Faune

La variété des formes de relief et la végétation luxuriante du delta Paix-Athabasca soutiennent une riche diversité d’espèces fauniques : 214 espèces d’oiseaux, 42 espèces de mammifères et 20 espèces de poissons vivent dans le delta pendant une partie de leur cycle de vie.

Mammifères

Les herbivores prospèrent dans les habitats productifs du delta, notamment les animaux semi-aquatiques comme le castor et le rat musqué, et les animaux terrestres comme le lièvre, l’orignal et le bison des bois.

Les lacs et les couloirs fluviaux du delta sont importants pour le castor et le rat musqué, alors que les prairies de graminées et de carex procurent un habitat et une source de nourriture à l’orignal et au bison des bois. Les espèces comme la martre, le lynx, l’ours et l’écureuil sont courantes dans les zones boisées plus matures du delta.

Les herbivores sont la proie de prédateurs comme le loup, l’ours, le coyote, le lynx, le vison, la loutre, la belette et le renard. Le pâturage des herbivores joue un rôle important dans le maintien de la diversité de la végétation du delta. Par exemple, le pâturage des prés par les bisons empêche les petits arbres comme les saules de s’établir.

Oiseaux et oiseaux aquatiques

Le delta Paix-Athabasca accueille 214 espèces d’oiseaux et est un véritable paradis pour l’ornithologue amateur.

Les marais, les lacs et les tourbières constituent un habitat essentiel à la reproduction, à la mue et au repos des oiseaux aquatiques. Jusqu’à un million de canards, d’oies et de cygnes des quatre voies migratoires en Amérique du Nord passent par le delta au printemps et à l’automne.

Parmi ces oiseaux, notons le cygne siffleur, l’oie des neiges, l’oie rieuse, la bernache, l’oie de Ross et une variété de canards et d’oiseaux du rivage. Un grand nombre d’oiseaux se reposent et se nourrissent dans le delta durant leur migration, tandis que d’autres y restent tout l’été pour nicher et muer. La plupart des canards nicheurs dans le delta sont des plongeurs, les colverts étant l’espèce dominante. Le delta revêt une importance particulière pour les canards nicheurs pendant les années de sécheresse dans les prairies.

En 1982, le delta Paix-Athabasca a été reconnu comme zone humide d’importance internationale par la Convention de Ramsar en tant que site d’habitat d’oiseaux aquatiques d’importance internationale.

Poissons

Les eaux peu profondes du delta procurent d’importants habitats de fraie, de pouponnière et d’hivernage aux poissons de la rivière de la Paix et de la rivière et du lac Athabasca. Plus de 20 espèces de poissons ont été consignées et un grand nombre d’entre elles migrent vers l’intérieur et l’extérieur du delta Paix-Athabasca, et au sein de celui-ci.

Les espèces de poissons que l’on retrouve dans le delta sont les suivantes : ombre arctique, laquaiche, grand brochet, grand corégone, omisco, perchaude, doré jaune, méné de lac, méné à tête plate, naseux des rapides, meunier rouge et cisco à mâchoires égales.

Le delta est peut-être de la plus grande importance écologique pour le grand corégone, le doré jaune et la laquaiche, car il leur fournit un habitat essentiel à leur fraie et à leur reproduction, ainsi qu’à leur survie l’hiver.

Invertébrés benthiques

Les invertébrés benthiques, comme les écrevisses, les palourdes, les éphémères communes et une vaste gamme de vers, sont des animaux aquatiques sans colonne vertébrale qui vivent dans le fond des rivières, des lacs et des étangs, sur ou dans les sédiments.

Les invertébrés benthiques constituent un élément clé du réseau trophique aquatique et servent de proie à de nombreuses espèces de poissons et d’oiseaux aquatiques. Comme ils sont plutôt sédentaires, leurs populations servent souvent à surveiller la santé des écosystèmes aquatiques.

Écologie  -  Hydrologie  -  Végétation  -  Facteurs de stress environnemental