Voir des bisons sur les routes est l’une des expériences les plus emblématiques du parc national Wood Buffalo. Quand on emprunte pour la première fois la route 5, ces créatures brunes que l’on aperçoit plus loin sur la chaussée forment un « comité d’accueil » comme nul autre dans le Nord canadien.

Il y a des bisons partout dans le parc et on peut en rencontrer n’importe où. Même s’ils ont l’air dociles, les bisons sont des animaux sauvages imprévisibles et peuvent foncer sans avertir. Préserver le caractère sauvage de la faune, c’est l’affaire de tous. Les visiteurs ont le devoir de se tenir au courant et d’explorer le parc de manière à assurer leur propre sécurité de même que celle des animaux sauvages.

Bisons sur les routes

La route 5 des TNO est entièrement asphaltée et affiche une limite de vitesse de 90 km/h. À relativement haute vitesse, les collisions avec des bisons peuvent être dangereuses et même mortelles. La plupart des accidents avec des bisons se produisent la nuit et pendant le changement des saisons, lorsque le « soleil de minuit » du Nord disparaît et que les automobilistes modifient leurs habitudes de conduite. La route 5 n’est pas faite pour les gens pressés. On peut rencontrer n’importe où des bisons et d’autres animaux, notamment des orignaux et des ours noirs.

Bisons sur les routes secondaires

La route du lac Pine et un grand nombre des routes secondaires du parc pénètrent loin dans l’habitat des bisons. On peut s’attendre à voir des bisons en se rendant vers le lac Pine, l’aire de fréquentation diurne des Plaines-salées et Peace Point, en Alberta. La meilleure façon d’assurer votre sécurité est de respecter la limite de vitesse et de conduire prudemment.

Pourquoi y a-t-il des bisons sur les routes?

Le parc national Wood Buffalo abrite environ 3 500 bisons et regorge d’excellents habitats de pâture et d’alimentation. Dans les secteurs dégagés et moins boisés, les graminées et les saules sont plus abondants, ce qui offre une bonne source d’alimentation aux bisons. Les routes du parc représentent de longues bandes étroites de pâturage de grande qualité. Les bisons les utilisent pour s’alimenter et se déplacer facilement. On voit parfois des hardes complètes qui se nourrissent, mettent bas et se vautrent au bord des routes et dans les secteurs adjacents.

Observation de la faune et des bisons le long des routes

L’observation de la faune est l’une des raisons principales de visiter le parc national Wood Buffalo. Qu’on vienne de loin ou qu’on habite dans le coin, on ne se lasse jamais de voir des bisons. Soyez respectueux des bisons et des automobilistes, et observez les animaux de manière sécuritaire et responsable.

Observation de la faune et des bisons le long des routes

L’observation de la faune est l’une des raisons principales de visiter le parc national Wood Buffalo. Qu’on vienne de loin ou qu’on habite dans le coin, on ne se lasse jamais de voir des bisons. Avancez lentement, au ralenti. Soyez respectueux des bisons et des automobilistes, et observez les animaux de manière sécuritaire et responsable.

Comment observer les bisons :

  • Restez dans votre véhicule et ne vous approchez jamais des bisons. Prenez des photos à une distance sécuritaire. La loi interdit de s’approcher des bisons, de les harceler ou de les attirer pour quelque raison que ce soit.
  • Lorsque vous observez des bisons le long de la route, garez-vous sur l’accotement et allumez vos clignotants d’urgence pour indiquer ce que vous faites aux autres automobilistes.
  • L’hiver, ne restez pas longtemps et observez toujours les animaux de manière sécuritaire. S’il fait mauvais temps et que la visibilité est médiocre, envisagez de ne pas vous arrêter et de revenir plus tard ou un autre jour. (Il est extrêmement rare de visiter le parc sans voir de bison!)

Quoi faire si vous voyez une harde de bisons :

Lorsque vous rencontrez des bisons sur la route, que ce soit un seul animal ou un troupeau de cinquante, armez-vous de patience. Les bisons s’écarteront lentement de votre chemin. Ne klaxonnez pas, ne criez pas et ne conduisez pas de manière agressive. Allumez vos clignotants d’urgence pour avertir les autres automobilistes de la présence de bisons.

Si vous êtes à pied :

  • Soyez conscient de ce qui vous entoure et restez à l’affût des animaux sauvages, particulièrement si vous êtes sur un sentier où vous ne voyez pas en ligne droite.
  • Un bison effarouché partira souvent en courant, puis il s’arrêtera et vous regardera. Faites un détour pour éviter les bisons qui restent dans le secteur. Attendez qu’ils partent, contournez-les tout en leur laissant de l’espace pour s’échapper, ou reculez lentement.
  • Ne portez pas d’écouteurs en randonnée et soyez attentif à ce qui se passe autour de vous.
  • Gardez votre chien en laisse.
  • Restez à au moins 100 m des bisons et n’essayez jamais de les poursuivre ou de les effaroucher.

 

Règle pratique – qu’est-ce qu’une distance de 100 m?

 

Tenez votre poing droit devant vous et levez votre pouce. Couvrez le bison (qui se tient de côté) avec votre pouce. S’il est entièrement couvert, vous êtes à environ 100 m, une distance sécuritaire. Si votre pouce ne couvre pas entièrement le bison, reculez lentement.

Signaux d’avertissement

Les animaux émettent toutes sortes d’avertissements : les chiens grognent, les chats sifflent, les ours soufflent. Les bisons émettent divers signaux qu’il faut surveiller.

Restez à l’affût des signaux d’avertissement et reculez lentement si un bison adopte les comportements suivants :

  • Il renâcle, s’ébroue et secoue la tête
  • Il dresse la queue
  • Il vous tourne le dos, dresse la queue et défèque
  • Il martèle le sol
  • Il feint de foncer
  • Si le bison arrête de brouter pour vous fixer, reculez immédiatement jusqu’à ce que l’animal se remette à brouter

Le rut chez le bison

Chez le bison, le rut, ou période d’accouplement va de la fin juillet au début septembre. Pendant cette période, les mâles sont plus agressifs et moins méfiants des véhicules et des gens. Les automobilistes et les randonneurs doivent être extrêmement prudents en tout temps, mais particulièrement pendant la période de rut.

Protection du bison, une espèce en péril

Le parc est désigné site du patrimoine mondial en partie en raison de la présence du bison des bois. Le parc abrite presque deux tiers de tous les bisons en liberté au Canada. Parcs Canada surveille de près les populations de bisons et les étudie en tant qu’indicateur clé de l’intégrité écologique du parc à l’aide notamment de dénombrements, de relevés aériens et de colliers émetteurs.

Protéger le bison, c’est la responsabilité de Parcs Canada, des visiteurs et des résidents. Si vous voyez :
  • Un bison blessé ou mort
  • Une personne qui chasse le bison (qui est protégé en tant qu’espèce en péril)
  • Une personne qui harcèle un animal ou le met en danger

Veuillez informer l’agent de service du parc national Wood Buffalo au 1-867-872-0404.

Protégeons ensemble les visiteurs, les voyageurs et la faune qu’abrite le parc. Conduisez prudemment pendant que vous admirez la beauté du parc national Wood Buffalo.