Un nid de grue blanche dans le parc national Wood Buffalo
Photo : Parcs Canada

Il ne restait que 22 grues blanches sauvages dans le monde au début des années 1940. Grâce à la découverte de l’aire de nidification dans le parc national Wood Buffalo en 1954, on disposait maintenant d’œufs d’oiseaux sauvages pour l’élevage en captivité. On recueillit les premiers œufs en 1966 sous la direction d’Ernie Kuyt, biologiste renommé du Service canadien de la faune. Transportés par hélicoptère, Kuyt et son équipe pataugèrent dans les zones humides pour ramasser les œufs. Ils les emportèrent dans une chaussette en ne prenant jamais plus d’un œuf par nid. Ils les mirent ensuite dans un incubateur portatif gardé au chaud à l’aide de bouillottes et les livrèrent au Patuxent Wildlife Research Center près de Laurel, dans le Maryland.

Les collectes d’œufs se poursuivirent jusqu’en 1998. On envoya en tout 242 œufs dans diverses installations d’élevage en captivité (dont quatre œufs au zoo de Calgary en 1994 et deux autres en 1998, ainsi qu’un juvénile en 1999). De plus, 215 œufs furent envoyés à Grey’s Lake, en Idaho, à des fins d’expérience d’adoption interspécifique avec des grues du Canada sauvages.

On effectua ensuite beaucoup de surveillance et de recherche, notamment un projet de bagues de couleur mené dans le parc et dirigé par Ernie Kuyt du Service canadien de la faune entre 1977 et 1988. On réalisa aussi un projet de surveillance radio de 1981 à 1983.  

Famille de grues blanches dans le parc national Wood Buffalo avant la première migration des jeunes vers le sud
Photo : Parcs Canada / John McKinnon

Grâce aux nombreuses décennies de recherche, d’élevage en captivité, de réintroduction aux États-Unis et de protection continue de la volée sauvage Wood Buffalo-Aransas du programme international de rétablissement de la grue blanche, cette espèce comptait plus de 800* individus en 2018. Pour en savoir plus au sujet du programme de rétablissement de la grue blanche au Canada, cliquez ici.

*Ce nombre comprend les oiseaux en captivité, les oiseaux réintroduits aux États-Unis (migrateurs et non migrateurs), et les 505 individus de la volée sauvage migratoire Wood Buffalo-Aransas.

Histoire et surveillance écologique des grues blanches dans le parc national Wood Buffalo
Pourquoi en voie de disparition?
Un mystère de grue blanche!