Traverser le pont qui surplombe la Première nation de Pic River et mène à l’entrée du parc permet de pénétrer dans un monde où règnent les rythmes de la nature. Que ce soit par le camping, la randonnée, la promenade en canoë ou en discutant avec les interprètes, il est possible de découvrir les paysages et les sons de ce lieu d'une beauté sauvage où la grande forêt nordique de pin gris, de bouleau à papier et d'épinettes noires rencontre les spectaculaires promontoires rocheux et anses abritées du lac Supérieur, le plus grand des Grands Lacs. Ce territoire abrite les Anishinaabe et offre la possibilité d’en apprendre davantage sur leur mode de vie et d’y en faire l’expérience. Il s’agit d’un monde inspirant dans lequel chaque panorama et chaque perspective expriment le talent artistique de la nature et où notre expérience devient plus concrète en raison du respect que nous inspire désormais ce territoire, les gens qui y habitent et la puissance des processus naturels. .

Culture anishinaabe

Les Anishinaabe de la rive nord du lac Supérieur racontent une formidable histoire au sujet de ce territoire, une histoire qui est transmise de génération en génération et qui fait écho chez l’ensemble des Canadiens.

 

Histoire

L’histoire de cette région repose sur la relation qui unit ces peuples à la terre et sur un sens profond de la puissance et des mystères de la côte du lac Supérieur et de ses forêts intérieures.