Voici la définition d’intégrité écologique dans la Loi sur les parcs nationaux du Canada, loi qui régit les parcs nationaux au pays : « […] l’état d’un parc jugé caractéristique de la région naturelle dont il fait partie et qui sera vraisemblablement maintenu, notamment les éléments abiotiques, la composition et l’abondance des espèces indigènes et des communautés biologiques ainsi que le rythme des changements et le maintien des processus écologiques. »

Autrement dit, les écosystèmes sont intègres lorsque les composantes intrinsèques telles que l’eau, les rochers, les plantes, les animaux, le feu et les inondations sont intactes. L’intégrité écologique est évaluée au moyen du programme de surveillance à long terme et d’établissement de rapport du parc.

Recherche et surveillance

Les connaissances de l’état de l’intégrité écologique de l’ensemble du parc et des écosystèmes côtiers sont accrues à l’aide d’une surveillance écologique des principaux indicateurs.

Projets