Buts

  • Au sein de chacune des administrations, établir des zones tampons autour du PNWB en créant des aires protégées et de conservation adjacentes.
  • Déterminer les besoins fonctionnels écologiques des éléments de la VUE en ce qui a trait à la connectivité des aires de conservation.
  • Cerner les lacunes éventuelles pour préserver la VUE qui sont susceptibles d’orienter la planification ou la gestion future de la conservation.

Responsables :

  • Gouvernement de l’Alberta
  • Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
  • Parcs Canada

La conservation à long terme de la biodiversité exige que les aires protégées soient intégrées dans des réseaux régionaux d’aires protégées et conservées dans le cadre d’un aménagement du territoire à l’échelle du paysage. Les mesures liées à ce thème visent à faire en sorte que le PNWB soit soutenu par un paysage écologiquement connecté grâce à la création de zones tampons efficaces et à une planification favorable de l’utilisation des terres. Les mesures visent à faire progresser les résultats suivants :

  1. Connectivité améliorée pour la faune et les processus écologiques connexes;
  2. Intégrité écologique et résilience accrues de la VUE du PNWB;
  3. Connectivité améliorée pour la protection et l’exercice des droits ancestraux et issus de traités;
  4. Relations avec les partenaires autochtones consolidées grâce à l’application respectueuse du savoir scientifique et autochtone à la planification de la conservation.

Parmi les mesures immédiates liées à ce thème figurent les suivantes :

  • En 2018, le gouvernement de l’Alberta a annoncé la création de nouveaux parcs provinciaux sauvages près du PNWB qui contribuent à la conservation de plus de 6,7 millions d’hectares de forêt boréale, fournissant ainsi des zones tampons et une connectivité du paysage importantes pour le PNWB et contribuant à la préservation de la plus grande forêt boréale protégée contiguë du monde;
  • En mars 2019, le gouvernement de l’Alberta a annoncé la création du parc provincial sauvage Kitaskino Nuwenëné, qui ajoute une protection d’environ 160 000 hectares de terres immédiatement au sud du PNWB, ce qui permet la préservation du bassin hydrographique Paix-Athabasca et améliore l’intégrité écologique et l’habitat des espèces comme le bison des bois, une composante de la VUE du site. Kitaskino Nuwenëné signifie « notre terre » en langue crie et dénée.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Gouvernement de l’Alberta - Information sur les processus concernant Alberta Parks (en anglais seulement), les plans régionaux (en anglais seulement) et le Plan régional pour le cours inférieur de la rivière Athabasca (en anglais seulement).

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest – Information sur les Réseaux de conservation dans les Territoires du Nord-Ouest (en anglais seulement).