rouge. Nous sommes ravis de les accueillir au sein de notre équipe dans le cadre de ce projet exceptionnel et exaltant.

 

avril 2013

Des nouvelles de l’équipe du parc urbain national de la Rouge

S’investissant fièrement dans son important rôle de futur intendant du parc urbain national de la Rouge, l’Agence Parcs Canada fait en sorte d’être à l’écoute du public canadien et de lui donner les moyens de participer à la genèse du premier parc urbain national du Canada. Ce concept nouveau et accrocheur mettra en valeur et protégera un paysage diversifié au sein de la plus vaste région métropolitaine du Canada. Voici les dernières nouvelles au sujet de ce projet remarquable!

 

Participation du public : une grande réussite

Dans le cadre d’un programme de participation du public l’été dernier, des membres du personnel de Parcs Canada ont participé à de nombreuses activités de sensibilisation et d’information afin d’exposer le concept du parc urbain national de la Rouge.

Au terme du programme en octobre 2012, Parcs Canada avait reçu des milliers de commentaires de gens vivant à proximité du parc ou non et reflétant de multiples perspectives. Depuis, nous avons lu et analysé ces commentaires et un rapport sommaire à ce sujet est maintenant disponible sur notre site Web public au www.parcscanada.gc.ca/rouge. Ceux et celles d’entre vous qui ont communiqué leurs idées pourront fièrement et pendant longtemps se vanter d’avoir contribué à façonner le premier parc urbain national du Canada. Merci!

 

Prochaines étapes du processus d’établissement

Les commentaires reçus dans le cadre du programme de participation du public de l’été et de l’automne 2012 contribueront à donner forme au plan de gestion stratégique du parc urbain national de la Rouge. Ce plan dictera l’orientation générale de la gestion du premier parc urbain national du Canada. Fondé sur une approche responsable, globale et collaborative, le plan décrira le mandat de Parcs Canada en matière de protection, d’éducation et d’expérience du visiteur. On prévoit dévoiler ce plan provisoire plus tard en 2013.

En marge de ce processus de planification, nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les propriétaires fonciers publics à la rédaction d’une entente de regroupement des terrains compris dans l’aire proposée. En outre, l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA) assume toujours l’autorité de gestion pour le parc de la Rouge et travaille de près avec l’Agence et les municipalités avoisinantes en même temps que le processus d’établissement se poursuit. Le TRCA tient Parcs Canada au courant de toutes les discussions et décisions concernant le parc actuel et nous consulte régulièrement pour s’assurer que les décisions sont prises dans l’intérêt du parc urbain national de la Rouge.

 

Notre nouvelle adresse

Nous sommes ravis d’avoir trouvé un endroit temporaire où loger les bureaux de notre équipe : la maison Cornell Campbell, que Parcs Canada a louée de la ville de Toronto. Au cours des derniers mois, l’équipe du parc urbain national de la Rouge s’est donc affairée à aménager ses bureaux au 3620, chemin Kingston, à Scarborough. L’emplacement à proximité du parc lui convient à merveille.

 

septembre 2012

Consultation prolongée! Vous pouvez encore participer concrètement à la réalisation du parc urbain national de la Rouge!

Le concept du parc urbain national de la Rouge et le module de participation du public sont affichés sur le site Web de Parcs Canada depuis la fin juin. Nous sommes très heureux du nombre incroyable de commentaires que nous avons reçus et c’est pourquoi nous avons décidé de prolonger la période de consultation publique. L’échéance pour répondre à l’enquête en ligne (www.parcscanada.gc.ca/Rouge) a ainsi été reportée au 8 octobre 2012! Voilà l’occasion toute trouvée de participer concrètement à la réalisation du parc urbain national de la Rouge! Nous serons ravis de recevoir vos commentaires!

