Merci à tous nos Traqueurs de tortues. Le programme de bénévoles prend une pause en 2020 en raison de la COVID-19. Nous avons bien hâte de reprendre ce beau travail avec vous tous à l’avenir.

Volontaires installant une boîte à tortues
Le personnel et les bénévoles du parc collaborent à la protection des populations de tortues dans le parc.
© Willy Waterton

Devenez un citoyen de la science!

Si vous vous intéressez à la protection des populations de tortues dans le parc national de la Péninsule Bruce, joignez vous à notre équipe de citoyens de la science, les Traqueurs de tortues! Faites l’expérience de la surveillance des nids de tortue et de la collecte de données, faites de nouvelles rencontres et faites une différence.

Qui peut participer?

Tout le monde. Il suffit d’être passionné de conservation!

Quelle sera la durée de l’engagement?

Nos bénévoles doivent être en mesure de s’engager à faire un quart de surveillance de trois heures par semaine. La surveillance a lieu en matinée et en soirée durant le mois de juin, et à nouveau de la fin d’août à la fin de septembre. Vous pouvez faire du bénévolat une fois par semaine ou tous les jours, selon ce qui vous convient!

Un nichoir avec des tortues serpentines émergentes
Deux volontaires relâchent des bébés tortues dans un marais

Le moment le plus attendu de la saison est l’émergence des nouveau nés dans les nids protégés!

En quoi consiste l’activité?

Les Traqueurs de tortues

Au printemps, les tortues femelles cherchent des sites de nidification appropriés pour pondre leurs œufs. Les Traqueurs de tortues surveillent les « points chauds » d’activités de nidification dans le parc. Lorsqu’une tortue en train d’aménager un nid (ou un nid récemment créé) est trouvée, une cage protectrice est installée par dessus le nid. Cela protège les œufs fragiles contre les animaux qui s’en nourrissent tels que les ratons laveurs et les moufettes.

À la fin de l’été et au début de l’automne, les jeunes tortues commencent à émerger de leurs nids. Les Traqueurs de tortues surveillent les nids protégés afin de libérer les tortues et de s’assurer qu’elles se rendent à un habitat propice à leur survie en toute sécurité.

Un serpent qui se repose dans l'herbe
En soumettant des observations d'espèces, vous pouvez contribuer aux données collectives sur l'activité des reptiles et des amphibiens dans la région.

Les données recueillies durant notre programme de science citoyenne nous aident à mieux comprendre les sites et les activités de nidification des tortues dans le parc. La surveillance et la protection des tortues nicheuses et naissantes sont essentielles à la survie de la population générale.

Pour en savoir plus sur l’équipe de citoyens de la science ou pour vous y inscrire, communiquez avec : Laura Sagermann

Signalez vos observations

Si vous apercevez une tortue, un serpent ou une grenouille qui traverse une route ou un sentier (ou qui a été tué en traversant), veuillez le signaler en utilisant l'application de l'Atlas des reptiles et des amphibiens de l’Ontario (anglais seulement) en précisant l’espèce en question, ainsi que le moment et le lieu de votre observation

Si vous trouvez un reptile ou un amphibien blessé, veuillez communiquer avec le Centre ontarien de conservation des tortues au 705-741-5000.

Retour au bercail - Sur la trace des tortues

Transcription

Logo du castor de Parcs Canada

Narrateur : C’est une période très captivante au parc national de la Péninsule-Bruce!

Une employée de Parcs Canada mesure et pèse un bébé tortue.

Tricia : L’automne, c’est la saison d’éclosion, le meilleur moment de l’année! [Rires]

Titre – Retour à la maison : l’histoire des traqueurs de tortues.

Un contenant est rempli de bébés tortues qui bougent.

Retour au bercail : récit tiré du programme Sur la trace des tortues Narrateur : Voici les toutes premières tortues nées en incubateur dans le cadre Tricia : Une fois que tous les œufs de la couvée ou du nid ont éclos, on pèse et on mesure les nouvelles tortues et on s’assure qu’elles se portent bien.

Un bébé tortue sort de son œuf.

Narrateur : Celles-ci sont de jeunes tortues peintes et serpentines, deux espèces en péril en Ontario.

De jeunes tortues serpentines nagent dans un contenant rempli d’eau et de roches. Une employée place un autre bébé tortue dans le contenant.

Nous les hébergeons, car leurs mères ont niché si près survécu s’ils n’avaient pas été secourus.

Un bénévole portant un gilet de sécurité descend d’une voiture sur laquelle apparaît une image de tortue, puis marche le long de la route.

