Nous vous recommandons de filtrer l’eau (filtre de 0,5 micromètre ou moins), de la traiter (à l’iode ou au chlore dilué dans l’eau chaude) ou de la faire bouillir. Afin d’éviter la propagation de maladies, les déchets humains doivent être éliminés de façon responsable, c’est-à-dire à au moins 100 mètres des sources d’eau et à 50 mètres des sentiers. On vous fournira davantage de renseignements à cet égard lors de l’orientation.

Zone de dislocation de la banquise

Il peut être dangereux de camper près de la zone de dislocation. Soyez particulièrement prudent lorsque les marées (nouvelle ou pleine lune) et les vents sont forts. Ces conditions augmentent les risques suivants :

  • Débâcle le long de la banquise.
  • Un énorme morceau de glace peut se détacher de la banquise (il peut mesurer 10 kilomètres ou plus), même s’il n’y a pas de vent ou de forte marée. Apportez un système de localisation GPS et vérifiez régulièrement pour voir si les coordonnées changent. Si vous êtes pris sans GPS, employez cette méthode : repérez un morceau de glace à une certaine distance sur la banquise et vérifiez périodiquement pour voir si vous bougez.
  • Surveillez la glace en mouvement qui se loge et s’accumule contre la banquise.
  • Les ours polaires se déplacent le long de la banquise en quête de nourriture. Ils chassent des proies vivantes ou se nourrissent de carcasses. Ne vous approchez pas des carcasses, car les ours polaires ont un excellent odorat et y viendront pour se nourrir. Les ours polaires sont des traqueurs très efficaces et compétents (sur la glace et dans l’eau). Soyez toujours à l’affût de leur présence.
  • Campez toujours dans des abris à paroi rigide ou avec un pourvoyeur expérimenté qui installe une clôture loin de la banquise.


Glace mince

  • Certaines parties de la glace de mer ont tendance à devenir plus minces plus tôt que les autres en raison des forts courants. Les longues fissures étroites dans la banquise peuvent être traversées en faisant très attention, les plus larges et doivent être évitées. Parlez au personnel de Parcs Canada pour identifier ces endroits.
  • En présence d’une épaisse couche de neige, une teinte plus foncée indique généralement que la glace est mince. Contournez cette zone à bonne distance.
  • Si la couche de neige est et qu’il y a de l’eau sur le dessus ou que la neige est imbibée d’eau, cela veut dire que l’eau est libre et recouverte de neige. Ne vous en approchez pas.
  • La banquise près de l’embouchure d’une rivière est généralement mince. Gardez vos distances.
  • Au printemps, les courants sont souvent forts autour des îlots et dans les baies. La glace peut donc y être mince. Évitez de vous déplacer dans les baies et les passages îlots qui ont des chenaux étroits.