Un été fort occupé par la consultation publique

Le 25 juin 2012, on a entamé le processus de consultation publique, qui a donné lieu à de nombreuses activités et séances d’information tout au long de l’été. Les représentants de Parcs Canada étaient là pour discuter du concept du parc urbain national de la Rouge et inviter les gens à le commenter par le biais de l’enquête en ligne (www.parcscanada.gc.ca/Rouge). Une vingtaine d’activités se sont déroulées dans le parc ou dans les secteurs avoisinants. Parmi celles­là, mentionnons l’activité de financement Cedarena, un match de baseball des Junior Jays, un marché fermier aux Brickworks, le Guild Alive with Arts and Culture Festival, le petit déjeuner des aînés, le parcours de vélo Tour de Rouge et le Port Union Waterfront Festival.

On a aussi tenu trois séances d’information au campus Scarborough de l’Université de Toronto, au musée Markham et dans la salle du conseil de la ville de Pickering. Ces séances ont connu beaucoup de succès puisqu’elles ont attiré en moyenne une centaine de citoyens intéressés. La directrice, madame Pam Veinotte était très satisfaite de la participation à ces séances, dont elle a souligné l’importance en affirmant : « L’occasion qui nous a été fournie de rencontrer des citoyens intéressés était des plus importantes, car le personnel de Parcs Canada a pu ainsi entendre et saisir toutes sortes de points de vue au sujet de la création et de la gestion du parc urbain national de la Rouge. »

La ville de Toronto organise une réunion publique où l’on donnera des renseignements sur le site d’enfouissement du chemin Beare, tout en demandant des commentaires sur l’avenir de ce site. Il s’agit là d’une occasion des plus intéressantes dont profitera Parcs Canada en assistant à la rencontre pour échanger de l’information relative au parc urbain national de la Rouge. La réunion aura lieu le jeudi 11 octobre de 18 h 30 à 20 h 30 à l’école secondaire catholique Blessed Mother Theresa, 40, chemin Sewells.

Premières Nations

Parcs Canada continue de s’entretenir avec les Premières nations pour faire en sorte que ces communautés soient informées et que l’on tienne compte de leurs idées et de leurs préoccupations dans le cadre du processus de création et de gestion du parc urbain national de la Rouge. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’on a tenu une séance d’information en juillet pour discuter du concept du parc urbain national de la Rouge, de la cession des terres nécessaires à la création du parc et de la mise sur pied d’un conseil consultatif des Premières nations. L’apport des Premières nations sera essentiel dans la présentation authentique de la riche histoire autochtone de la vallée de la Rouge, par laquelle on voudra expliquer comment le passé est lié aux questions autochtones actuelles et illustrer la culture des Premières nations dans un contexte qui saura intéresser et renseigner les personnes qui visitent le parc.

Souhaitons la bienvenue à la nouvelle directrice du parc urbain national de la Rouge

La nomination de la première directrice du parc urbain national de la Rouge a été officialisée plus tôt cet été. Anciennement directrice du premier parc national du Canada à Banff, madame Pam Veinotte a assumé ses nouvelles fonctions le 16 juillet 2012. Pam apporte une riche expérience dans un rôle qui ouvre de nouveaux horizons. Tout au long de sa longue carrière au sein de Parcs Canada, elle a toujours démontré un esprit de collaboration et d’accueil, en formant de nombreux partenariats entre les secteurs public, privé et communautaire. Bienvenue Pam!

Meilleurs vœux

L’Équipe du parc urbain national de la Rouge tient à exprimer toute sa reconnaissance et ses félicitations les plus sincères à Catherine Grenier. Comme de nombreux abonnés au bulletin le savent déjà, Catherine a travaillé sans défaillir à titre de directrice de l’initiative du parc urbain national de la Rouge pour faire avancer ce projet, tout en forgeant des liens solides et en exploitant des occasions fertiles de partenariat avec de nombreux intervenants, organismes locaux et représentants de la collectivité. Catherine s’offre maintenant un répit bien mérité avec sa famille et son nouveau bambin, Justin, qui est né au début août. Nos félicitations à Catherine à l’occasion de la venue de ce nouvel enfant ainsi que pour tout le travail incroyable accompli au cours de la dernière année! Tu nous manques énormément!

Le saviez­vous?