Toutefois, trouver tous ces œufs de tortue n’a pas été une mince affaire. Narrateur : Pour récupérer les œufs, le personnel du parc a compté sur l’aide de quelques bénévoles dévoués participant au programme Sur la trace des tortues. Rod : Les nids de tortue et les œufs qui s’y trouvent sont particulièrement vulnérables aux prédateurs comme les ratons laveurs et les moufettes.

Un bénévole ferme le couvercle d’une boîte protégeant un nid de tortue sur le bord de la route.

Au printemps, nous repérons donc les tortues qui pondent et nous installons une boîte par-dessus leur nid pour le garder à l’abri des prédateurs. Parfois, le nid est trop près de la route et on ne peut pas le couvrir d’une boîte.

Le bénévole remonte dans sa voiture.

Narrateur : L’initiative des Traqueurs de tortues fait partie d’un programme complet lancé par le parc pour aider les reptiles et les amphibiens en péril présents dans le parc national de la Péninsule-Bruce à se rétablir des conséquences funestes des routes. Tricia : Dans des secteurs cibles, où la mortalité routière était problématique, nous avons aménagé des écopassages et des clôtures d’exclusion de la faune afin que les reptiles et les amphibiens puissent traverser les routes en toute sécurité. Narrateur :Bien que les clôtures et les écopassages réduisent le nombre d’animaux tués sur les routes, ils ne peuvent être aménagés partout et n’aident pas à protéger les nids des prédateurs.

Un bénévole vérifie une boîte protégeant un nid de tortue.

C’est là que le programme des Traqueurs de tortues entre en jeu.

Une tortue serpentine se tient sur le bord de la route tandis que des voitures passent rapidement.

Puisque seulement un pour cent environ des tortues naissantes atteint la maturité, chaque bébé tortue protégé par nos bénévoles est un pas de plus vers le rétablissement de l’espèce.

Une tortue peinte regarde une camionnette passer.

Tricia : Plus on protège de nids, plus on accroît les chances d’aider ces reptiles, car très peu d’entre eux survivent jusqu’à l’âge adulte. Narrateur : À l’automne, après des mois enfouis dans le sol, les œufs protégés dans le cadre du programme des Traqueurs de tortues sont prêts à éclore.

Un bénévole ouvre une boîte protégeant un nid de tortue pour vérifier si les œufs ont éclos.

Trois fois par jour, les bénévoles vérifient chaque boîte de nidification. Tricia : Ils surveillent les nids protégés, à l’affût de signes d’éclosion.

Un bénévole prend un bébé tortue dans une boîte qui protège un nid. La tortue marche sur ses doigts.

Rod : Est-ce qu’on a quatre pattes ici? Oui!

Un bénévole marche dans un marais avec un contenant dans les mains. Il relâche le bébé tortue, qui se traîne jusqu’à l’eau.

Tricia : Lorsque les œufs ont éclos, les bénévoles aident les petits à retourner en toute sécurité dans les terres humides d’où ils proviennent. Narrateur : Règle générale, il est interdit de toucher les animaux sauvages du parc, qui les autorise à le faire étant donné ces circonstances particulières.

Un plus grand groupe de bénévoles entre dans un marais avec d’autres bébés tortues à relâcher.

Rod : Ces petites bêtes ont une chance alors qu’avant, elles n’en auraient eu aucune. Narrateur : Quand vient le temps de relâcher dans la nature les tortues nées en incubateur, tout le monde est invité à participer.

Une jeune bénévole place un bébé tortue sur une roche.

Mairin : C’était comme tenir une petite crêpe dans sa main. Mandy : C’était la première fois que je touchais un bébé tortue; c’est l’aboutissement de tous mes efforts.

Un bébé tortue est placé dans l’herbe.

C’est absolument incroyable.

Un bébé tortue est délicatement placé sur une roche.

Rod : Les gens me voient et se disent, c’est probablement un vieux croûton, mais quand je suis entouré de petites tortues, mon cœur s’attendrit.

Un bébé tortue nage dans l’eau après avoir été relâché.

Tricia : L’incubateur contient 290 œufs, et nous avons protégé plus d’une centaine de nids dans la région, Nous n’aurions jamais pu accomplir cette tâche sans l’aide de la communauté et des bénévoles. Mandy : On travaille tôt le matin et c’est un engagement à respecter, mais l’objectif en vaut vraiment la peine,

Un bébé tortue plonge sous l’eau.

ça vaut tous les efforts.

Pour en savoir plus sur les traqueurs de tortues ou le projet En route vers le rétablissement, visitez parcscanada.gc.ca/bruce-retablissement

Générique :

Logo de Parcs Canada

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par Parcs Canada, 2020.

Mot-symbole « Canada »