Situées en bordure du Bouclier canadien, les îles du parc abritent des espèces septentrionales et méridionales de plantes et d'animaux. Cet " effet lisière " est évident dans le paysage du parc. Les rochers arides raclés par les glaciers et les pins secoués par les vents, qui ont frappé l'imagination des artistes du groupe des Sept, sont la dominante des îles nordiques et du nord de l'île Beausoleil. Le sud de l'île Beausoleil, aux sols plus épais et aux forêts riches en feuillus, est très différent.

Environnement

Le parc à son meilleur : l'été est l'époque des contrastes les plus étonnants dans les îles de la baie Georgienne, le soleil faisant ressortir les plus riches couleurs du paysage. Les jours ensoleillés, le bleu cobalt de l'eau contrebalance le bleu clair du ciel, la teinte rosée des rochers du Bouclier canadien et le vert intense des pins du parc battus par le vent. Le sentier Cambrian, dans le nord de l'île Beausoleil, offre des vues particulièrement saisissantes de ces beautés naturelles.

Découvrir les éléments uniques

La faune

L'une des particularités les plus remarquables des îles de la baie Georgienne est l'incroyable variété de plantes et d'animaux que l'on trouve dans cette région relativement petite.

Conservation

Maintenir l'intégrité écologique du parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne est une priorité absolue. De nombreuses initiatives visent à réduire notre impact sur les différents écosystèmes du parc.

Projets