Le parc de la Rouge abrite une forêt carolinienne; un écosystème rare qui occupe moins d'un quart d'un pour cent de la surface totale du territoire canadien.

juin 2012

Les propriétaires fonciers publics collaborent en vue d’un transfert de terres pour le parc urbain national de la Rouge

Le 25 juin 2012, l’honorable Peter Kent, ministre de l’Environnement du Canada et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé l’approbation d’une déclaration d’intérêt par les propriétaires fonciers publics, qui montre leur engagement à faire une recommandation sur les limites du parc et sur le processus subséquent de transfert des terres, en vue de la création du parc urbain national de la Rouge.

Compte tenu de la récente annonce concernant l’engagement financier de 143,7 millions de dollars sur dix ans, l’approbation de la déclaration d’intérêt par les propriétaires fonciers publics représente une étape importante vers la création du parc urbain national de la Rouge. Parcs Canada continuera de collaborer avec tous les partenaires concernés, notamment la province de l’Ontario, la Ville de Toronto, la Ville de Pickering, la Ville de Markham, les municipalités régionales de York et de Durham et l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, afin de parvenir à une entente sur le transfert des terres à l’automne 2012. La nomination de Mme Pam Veinotte, actuelle directrice du parc national Banff, en tant que première directrice du parc urbain national de la Rouge est une autre mesure importante qui a été prise pour s’assurer que le bon rythme adopté au cours des dernières décennies se poursuive. Étant donné que MmeVeinotte dirige l’un des parcs de Parcs Canada les plus connus et les plus visités, sa nomination représente un autre engagement concret de la part du gouvernement fédéral.

Façonnez l’avenir du premier parc urbain national du Canada

Le concept du parc urbain national de la Rouge et une plateforme de participation du public ont été mis en ligne sur le site Web de Parcs Canada. Les commentaires du public revêtent une grande importance pour Parcs Canada, et cette plateforme en ligne permettra aux personnes intéressées de façonner l’avenir du premier parc urbain national du Canada.

Le concept du parc urbain national de la Rouge, qui a été élaboré l’année dernière avec la contribution de partenaires provinciaux, municipaux, autochtones et communautaires, ainsi que la contribution des jeunes, comprend la conservation des ressources naturelles et culturelles, des occasions d’apprentissage, un vaste éventail de possibilités d’expériences pour les visiteurs de même que l’intégration et la promotion de l’agriculture durable.

Les citoyens intéressés peuvent maintenant accéder à la plateforme sur le site Web de Parcs Canada pour en apprendre davantage sur l’initiative et le concept du parc urbain national de la Rouge, faire part de leurs commentaires ou consulter le calendrier des activités et des réunions publiques qui se tiendront au cours de l’été dans la région du Grand Toronto.

Le saviez-­vous?

Le parc de la Rouge est le seul endroit où se trouvent des fermes en exploitation à Toronto.

mai 2012

Le gouvernement annonce l’octroi de fonds pour le parc urbain national de la Rouge

Comme il a été annoncé dans le Budget de 2012, le gouvernement du Canada s’engage à préserver les beautés naturelles du Canada. À cette fin, il prendra des mesures pour créer le premier parc urbain national du pays dans la vallée de la rivière Rouge, en Ontario.

L’honorable Peter Kent, ministre canadien de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, et l’honorable Jim Flaherty, ministre des Finances et ministre responsable de la région du Grand Toronto, ont annoncé le 25 mai 2012 que des fonds sont prévus dans le Plan d’action économique de 2012 pour la création du parc urbain national de la Rouge lors d’une réunion tenue avec des partenaires autochtones et communautaires ainsi que d’autres intervenants.

Par conséquent, un montant de 143,7 millions de dollars a été octroyé sur 10 ans pour l’aménagement du parc et son fonctionnement provisoire. Par la suite, l’exploitation permanente du parc sera financée à raison de 7,6 millions de dollars annuellement.

Pour de plus amples renseignements sur l’annonce veuillez consulter le site Web www.parcscanada.gc.ca/rouge.

