Le monarque

Pendant quelques journées spéciales chaque automne, la Pointe-Pelée devient un refuge temporaire pour des milliers de monarques en migration. Dès que le temps s'y prête, les monarques traversent le lac Érié. Ils ne peuvent rester longtemps à la pointe parce que leur destination finale est à quelque 3 000 km plus au sud, dans les montagnes du centre du Mexique!

La migration

Le parc national de la Pointe-Pelée est reconnu comme le meilleur endroit à l'intérieur des terres en Amérique du Nord pour observer la migration des oiseaux chanteurs vers le nord. L'élément le plus impressionnant de la migration printanière à la pointe Pelée est la diversité et le très grand nombre de parulines qui, au cours de leur voyage vers le nord, font escale dans le parc.

Au cours des dernières années, bien des ornithologues amateurs ont découvert que la Pointe-Pelée était un endroit tout aussi captivant pendant la migration automnale que pendant la migration printanière. De plus, les registres montrent que les observations extrêmement rares sont plus susceptibles de se produire en automne, malgré le nombre réduit d'observateurs à l'affût de telles raretés.

Festival de la plume

Partagez la fièvre de l'observation des oiseaux au parc national de la Pointe-Pelée où des milliers d'enthousiastes se donnent rendez-vous pour célébrer le retour des oiseaux en mai.

En savoir plus sur la festival de la plume