Le parc national de la Pointe-Pelée est un des meilleurs endroits de l’intérieur du pays où observer la migration des oiseaux. Sa situation dans les principales voies migratoires et sur la rive nord du lac Érié en fait une zone de concentration des oiseaux migrateurs puisqu’elle attire en période de migration une grande variété d’espèces dans un secteur très limité. Plus de 390 espèces d’oiseaux ont été observées dans le secteur de la pointe Pelée.

Quand

Bien que le parc national de la Pointe-Pelée et les environs sont reconnus pour leur attrait en période de migration printanière et automnale, on y trouve de nombreuses espèces tout au cours de l’année. La migration printanière bat son plein en mai, quand nous tenons le Festival de la plume.

En raison de la position centrale du parc sur le continent, on y observe souvent des espèces rares qu’on ne retrouve habituellement pas dans cette région du Canada. Il y a plusieurs endroits parfaits où observer des oiseaux à l’intérieur du parc national de la Pointe-Pelée et à l’extérieur de celui-ci.

Comment

Le parc national de la Pointe-Pelée encourage tous les visiteurs à promouvoir le bien-être des oiseaux et de leurs habitats, et à respecter les autres en suivant le code d’éthique :

Ressources

Grippe aviaire (H5N1) 2022

Cette année, le Canada a connu des foyers d’une souche hautement infectieuse de la grippe aviaire, un virus naturel qui touche les oiseaux sauvages et domestiques. Un cas de ce virus a été confirmé dans le parc national de la Pointe-Pelée. Bien qu’il soit toujours possible de visiter le parc en toute sécurité, Parcs Canada demande aux visiteurs de prendre les précautions suivantes :


Pour visiter le parc national de la Pointe-Pelée

  • Ne vous approchez jamais des animaux sauvages dans le parc, y compris les oiseaux malades, blessés ou morts, et ne les manipulez pas.
  • Ne laissez jamais votre animal s’approcher des animaux sauvages, y compris les oiseaux malades, blessés ou morts.
  • Si vous voyez des animaux sauvages malades, blessés ou morts dans le parc national de la Pointe-Pelée, composez le 1-877-852-3100 ou informez-en un membre du personnel.
  • Ne nourrissez jamais les oiseaux sauvages avec votre main et n’essayez pas de les attirer avec de la nourriture ou des graines.
  • Nettoyez tous vos vêtements et toutes vos chaussures avant de venir au parc.
  • Nettoyez/désinfectez vos chaussures avant de quitter le parc, en particulier si vous élevez des volailles ou si vous avez des oiseaux de compagnie à la maison.

À la maison ou à l’extérieur du parc

  • Nettoyez régulièrement les nichoirs, les mangeoires et les bains d’oiseaux d’intérieur et d’extérieur à l’aide d’une solution faible d’eau de Javel domestique (10 % d’hypochlorite de sodium), et assurez-vous qu’ils sont bien rincés et séchés avant d’être réutilisés.
  • Retirez les mangeoires à oiseaux des zones ouvertes aux volailles et autres animaux domestiques.
  • Limitez les déplacements dans les exploitations agricoles qui hébergent des volailles (poulets, dindes, canards, etc.).
  • Si vous rencontrez un oiseau sauvage malade ou mort à l’extérieur du parc, communiquez avec le Réseau canadien pour la santé de la faune au 1-866-673-4781 ou signalez-le en ligne à l’adresse cwhc.wildlifesubmissions.org.

Des maladies telles que la grippe aviaire sont naturellement présentes dans les populations d’animaux sauvages et les épidémies passées ont fini par décliner à mesure que les populations d’oiseaux sauvages développaient une immunité. Parcs Canada continuera de prendre toutes les précautions sanitaires et de collaborer avec Environnement et Changement climatique Canada ainsi que l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour surveiller la situation.