Ébolements

Si vous apercevez des rochers dénudés ou fraîchement délogés, c’est qu’il y a eu récemment un éboulement. Ces rochers peuvent provenir de parois ou d’escarpements éloignés. Dans les secteurs où les pentes sont très inclinées, choisissez soigneusement votre parcours et demeurez vigilant pour pouvoir entendre ou voir tout éboulement. Évitez les longs arrêts dans les zones potentiellement actives ou non protégées. Soyez particulièrement prudent lorsqu’il pleut ou lorsqu’il y a alternance de gel et de dégel, conditions qui délogent les rochers et favorisent les éboulements. Choisissez vos emplacements de camping dans les secteurs abrités, loin des pentes.


Glaciers

Les glaciers bougent peu en raison des températures basses et des faibles chutes de neige annuelles. Les crevasses et les sascade de glace sont petites par rapport à celles qui caractérisent les glaciers des régions situées plus au sude en Amérique du nôrd. Malgré tout, il faut respecter les glaciers, qui peuvent être dangereux. Seules les personnes qui ont de l’expérience des déplacements sur glacier et sauvetage dans une crevasse et qui ont le bon équipement peuvent envisager un déplacement sur un glacier. Tous les guides exerçant leurs activités sur des glaciers ou sur du terrain d’escalade de haut niveau doivent détenir des certificats de guide alpin, de guide de montage ou de guide de ski de l’IUAGM ou de l’Association des guides de montagne canadiens. Communiquez avec le bureau du parc pour en savoir d’avantage.


Avalanches

S’il y a de la neige et que vous comptez traverser ou longer des secteurs dont la pente est supérieure à 25º, songez aux risques d’avalanche. Si vous voulez vous aventurer dans les couloirs d’avalanche, vous devez avoir la formation et l’expérience nécessaires pour évaluer les risques d’avalanche et pour vous orienter et vous devez maîtriser les techniques d’autosauvetage. Chacun des membres de l’équipe doit avoir en sa possession une balise individuelle de sécurité en montagne, une pelle et une sonde.