1. Comment se rend-on au parc? Vous n'avez pas de bateau? cliquez ici.

L'accès au parc n'est possible qu'en bateau. Des taxis nautiques privés partent de Honey Harbour. Le canot ou le kayak n'est recommandé qu'aux pagayeurs expérimentés, en raison de la forte circulation de bateaux pendant l'été. Il n'y a pas de ponts, d'autobus ou de traversiers : les îles se trouvent à cinq kilomètres de la terre ferme!

2. Pourquoi laisse-t-on tout le bois mort pourrir dans la forêt?

Quand des arbres ou des branches meurent, ils se transforment en nourriture pour les insectes, les champignons et les bactéries qui, à leur tour, retournent au sol les éléments nutritifs que les arbres avaient accumulés. Les jeunes pousses se nourrissent de ces éléments. La mort d'un arbre signifie la vie pour de nombreux animaux. Elle peut signifier un repas, un habitat ou simplement un refuge momentané.

3. Comment peut-on prévenir les invasions de ratons laveurs?

La meilleure précaution consiste à mettre toute la nourriture à l'abri de ces brigands masqués aux doigts lestes. Enveloppez la nourriture dans deux épaisseurs de papier, placez-la dans des contenants verrouillés ou suspendez les contenants entre deux arbres. Ne gardez jamais de nourriture dans votre tente. Il est interdit de nourrir les animaux sauvages.

4. Comment distingue-t-on le massasauga de la couleuvre fauve?

Le massasauga se reconnaît par sa tête triangulaire et sa sonnette très visible. Le corps est lourd et généralement petit. Il est de couleur sable ou brun pâle, marqué par un dessin régulier brun en forme de noeud papillon sur toute la longueur du dos. La couleuvre fauve est longue et musclée, avec une tête de couleur cuivre. La queue est effilée. Le corps a une teinte jaunâtre, marqué de taches noires irrégulières.

5. Pourquoi le massasauga est-il protégé?

Ce serpent est un élément précieux de la richesse et de la diversité de notre écosystème naturel. La baie Georgienne est l'un des derniers habitats naturels du monde pour cette espèce. Le massasauga est protégé par la loi en Ontario et dans les parcs nationaux. Quiconque tue, capture ou blesse un massasauga est passible d'une amende de 150 000 dollars ou de six mois de prison, ou des deux, en vertu de la Loi sur les parcs nationaux.

Sumac vénéneux avec fruit
Sumac vénéneux avec fruit

6. Comment reconnaît-on le sumac vénéneux?

On trouve généralement le sumac vénéneux, ou l'herbe à puce, le long des chemins ou des sentiers. Chaque feuille comporte trois folioles pointues. Le bord des folioles est lisse ou légèrement dentelé. La couleur des feuilles est rougeâtre au printemps, vert satiné mat à l'été, et diverses teintes de jaune, d'orange, de rouge ou de bronze à l'automne.

7. Pourquoi doit-on garder les animaux domestiques en laisse?

Les animaux domestiques harcèlent les bêtes sauvages. Les chiens peuvent courir après les cerfs au point de les épuiser et même de provoquer leur mort, notamment au printemps lorsque ces bêtes sont affaiblies par le manque de nourriture. On a vu des chiens et des chats maltraiter et blesser des tamias et des oiseaux. La laisse peut également protéger votre chien contre les morsures de serpents à sonnette, contre les piquants de porcs-épics et contre l'herbe à la puce (qui peut se transmettre à toute personne qui caresse le chien).

8. Quand le PNIBG a-t-il été créé, et a-t-il déjà été appelé parc national de l'île Beausoleil?

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne a été officiellement créé en décembre 1929. Il ne s'est jamais appelé parc national de l'île Beausoleil. Ce nom semble venir des pierres blanches disposées de façon à ce qu'on lise " Parc national du Canada - Île Beausoleil ", pierres qui se trouvaient à flanc de colline, près de la Source aux Cèdres, de 1931 à 1970.

9. Pourquoi la chasse est-elle interdite?

La chasse est interdite parce que l'un des principaux objectifs de tous les parcs nationaux est de protéger la faune et la flore.