Auyuittuq est le plus éloigné, mais le plus accessible des parcs du Nunavut. Utilisez les déplacements en bateau et en motoneige dans les fjords depuis les collectivités inuites avoisinantes. Randonneurs, atteignez la nature sauvage de l’intérieur du parc par le col Akshayuk. Des aventures de difficulté modérée à extrême vous attendent. Skieurs et alpinistes, attaquez-vous à des parois verticales telles que celle du pic Thor. Explorateurs d’une journée, une excursion printanière en motoneige, en direction du cercle arctique, vous fera découvrir la beauté brute. Vous serez tout aussi ébloui par une courte randonnée estivale au pic Ulu.

Le hameau de Qikiqtarjuaq est idéal comme point de départ pour une variété d’autres excursions (dépendant de la saison, en bateau or en motoneige) - telles qu’un voyage à la vallée Narpaing-Maktak, l’observation du vêlage d’un iceberg dans l’océan au fjord Coronation, de la pêche et l’observation des ours polaires.

Activités

  • Une personne au sommet d'une montagne. 
    Escalade et alpinisme

    Le parc national se situe sur la bordure nord-est du Bouclier canadien, et ses montagnes figurent parmi les plus hautes de l’île de Baffin et du Bouclier canadien.


  •  
    Randonnée

    Pour la randonnée, le col Akshayuk est la destination la plus courue du parc national Auyuittuq. Corridor de déplacement traditionnel des Inuits, ce col de 97 km traverse une région montagneuse spectaculaire qui relie le fjord Pangnirtung, dans la baie Cumberland au fjord North Pangnirtung, dans le détroit de Davis.


  • Une personne au sommet d'une montagne. 
    Ski

    La saison de ski printanier a lieu en avril et mai, et les excursions de ski au col Akshayuk sont généralement réalisées le long des vallées des rivières Weasel et Owl.


  •  
    Activités culturelles Inuites

    Les sites archéologiques révèlent le passé historique des peuples ayant habité les fjords et les vallées au cours des siècles. L’endroit a encore aujourd’hui une importance vitale pour les collectivités et les familles inuites, puisqu’elles continuent d’en utiliser les ressources tout en partageant leur histoire, leur culture et leurs traditions avec les visiteurs.