La surveillance de l’écosystème de la toundra se poursuit au parc national Quttinirpaaq.

Phénologie des plantes

Les agents de Parcs Canada ont recueilli des données sur la phénologie des plantes tous les trois jours pendant la saison d’activité. Ces données concernaient notamment la saxifrage violette et les dryades à feuilles entières sur les parcelles d’essai. Ils ont également pris des photos d’un sous-échantillon des parcelles chaque jour de surveillance afin de les comparer aux dénombrements précédents effectués par les agents du parc national Quttinirpaaq.

Profondeur de la couche active

La surveillance de la profondeur de la couche active par le réseau de surveillance de la couche active circumpolaire a pris fin au début d’août 2018. Les agents de Parcs Canada ont également recueilli, pour la première année, les données sur la profondeur maximale de la couche active à partir d’un tube de dégel installé en 2016.

Les données du capteur de température du sol ont été téléchargées à partir de l’enregistreur de la station de surveillance de la toundra, et les photos, à partir de la caméra de surveillance de la faune. Des données ont également été récupérées avec succès dans la station météorologique du fjord Tanquary.

Le rapport « Évaluation de l’état du parc (2018) » renferme une vue d’ensemble des indicateurs de l’intégrité écologique en lien avec la surveillance de la toundra au parc national Quttinirpaaq.