Une autre année historique pour le parc de la rouge

Le parc urbain national de la Rouge a effectué deux autres transferts de terres – de la Ville de Pickering et de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région (TRCA).

  • 4 mai 2018 – La Ville de Pickering a transféré dix parcelles de terres totalisant 8,22 hectares (20,3 acres) à Parcs Canada afin qu’elles soient intégrées au parc urbain national de la Rouge.
  • 1er novembre 2018 – Le TRCA a transféré à Parcs Canada plus de 190 hectares (470 acres) de terres du parc commémoratif Bob Hunter pour parachever la création du parc.

Le parc urbain national de la Rouge a également ajouté de nouvelles offres d’expériences passionnantes pour les visiteurs l’an dernier :

  • En septembre, le Cercle consultatif des Premières Nations du parc urbain national de la Rouge et Parcs Canada ont établi un partenariat afin d’organiser la toute première Course pour la Terre dans le parc de la Rouge et la Célébration des arts autochtones, qui proposait des courses en sentier, des performances culturelles, des ateliers et de l’art autochtone.
  • En octobre, un an après le lancement réussi de l’application sur le parc de la Rouge en anglais et en français, une version simplifiée de l’application en chinois a été lancée pour célébrer l’année du tourisme Canada-Chine 2018. L’application est accessible pour téléchargement sur les appareils iOS et Android.
  • En 2018, de nouvelles enseignes et panneaux de parc ont été installées au début des sentiers, dans tout le parc et sur les autoroutes locales. 

Plus à venir en 2019

À mesure que le parc continue de se développer, surveillez ce qui s’en vient en 2019 :

  • Remise en état de dix hectares supplémentaires d’habitat faunique un peu partout dans le parc pour soutenir le rétablissement des espèces en péril dans le parc urbain national de la Rouge.
  • Ouverture d’une toute nouvelle aire d’accueil de 19e Avenue à Markham, au sud de Whitchurch-Stouffville et dévoilement des améliorations majeures apportées à l’aire de fréquentation diurne Reesor au printemps ou à l’été 2019.
  • Nouveau sentier de 4,3 km entre l’aire d’accueil de 19e Avenue et l’aire de fréquentation diurne Reesor à Markham.
  • Poursuite des travaux sur les transferts de terre en cours de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, de la Municipalité régionale de York et des villes de Toronto et de Markham. 

Réussites en matière de conservation

Parcs Canada a poursuivi son partenariat avec le Zoo de Toronto et le programme « Bon départ » sur la réintroduction de la tortue mouchetée. En juin 2018, 49 nouvelles tortues juvéniles ont été libérées dans le parc urbain national de la Rouge, ce qui a porté à 165 le nombre total de tortues libérées depuis 2014. Parcs Canada a également collaboré avec le Zoo de Toronto et les partenaires autochtones du Cercle consultatif des Premières Nations du parc urbain national de la Rouge pour la surveillance des espèces en péril, notamment la rainette faux grillon, la couleuvre tachetée et trois espèces de chauves souris. La mise en œuvre des projets de remise en état des habitats a continué en 2018 et a mené à la restauration de 14,8 hectares de milieux humides, de ruisseaux, d’habitats riverains et de forêts. Plus de 10 000 plantes indigènes et 64 kg de semences ont été plantés dans le parc à l’occasion de ces travaux.

Le parc de la Rouge abrite également 127 propriétés patrimoniales. L’an dernier, l’équipe responsable du patrimoine culturel de Parcs Canada a travaillé avec le personnel de la municipalité pour effectuer l’évaluation des 81 propriétés patrimoniales dans la région du parc située près de Markham. Ces évaluations définissent la valeur patrimoniale de chaque propriété et guideront les travaux futurs de conservation de ces importantes ressources culturelles. L’équipe responsable du patrimoine culturel a également procédé à une évaluation de l’état de la maison Bentley-Carruthers, un édifice fédéral du patrimoine « reconnu » de la région du parc se trouvant près de Pickering, et élaboré une stratégie de conservation connexe. 

Une communauté agricole dynamique

Le parc urbain national de la Rouge renferme l’un des derniers exemples de fermes en exploitation dans la région du Grand Toronto et est unique parmi les parcs nationaux du Canada quant à la protection du patrimoine agricole parallèlement à celle du patrimoine naturel et culturel. Une bonne partie des terres agricoles du parc de la Rouge est constituée de sols de classe 1, le type de sol le plus riche, le plus rare, le plus fertile et le plus menacé au Canada.

