Ils sont sauvages… C'est dans leur nature.

Les parcs nationaux offrent une chance incomparable d'observer la faune dans son environnement. Cette possibilité s'accompagne cependant d'une responsabilité, celle de traiter les animaux sauvages avec le respect qu'ils méritent et dont ils ont besoin.

Le massasauga

Le massasauga

Le massasauga est le seul serpent venimeux de l'Ontario. Le massasauga est timide de nature et non agressif. On en aperçoit rarement dans la nature en raison de sa couleur qui lui sert de camouflage. Lorsqu'il se sent menacé, le massasauga fait « sonner » sa queue en guise d'avertissement. Si par chance vous croisez un serpent massassuaga, il est conseillé de lui donner de l'espace et de le laisser tel quel.

Visitez le site Web de l'équipe de rétablissement au :
www.massasauga.ca (en anglais seulement).

L'ours noir

En règle générale, les ours noirs sont inoffensifs et évitent les êtres humains. Pendant les mois plus chauds, ils visitent les îles à la recherche de nourriture qu'ils trouvent parfois dans les poubelles ou les glacières accessibles, malheureusement. Entreposez votre nourriture et votre équipement de cuisson dans les casiers alimentaires des terrains de camping (où disponible) ou dans votre embarcation. Consultez Vous êtes au pays de l'ours noir pour plus d'information.

L'herbe à puce

L'herbe à puce

Cette plante se retrouve un peu partout dans le parc, surtout le long des sentiers et des routes et dans les zones perturbées comme les terrains de camping et les aires de fréquentation diurne. L'herbe à puce peut se présenter sous forme de tapis végétal ou de petit buisson. Un contact avec la plante peut entraîner des démangeaisons et des éruptions douloureuses. Si vous voyez cette plante à trois feuilles, soyez prudents

Les ratons laveurs

Les ratons laveurs sont des créatures opportunistes qui cherchent des solutions faciles pour se procurer de la nourriture. On les surnomme souvent les « bandits masqués » des terrains de camping. Leurs pattes agiles leur permettent d’ouvrir des contenants, des paquets, des glacières et même des fermetures éclair de tente.

Blacklegged Tick
les tiques à pattes noires

La maladie de Lyme

On a constaté qu’il y avait des tiques porteuses de la maladie de Lyme dans un nombre croissant de régions en Ontario. Ces tiques à pattes noires (aussi connues sous le nom de tiques du chevreuil) se fixent aux oiseaux qui migrent d’un endroit à un autre, et véhiculent ce risque pour la santé. S’il est vrai que la maladie de Lyme se traite facilement en cas de détection précoce, elle peut aussi avoir des effets graves et permanents sur la santé si elle n’est pas traitée.

Vous partez faire du plein air? Gare aux tiques. 

Pour en savoir davantage sur la maladie de Lyme, sur les tiques à pattes noires et sur les précautions à prendre pour vous protéger des piqûres en plein air, consultez les sites Web suivants : 

Agence de la santé publique du Canada : Maladie de Lyme

Ontario Ministère de la Santé et des Soins de Longue durée
Simcoe Muskoka District Health Unit (Anglais seulement)

Conseils pour éviter des conflits avec les animaux sauvages :

  • Gardez les terrains de camping propres et bien rangés.
  • Dans votre tente, ne gardez ni nourriture, ni produit parfumé (pâtes dentifrices, savons, etc.). Rangez ces produits dans des contenants étanches ou dans les casiers alimentaires à l’épreuve des animaux.
  • L’eau de vaisselle attire les ratons laveurs et les ours. Jetez-la dans les toilettes et non derrière votre emplacement de camping.
  • Si vous faites une randonnée, portez des manches longues, des pantalons longs et des bottes ou des chaussures de randonnée. Évitez de marcher en sandales ou nu-pieds.
  • Ne nourrissez aucun animal sauvage.