par Chris Robinson et Sarah Shruiff

Les membres de l’équipe de Parcs Canada offrent aux visiteurs des occasions de se renseigner toute l’année sur les nombreuses espèces indigènes qui fréquentent nos sites.

Les sites de Parcs Canada dans le nord de l’Ontario ont accueilli cette année de nombreux visiteurs et bénévoles enthousiastes (appelé aussi scientifiques citoyens) venus participer à des activités d’inventaires éclaires dans nos aires protégées. Un BioBlitz est une activité organisée pour mettre en valeur la diversité des espèces indigènes et susciter un engouement pour la recherche scientifique. Le personnel du lieu historique national du Canal-de-Sault Ste. Marie, du lieu historique national du Canada du Fort-St. Joseph et du parc national Pukaskwa, en collaboration avec de nombreux partenaires externes, ont tenu un BioBlitz au Fort St. Joseph en juin 2017. En février dernier, l’aire marine nationale de conservation du lac Supérieur (AMNC), avec le soutien du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario, et d’autres bénévoles ont tenu un BioBlitz d’hiver à Terrace Bay pour les élèves de la 3e à la 6e année. Les différences entre ces deux événements BioBlitz reflètent la variété des expériences vécues par les visiteurs, bien qu’ils contribuent tous deux à recueillir de nouveaux renseignements biologiques qui faciliteront la gestion du parc.

Le BioBlitz de Fort St. Joseph était un événement classique d’une durée de 24 heures commençant le 24 juin à midi et se terminant le 25 juin à midi. Au cours de ces deux jours, les 135 participants ont parcouru les bois environnants pour trouver et identifier les plantes indigènes, les papillons, les libellules, les invertébrés aquatiques, les oiseaux et tout ce qui vivait autour! Fort St. Joseph n’est pas seulement le site d’un avant-poste militaire britannique historique. Ses quelque 4 km2 comportent de nombreux sentiers naturels en forêt et cours d’eau, dont une vue magnifique depuis la rive du lac Huron. Les biologistes de terrain de l’endroit connaissent bien ces sentiers et aident les visiteurs à trouver les salamandres qui se cachent sous des planches, à attraper et relâcher des papillons et des libellules, à attraper et relâcher de petits mammifères tels que des souris et des campagnols. On peut même entendre des hiboux hululer la nuit. Au total, 405 espèces ont été identifiées, desquelles 227 étaient officiellement recensés pour la première fois. L’activité a permis de confirmer la présence de trois espèces en péril inscrites au registre public des espèces en péril du gouvernement fédéral : le papillon monarque, le muguet des bois et le Pioui de l’Est.

Le 22 février, l’AMNC du lac Supérieur accueillait plus de 100 élèves d’une école primaire de Terrace Bay dans le cadre d’une activité de plein air amusante et éducative. Les élèves ont participé à diverses activités, notamment : identification des arbres, initiation au piégeage, techniques de survie en hiver, fabrication de pain bannock, pêche sur la glace et inventaire sur le terrain. Les élèves ont chaussé des raquettes et ont appris à identifier les arbres et les plantes et à évaluer la croissance et la santé des arbres. Au cours de la journée, ils ont fait 37 observations biologiques et identifié 21 espèces différentes. Cet événement annuel encourage les jeunes de la région à découvrir la région de la Côte-Nord et son patrimoine naturel fascinant.

Vous voulez participer au prochain BioBlitz? Cet été, le parc national Pukaskwa sera l’hôte d’un BioBlitz de 24 heures les 10 et 11 août, de midi à midi. Les visiteurs auront l’occasion de découvrir la faune et la flore qui se cache dans ce grand parc au relief accidenté.

<< Au fil de L'EAU