Résumé

En réponse à une demande du Comité du patrimoine mondial (juillet 2015), Parcs Canada a réalisé une évaluation environnementale stratégique (EES) sur les effets cumulatifs que pourraient avoir tous les aménagements sur les valeurs du patrimoine mondial du site du patrimoine mondial du parc national Wood Buffalo. L’EES renferme les meilleurs renseignements accessibles (savoir traditionnel autochtone et données scientifiques) sur les activités et les aménagements qui pourraient avoir des effets négatifs sur les valeurs du patrimoine mondial du site.

L’évaluation s’est concentrée sur les effets cumulatifs des aménagements sur les caractéristiques du parc qui sont pertinentes pour sa désignation à titre de site du patrimoine mondial. Vous pourrez trouver sur la page d’aperçu d’autres renseignements sur le statut du parc national Wood Buffalo en tant que site du patrimoine mondial.

Discussions sur l’EES

De concert avec l’entrepreneur responsable de l’EES (Independent Environmental Consultants ou IEC), Parcs Canada a géré le processus de discussion de façon à s’assurer que l’EES tienne compte d’une multitude de perspectives et présente des renseignements complets et des points de vue équilibrés.

Les commentaires et les renseignements reçus dans le cadre des réunions, des ateliers et des présentations écrites ont permis d’améliorer l’évaluation et le rapport définitif. L’EES reconnaît les différents points de vue et les lacunes en matière d’information. Les recommandations issues de l’EES sont prises en compte dans le cadre d’un dialogue continu sur la mise en œuvre du plan d’action et la gestion à long terme du parc national Wood Buffalo et de la région environnante.

En août 2017, un rapport provisoire d’établissement de la portée a été diffusé à des fins de rétroaction. À la lumière des commentaires soumis à Parcs Canada en septembre, l’entrepreneur a préparé un addenda au rapport de portée, lequel résumait les principaux messages reçus durant la période de rétroaction et décrivait en quoi cette rétroaction avait élargi la portée de l’EES : elle tenait maintenant compte de l’intégrité écologique et du mode de vie autochtone, en plus des valeurs du patrimoine mondial.

En plus de l’addenda et du rapport de portée provisoire, Parcs Canada a préparé deux bulletins décrivant le processus ayant servi à élaborer l’EES. À toutes les étapes de son élaboration, l’EES a bénéficié de la contribution de partenaires gouvernementaux, de groupes autochtones, de chercheurs universitaires, de l’industrie et d’organisations de conservation.

Parcs Canada et IEC ont travaillé en étroite collaboration avec la Première Nation crie Mikisew (PNCM) et d’autres partenaires autochtones. L’objectif du processus de mobilisation des groupes autochtones était de connaître le point de vue d’une multitude de chefs, d’aînés, d’utilisateurs des terres et de conseillers techniques, afin que le rapport fasse état des expériences vécues des Autochtones et que les participants comprennent bien comment leurs commentaires avaient été utilisés par les décideurs.

Rapport final

Après une dernière série d’ateliers et de réunions et une période de rétroaction du public ayant pris fin le 13 avril 2018, le rapport final d’EES a été achevé le 30 mai 2018. Le sommaire de ce rapport est disponible ici. Le rapport complet d’EES a été communiqué aux parties intéressées et soumis au Centre du patrimoine mondial.

L’EES par rapport au plan d’action

Tout comme les recommandations découlant du rapport de mission de suivi réactif, les recommandations issues de l’EES sont utilisées par Parcs Canada et ses partenaires des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et ses partenaires autochtones et autres pour éclairer l’élaboration du plan d’action. Pour obtenir d’autres renseignements, veuillez consulter la page sur le plan d’action.

Remerciements

Parcs Canada souhaite remercier les groupes autochtones et leurs conseillers, les partenaires gouvernementaux, les chercheurs universitaires et les représentants de l’industrie et des organisations de conservation pour l’intérêt qu’ils ont porté à l’EES et leur volonté de nous consacrer du temps et de communiquer les renseignements nécessaires. Parcs Canada apprécie particulièrement la contribution des aînés et des utilisateurs des terres des groupes autochtones dont le territoire fait partie du parc. Nous remercions sincèrement les aînés pour le temps qu’ils nous ont consacré, ainsi que pour la patience et la passion dont ils ont fait preuve en nous racontant leurs histoires.