Les ours polaires n’ont pas du tout le même comportement que les grizzlis et les ours noirs. Espèce prédatrice, l’ours polaire se nourrit principalement de phoques, tandis que l’alimentation du grizzli et de l’ours noir se compose surtout de végétaux. La curiosité du prédateur l’incite à s’approcher des humains et de leurs campements; il peut même nous considérer comme une source de nourriture.


  • Demandez aux employés de Parcs Canada à quels endroits des ours ou des signes de leur présence ont été aperçus récemment. Il est possible que la présence d'ours entraîne la fermeture de certains secteurs; respectez les avertissements écrits et oraux.
  • Soyez alerte et attentif à ce qui vous entoure. À intervalles réguliers, scrutez les environs à l'aide de jumelles. Soyez vigilant! Demeurez à l'affût de signes de la présence d'un ours polaire (empreintes, excréments, mottes de terre retournées, carcasses d'animaux et tanières).
  • Déplacez-vous à la lumière du jour et évitez les secteurs où la visibilité est limitée. Soyez particulièrement prudent le long de la côte, dans les secteurs où des rochers, des crêtes de pression (glace marine soulevée), du bois de grève ou la végétation peuvent dissimuler les ours polaires à votre vue.
  • Pour plus de sûreté, déplacez-vous en groupe et ne vous éloignez pas de vos compagnons. Plus votre groupe est nombreux, meilleures sont vos chances de faire fuire un ours.
  • Ne vous approchez jamais d'un ours, quelles que soient les raisons qui vous motivent. Chaque ours défend son " espace vital ", dont la superficie varie suivant l'animal et la situation : il peut s'agir de quelques mètres comme d'une centaine de mètres. Si vous pénétrez dans cet espace, vous serez considéré comme une menace et l'ours pourrait vous attaquer.
  • Ne vous approchez jamais d'une carcasse ou d'un animal fraîchement tué : les ours blancs défendent leur nourriture. Il arrive souvent que des ours adultes mangent uniquement le gras d'un phoque ou d'une autre proie, mais d'autres ours peuvent se nourrir de ce qui reste de ces carcasses.
  • Ne nourrissez jamais des ours polaires ni aucun autre animal sauvage. Les ours qui goûtent à notre nourriture associent les humains à la nourriture. Ils peuvent ainsi perdre leur tendance naturelle à nous éviter et se mettre à rechercher expressément la nourriture humaine. Cela peut avoir pour vous et pour l'ours des conséquences désastreuses; en effet, les ours qui associent l'humain à la nourriture sont plus susceptibles d'attaquer des visiteurs et de devoir être transportés ailleurs ou abattus.
  • Rapportez tous vos déchets. Durant votre excursion, rangez-les, ainsi que votre nourriture, dans des sacs ou des contenants scellés, ou dans des contenants à l'épreuve des ours.
  • Éliminez ou réduisez au minimum les odeurs qui émanent de votre personne et de votre campement. Évitez d'utiliser des savons ou des produits de beauté parfumés et n'apportez pas d'aliments à l'odeur prononcée.
  • Si vous n'êtes pas certain de pouvoir vous protéger adéquatement des ours polaires, envisagez de recourir aux services d'un guide. Demandez-lui quelle expérience il possède, quelles mesures il compte prendre pour éviter les rencontres avec des ours polaires et ce qu'il prévoit faire si une telle situation se produit. Informez-vous également de la taille du groupe : plus il sera nombreux, moins vous courrez de risques.