La communauté agricole locale a pris part à plusieurs événements phares dans le parc l’année dernière. À l’occasion de l’activité Saveurs du sentier en août, les visiteurs ont goûté des gourmandises et des produits fermiers de la région, notamment du maïs sucré bien frais, du sirop d’érable et du miel. Pour clôturer la saison, la ferme Sweet Ridge Farms a créé un champ de citrouilles offrant le décor idéal pour la photo parfaite lors du Festival des randonnées automnales en octobre. Des centaines de personnes y ont fait halte pour prendre des photos et acheter des citrouilles durant le week-end du festival.

Gardes de parc

Les gardes de parc du parc urbain national de la Rouge ont travaillé assidûment en 2018 pour patrouiller les terres gérées par Parcs Canada et pour dialoguer avec la collectivité locale afin de participer à des événements tels que l’Exposition nationale canadienne, la foire de Markham et la Cérémonie du jour du Souvenir de Whitchurch-Stouffville. Le parc de la Rouge a maintenant son propre ensemble de règles, qui contribueront à renforcer la protection du patrimoine naturel, culturel et agricole exceptionnel du parc. parcscanada.ca/rouge-regles.

Faits saillants liés à l'expérience du visiteur

L’équipe de l’expérience du visiteur de Parcs Canada a connu une autre saison réussie en 2018. Durant l’année, le personnel des services aux visiteurs a interagi avec plus de 18 500 visiteurs dans nos zones d’accueil entre mai et octobre et plus de 7 300 personnes ont participé aux événements organisés dans le parc. L’année 2018 a été marquée par plusieurs événements phares comme RougeHiver, Saveurs du sentier et le Festival des randonnées automnales, auxquels se sont ajoutées quelques nouvelles offres.

En juin, le parc a tenu l’événement nocturne Après la tombée du jour, durant lequel les visiteurs pouvaient participer à un feu de camp, écouter la narration de contes traditionnels avec nos partenaires autochtones et prendre part à des activités d’apprentissage familiales axées sur toutes les créatures nocturnes du parc de la Rouge.

En septembre, le Cercle consultatif des Premières Nations du parc urbain national de la Rouge et Parcs Canada ont organisé la toute première Course pour la Terre dans le parc de la Rouge et la Célébration des arts autochtones. Des courses en sentier étaient suivies d’une célébration des arts, de la culture ainsi que du savoir et des récits traditionnels des peuples qui partagent un lien historique avec le parc de la Rouge. Le Cercle consultatif est formé des dix Premières Nations ayant exprimé un intérêt pour le parc urbain national et entretenant un lien historique et culturel avec l’endroit. Parcs Canada travaille en collaboration avec le Cercle consultatif sur la création et l’exploitation du parc, notamment pour la tenue de nombreux événements. 

Parcs Canada au sein de la collectivité

Diffusion externe auprès de la collectivité : En 2018, le personnel de Parcs Canada a établi plus de 27 000 contacts à l’occasion de 90 événements communautaires, festivals et présentations dans l’ensemble de la région du Grand Toronto.

Initiation au camping : L’an dernier, près de 300 visiteurs ont appris à monter une tente et à faire un feu de camp à l’occasion des huit éditions d’une nuitée de l’activité Initiation au camping. Près de 30 000 personnes ont pris part à des ateliers et à des séances impromptues d’initiation au camping dans l’ensemble de la région du Grand Toronto.

Rouge Express : Parkbus, TD, MEC et Parcs Canada ont poursuivi leur partenariat visant à offrir un service de navette gratuit entre le centre ville de Toronto et le parc de la Rouge durant les fins de semaine de l’été et de l’automne. En 2018, plus de 1 250 visiteurs ont emprunté la navette TD Rouge Express menant au parc, dont 378 personnes qui participaient à NatureLink, un programme visant à rapprocher les néo Canadiens de la nature.

Photographe en résidence : Ishkhan Ghazarian est arrivé au parc de la Rouge à titre de troisième photographe en résidence de l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario. En décembre 2018, il a présenté une exposition de photos intitulée Souvenirs de la Rouge (Memories of the Rouge) et ses photos sont présentées dans différentes sections du présent bulletin.

Promenades contre le vague à l’âme : Parcs Canada continue de travailler en partenariat avec le Réseau de santé de Scarborough afin d’offrir des promenades guidées en nature axées sur l’amélioration de la santé physique et mentale des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Bénévoles : Cinquante et un nouveaux bénévoles se sont joints à l’équipe d’animateurs des promenades guidées, de bénévoles responsables de la diffusion externe et des événements ainsi que de photographes du parc urbain national de la Rouge. Cette nouvelle cohorte représente l’apport de bénévoles le plus important depuis la création du parc. 

 


À la douce mémoire de Bruce Grubbe, bénévole dévoué et adoré du parc urbain national de la Rouge.