 

Aire à l’étude proposée

L’Agence Parcs Canada est heureuse de présenter l’aire à l’étude proposée pour les limites du parc urbain national de la Rouge, qui englobe les terres s’étendant du lac Ontario au sud, jusqu’à la moraine d’Oak Ridges au nord, ce qui correspond à la vision pour le parc tel qu’elle avait été conçu à l’origine.

L’aire à l’étude proposée pour les limites du parc urbain national est la même que celle qui était contenue dans la proposition énoncée dans le rapport de gouvernance de la Rouge Park Alliance. Elle respecte les buts et les principes établis au cours de cette dernière année de discussions avec les intervenants. La carte de l’aire à l’étude proposée est maintenant disponible sur notre site Web.

 

Comité consultatif sur la transition

En misant sur les antécédents du parc en matière de participation communautaire et de collaboration intergouvernementale, Parcs Canada mettra sur pied un comité consultatif sur la transition qui sera chargé de donner des conseils et des idées sur le processus d’établissement et la gestion provisoire du parc. Le ministre Kent procédera aux nominations des membres du comité consultatif sur la transition au cours de l’été et veillera à ce que la diversité des intérêts relativement au parc urbain national soient représentée.

 

Participez

Le fédéral ayant offert des garanties de financement, Parcs Canada continue d’aller de l’avant avec le processus d’établissement et lancera à la fin juin le processus de participation du public. Tous les Canadiens, en particulier les résidants de la région du Grand Toronto, sont invités à participer à ce processus de consultation, qui leur permettra de jouer un rôle dans cette réalisation historique. Les détails relatifs à la phase de participation du public et un horaire des activités seront bientôt affichés sur le site Web.

 

Autres renseignements

Pour en savoir plus ou pour vous inscrire à la liste d’envoi des prochains bulletins, écrivez-nous à l’adresse suivante : rouge@pc.gc.ca

Le saviez-vous?

Il y a plus de 10 000 ans d'histoire

avril 2012

Le gouvernement du Canada prendra des mesures pour créer le parc urbain national de la Rouge

Comme on l’indique dans le budget de 2012, le gouvernement s’engage à préserver la beauté naturelle du Canada. À cette fin, il prendra des mesures pour créer le premier parc urbain national du pays dans la vallée de la rivière Rouge, en Ontario.

Le gouvernement se réjouit de cette initiative novatrice, visant à établir un « parc du peuple » où les gens faisant partie de la grande nation canadienne pourront forger des liens avec les éléments qui forment notre véritable identité nationale. Le parc urbain national de la Rouge sera un endroit où le public eut se rassembler, tisser des liens, agir concrètement et prendre part aux décisions.

La possibilité d’établir le parc de la vallée de la Rouge sous la gouvernance de Parcs Canada, à titre de premier parc urbain national, s'inspire des succès de l'Agence comme chef de file mondial en matière de conservation du patrimoine, d’expérience du visiteur et d’occasions de partenariats. La création de ce parc cadre également avec la priorité actuelle de l’Agence qui est d'établir des liens significatifs avec les jeunes du Canada mais aussi, avec la population urbaine canadienne qui est de plus en plus diversifiée. Des précisions sur la façon dont le budget 2012 touchera l’initiative de parc urbain national de la Rouge seront publiées sur notre site Web dès que possible. Nous vous invitons à consulter www.parcscanada.gc.ca/rouge.

 

Une proposition de concept

Depuis un certain temps, Parcs Canada développe le concept de parc urbain national de la Rouge. Un volet important du processus de création de ce parc a été réalisé au cours de la dernière année avec le concours de nombreux partenaires issus des administrations provinciales et municipales, des groupes autochtones, des associations de jeunes et des collectivités. Le concept de parc urbain national de la Rouge permettra la préservation des ressources culturelles et naturelles ainsi que l’intégration et la promotion de l’agriculture durable, en plus d’offrir des possibilités d’apprentissage et un vaste éventail d’expériences aux visiteurs. Nous avons hâte de parachever et de présenter cette proposition de concept à la population canadienne, lors de consultations publiques qui commenceront cet été.

 

Prochaines étapes

Il s’agit d’une chance unique d’explorer un concept avant-gardiste et de participer à un effort collectif qui mènera à la création du tout premier parc urbain national au Canada.

