Merci, Thank you, Miigwetch pour cette magnifique saison 2018!

La nouvelle directrice du parc fait un signe de la main devant une pancarte indiquant: Revenez dans cette magnifique île de soleil et de bonheur..

Cette année, le parc national des Îles de la Baie Georgienne (PNIBG) a accueilli du temps chaud, du soleil à profusion et d’innombrables campeurs ravis. Toute l’équipe de Parcs Canada au PNIBG a travaillé assidûment pour offrir de belles expériences à ses visiteurs, tout en prenant soin de cet endroit exceptionnel. Maintenant que nous avons dit au revoir à nos derniers visiteurs, il est temps de faire la rétrospective de certaines de nos réalisations.

Nos programmes d’interprétation ont été meilleurs que jamais cette année et un nombre remarquable de visiteurs (le quart) y ont pris part, que ce soit pour un atelier familial sur l’archéologie ou pour une randonnée de découverte des plantes médicinales le long du rivage avec notre interprète du patrimoine autochtone. Si l’on se fie aux commentaires inscrits sur Trip Advisor, il n’est pas étonnant que notre offre d’interprétation ait été si populaire auprès des plaisanciers, des randonneurs d’un jour, des campeurs et des occupants des chalets!

Encore une fois, cette année, la location de chalets a été très prisée des visiteurs qui souhaitaient vivre une expérience riveraine dans un cadre exceptionnel. En outre, nous avons accueilli de nombreux groupes autochtones de la région, qui revenaient au parc pour des visites et des cérémonies au lieu historique national de l’Île Beausoleil, que ces groupes considèrent comme un important paysage culturel.

La conservation est un enjeu important dans tout ce que nous faisons au PNIBG. Cette année, notre dévoué personnel scientifique et ses étudiants ont passé beaucoup de temps à surveiller la santé des milieux humides, des forêts et des secteurs côtiers du parc afin de vérifier la situation des espèces en péril ainsi que des plantes et des animaux envahissants, et d’adopter d’autres mesures écologiques. Ce travail est crucial pour la protection du parc et pour exercer une influence sur les tendances environnementales à plus grande échelle. Nous avons découvert sur l’île Beausoleil une population saine de chauves-souris et avons été surpris du grand nombre d’ours qui ont nagé jusqu’à l’île à la recherche de nourriture et d’aires de repos. Notre parc national est investi d’un mandat de protection, et ces importantes créatures nous rappellent que nous partageons cet endroit exceptionnel avec tous les êtres vivants et qu’elles sont essentielles à la santé des écosystèmes.
Cette année, nous avons connu des niveaux d’eau élevés qui ont exercé une pression sur notre zone riveraine, en particulier sur les trottoirs de bois et les quais du parc. Notre équipe a déployé beaucoup d’efforts pour régler ces problèmes rapidement, et nous examinons de nouvelles façons d’adapter notre infrastructure afin de mieux composer avec les changements dans les niveaux d’eau à l’avenir.

Cet hiver, nous serons bien occupés à mettre la table pour les dix prochaines années, car nous devons préparer un nouveau plan directeur pour le parc national des Îles de la Baie Georgienne. Les plans directeurs de Parcs Canada sont des documents prospectifs qui présentent une vision de l’état idéal des parcs nationaux et des lieux historiques nationaux dans le futur, et qui définissent les stratégies clés pour y parvenir. Parcs Canada sollicitera la participation du public pour l’établissement de la vision d’avenir de cet endroit unique qu’est notre parc national. Restez à l’affût des nouvelles à ce sujet et n’hésitez pas à faire connaître votre opinion.

Notre avenir est prometteur, et je suis impatiente de vous revoir l’an prochain!

Camille Girard-Ruel
Directrice du parc