Facteurs de stress environnemental dans le delta Paix-Athabasca

En dépit de son éloignement, le delta Paix-Athabasca est vulnérable aux impacts écologiques des activités humaines et industrielles (facteurs de stress environnemental), dont certaines se déroulent en amont. Les éléments de l’écosystème qui peuvent être touchés sont les suivants :

  • Qualité de l’eau
  • Quantité d’eau
  • Sédiments
  • Vie aquatique (invertébrés benthiques et poissons)
  • Végétation
  • Faune
  • Qualité de l’air
  • Voici une liste des facteurs de stress environnemental pouvant avoir un impact sur le delta Paix-Athabasca :

    Facteur de stress environnemental Sources du facteur de stress
    Changements climatiques Combustion de combustibles fossiles, déforestation, certaines pratiques agricoles et industrielles, émissions de véhicules
    Rejets d’origine industrielle et municipale (dans le réseau hydrographique ou d’autres parties du bassin versant) Usines de pâte, activités liées aux sables pétrolifères, développement municipal, gaz naturel (fracturation)
    Retraits et conservation de l’eau (des rivières en amont du delta) Usines de pâte, activités liées aux sables pétrolifères, développement municipal, aménagement hydroélectrique, gaz naturel (fracturation)
    Régulation du débit (barrages) Aménagement hydroélectrique
    Altération du paysage Agriculture, foresterie, activités liées aux sables pétrolifères
    Espèces envahissantes Perturbation du sol, conversion de la couverture terrestre, routes, exploration sismique

    L’évaluation de la vulnérabilité menée dans le cadre du programme de surveillance écologique du delta Paix-Athabasca a déterminé que la qualité de l’eau et la quantité d’eau sont les éléments de l’écosystème les plus vulnérables aux facteurs de stress environnemental. Les facteurs ayant la plus grande incidence sont la régulation du débit, les rejets d’origine industrielle et municipale et les changements climatiques.

    Toutefois, étant donné que tous les éléments de l’écosystème sont interreliés dans le delta, n’importe quel facteur de stress ayant des répercussions sur l’eau (qualité ou quantité) peut avoir des effets sur les autres éléments (sédiments, vie aquatique, végétation et faune). Ceci accroît la possibilité d’impacts cumulatifs pouvant causer des dommages à l’écosystème au fil du temps.

    Écologie  -  Hydrologie  -   Végétation  -  Faune