Les observations du public sont essentielles au processus de création du parc. À compter de cet été, Parcs Canada réalisera des consultations publiques afin que vous ayez la possibilité de formuler des commentaires.

Au terme de ces consultations, Parcs Canada sera en mesure de présenter des recommandations au gouvernement en vue du processus législatif.

Et dire que ce projet enlevant vient tout juste de débuter! Parcs Canada reconnaît le caractère diversifié des parties intéressées – Autochtones, bénévoles, citoyens locaux – et le rôle important qu’elles jouent dans la réalisation de notre mandat. Nous ne pouvons agir seuls, et c’est pourquoi nous vous remercions de votre participation au processus de création du parc et nous espérons que vous prendrez ensuite part à la gestion de ce lieu enchanteur.

 

Comment participer

Fruit du dévouement et de l’engagement de nombreux visionnaires locaux, la passion collective pour ce parc s’animera pleinement grâce à cet engagement du gouvernement fédéral. Des mises à jour sur l’initiative du parc urbain national de la Rouge sont publiées régulièrement sur le site public, à l’adresse suivante : www.parkscanada.gc.ca/rouge.

 

Autres renseignements

Pour en apprendre davantage ou être ajouté à la liste d’envoi des prochains bulletins, écrivez-nous à l’adresse suivante : rouge@pc.gc.ca

 

Le saviez-vous?

Le parc actuel de la Rouge a plus de dix fois la superficie de Central Park, à New Y ork, ou du parc Stanley, à Vancouver et plus de trente fois celle de Hyde Park, à Londres, en Angleterre

mars 2012

Concertation pour l’établissement du premier parc urbain national du Canada

Dans son Discours du Trône de 2011, le gouvernement du Canada a annoncé son engagement à l’égard de la création d'un parc urbain national dans la vallée de la Rouge. La possibilité d'établir le parc de la Rouge sous l’intendance de Parcs Canada s’appuie sur le succès des efforts déjà investis par l’Agence dans le passé et s’harmonise bien avec les priorités actuelles de l’organisation qui consistent à sensibiliser les jeunes Canadiens ainsi que la population urbaine de plus en plus diversifiée.

Le concept de parc urbain national est unique au Canada. À l’heure actuelle, il n’existe aucun endroit comparable, et le projet nécessitera donc l’adoption d’une approche novatrice en matière de conservation et de gestion, afin de répondre au contexte urbain unique du parc. Conforme au mandat de Parcs Canada, le concept comprendra la conservation des ressources naturelles et culturelles, des possibilités d’apprentissage, un large éventail de possibilités d’expériences pour le visiteur ainsi que l’intégration et la promotion de l’agriculture durable.

Parcs Canada collabore avec plusieurs intervenants et partenaires clés, notamment des municipalités, le gouvernement provincial, les Autochtones, l’industrie agricole, les secteurs récréatif et touristique, des universités, le milieu de la conservation, des associations de jeunes et plusieurs collectivités, pour façonner les principaux éléments d’une vision et d’un concept de création du premier parc urbain national du Canada. Ce concept continuera d’être développé et guidé par des consultations avec un grand nombre de partenaires et d’intervenants ainsi qu’avec le public.

 

Restez informés

Nous sommes ravis de créer un contenu entièrement nouveau pour le site Web public de Parcs Canada, qui contiendra des renseignements généraux et des mises à jour sur l’Initiative de création du parc urbain national de la Rouge. Comme le contenu Web sera ajouté de façon graduelle au cours des semaines et des mois à venir, vous êtes invités à le visiter régulièrement.

 

Twitter :

Nous avons créé un mot-clic pour Twitter et nous afficherons les mises à jour pertinentes par le biais de notre fil de nouvelles. #punRouge (#RougeNUP en anglais).

 

Facebook :

Si vous êtes un utilisateur de Facebook, nous vous encourageons à nous accepter comme « ami » afin que vous puissiez recevoir ces mises à jour régulières.

 

Le point sur le processus de mobilisation

Parcs Canada accorde une grande importance à l’établissement de liens avec les Canadiens et à la tenue de consultations significatives auprès d’eux. Jusqu’à présent, la tenue de consultations avec un large éventail d’intervenants, de partenaires, de jeunes et de membres des Premières Nations a fait partie intégrante du processus de création du parc urbain national. À compter de l’été 2012, l’Agence tiendra des consultations publiques afin de présenter le projet de parc urbain national à la population et de solliciter son point de vue.

 

Atelier d’établissement de la vision

Cet atelier, qui a eu lieu en novembre 2011, a réuni des personnes de divers horizons ayant différentes perspectives, soit des intervenants locaux ainsi que des représentants d’organismes nationaux et provinciaux spécialisés en matière de conservation, d’agriculture, de tourisme, de loisirs, de mobilisation des jeunes et d’éducation. Élément clé de la première étape du processus de consultation, laquelle vise l’établissement d’une orientation, l’atelier a été pour les intervenants l’occasion d’échanger sur leurs expériences et points de vue respectifs en ce qui concerne le concept et la vision à définir pour le parc urbain national de la Rouge. Un rapport a été préparé et peut être consulté à www.pc.gc.ca/rouge.

 

Mobilisation des Premières Nations

Parcs Canada a organisé des séances d’information en novembre 2011 et en février 2012 à l’intention des Premières Nations intéressées par l’établissement d’un parc urbain national dans la vallée de la Rouge. Ces séances visent la communication d’information sur le projet de parc urbain national, tout en donnant l’occasion d’explorer les intérêts des Premières Nations à l’égard de la planification, de l’établissement et de la mise en valeur du parc. Les Premières Nations ont fait preuve d’ouverture en témoignant de leur intérêt à contribuer au processus lancé par Parcs Canada dans le cadre de cette initiative. D’autres séances sont prévues pour mars et avril 2012.

 

Table des propriétaires fonciers

Une table regroupant des propriétaires fonciers a été mise sur pied en novembre 2011 pour que tous les propriétaires fonciers publics et les autorités actuellement responsables de la gestion du parc de la Rouge se réunissent pour discuter et, subséquemment, faire une recommandation sur les limites éventuelles du parc et les processus de transfert des terres. Bien qu’il soit trop tôt pour déterminer quelles en seront les limites définitives, Parcs Canada travaille activement à les définir avec ces précieux partenaires et a tenu plusieurs réunions avec ce groupe jusqu’à maintenant.

 

Ateliers des jeunes

Parcs Canada reconnaît la valeur de la participation des jeunes, en particulier l’importance de recueillir leurs points de vue, de nourrir leur intérêt en matière d’intendance et de favoriser l’établissement de liens personnels avec ce parc et avec les autres endroits les plus précieux du Canada.

Le 2 février 2012, Parcs Canada et l’Université de Toronto à Scarborough (UTSC) ont organisé conjointement deux ateliers pour les jeunes auxquels ont participé 65 élèves et étudiants de niveaux secondaire, collégial et universitaire. À l’occasion de cette première participation des jeunes, Parcs Canada a accueilli des jeunes des collectivités et organisations voisines du parc de la Rouge, notamment de l’UTSC, du Centennial College, de la Dunbarton High School, du Malvern Family Resource Centre, du East Scarborough Storefront, du YMCA de la région du Grand Toronto et des 4-H de l’Ontario. Un rapport a été préparé et peut être consulté à http://www.pc.gc.ca/fra/progs/np-pn/cnpn-cnnp/rouge/rouge1/atelier-workshop.aspx

 

Autres sources de mobilisation

Pour définir ce nouveau concept de parc urbain national, Parcs Canada continue de mobiliser divers partenaires et intervenants dans le cadre du processus de planification et d’établissement du parc. Comme ce concept impliquerait l’intégration et la promotion de l’agriculture durable, Parcs Canada continue de collaborer avec les collectivités agricoles afin de tenir compte de leurs intérêts dans ce context.

Participez!

Été 2012 : Consultations publiques – plus d’information à venir.

Le saviez-vous?

Quelque 20 % de la population du pays habite à moins de 100 km de la vallée de la Rouge.