Canotage

Canotage sur la Petite rivière Hornaday
Canotage sur la Petite rivière Hornaday
© Parcs Canada / Christian Bucher

Avec ses chutes et ses canyons impressionnants, la rivière Hornaday est l’une des principales attractions du parc national Tuktut Nogait.

Kayak dans les canyons fentes de la rivière Hornaday
Kayak dans les canyons fentes de la rivière Hornaday
© Parcs Canada / Gilbert Wall

Les pagayeurs peuvent accéder à la haute Hornaday de deux façons. Ils peuvent mettre leur embarcation à l’eau au lac Hornaday et gagner la rivière par son principal affluent, la Petite rivière Hornaday (un trajet de 185 km). Il est également possible de commencer l’excursion directement sur la rivière principale (un trajet de 145 km). Prévoyez de 8 à 12 jours dans les deux cas. C’est en juillet que les conditions sont les plus favorables pour la descente de cette rivière.

La descente du tronçon supérieur de la rivière Hornaday offre aux visiteurs une expérience de qualité en milieu sauvage et une aventure exigeante. La haute Hornaday convient aux pagayeurs débutants qui maîtrisent bien les techniques avancées de camping en milieu sauvage. La Petite rivière Hornaday est réservée aux pagayeurs chevronnés qui peuvent négocier avec assurance des rapides de classe III. La plupart des pagayeurs terminent leur excursion au lac Uyarsivik (lac Cache). Entre ce lac et l’océan Arctique, la rivière Hornaday s’enfonce dans trois sections de canyon en grande partie impraticables sur un tronçon de 40 km de rivière. Par la suite, la rivière plonge dans un précipice de 21 m aux chutes La Roncière, dans la dernière section du canyon. Pour obtenir une description détaillée des excursions de descente sur la rivière Hornaday, veuillez demander un exemplaire du Guide de la rivière Hornaday au bureau de Parcs Canada à Inuvik

Randonnée

Le parc national Tuktut Nogait abrite des paysages spectaculaires et de vastes étendues planes et dégagées, ce qui en fait est un véritable paradis pour le randonneur. La période optimale pour la randonnée s’étend de la mi-juin à la mi-août. À la fin de juin, les randonneurs assistent à la migration des caribous et à l’épanouissement des fleurs sauvages. La randonnée peut se prolonger jusqu’à la troisième semaine d’août, époque où les couleurs d’automne atteignent leur point culminant. Cependant, ceux qui partent en excursion dans le parc si tard dans la saison risquent de devoir affronter des conditions hivernales et s’exposent à des retards causés par le brouillard épais.

Il n’y a pas de sentier désigné dans le parc. Les randonneurs suivent des parcours approximatifs en s’orientant à l’aide de points de repère facilement identifiables, tels que des ruisseaux, des rivières, des vallées, des lacs, des eskers et des collines. Vous pouvez vous procurer une description des parcours de randonnée du parc au bureau de Parcs Canada à Inuvik .

Camping

camping stérile
Camping
© Parcs Canada
Il n’y a aucun emplacement de camping désigné dans le parc. Vous pouvez camper sur n’importe quelle surface durable (p. ex. gravier, roche ou sable), sauf dans les sites archéologiques. Avant de monter votre tente, vérifiez si l’endroit abrite des arrangements de roches, tels que des cercles de tente et des caches de vivres. Si vous en repérez, quittez les lieux sans laisser de traces et établissez votre campement ailleurs.

Préservez l’authenticité du paysage : abstenez-vous d’ériger des repères ou des cairns (inukshuks). Si vous devez utiliser des roches pour stabiliser votre campement, dispersez-les à votre départ.

Parcs Canada a repéré quelques endroits panoramiques qui se prêtent bien au camping le long de la rivière Hornaday. Communiquez avec Parcs Canada à Inuvik pour obtenir un exemplaire du Guide de la rivière Hornaday. Que vous fassiez de la randonnée ou de la descente de rivière, vous aurez un choix illimité d’endroits magnifiques où vous pourrez passer la nuit.

Pour protéger cette nature sauvage vierge, tous les visiteurs doivent respecter une étiquette axée sur le camping écologique. Les feux de camp sont interdits dans le parc national Tuktut Nogait.

Grands poissons avec des petits poissons dans la bouche
Grands poissons avec des petits poissons dans la bouche
© Parcs Canada

Pêche

Le parc national Tuktut Nogait offre de bonnes possibilités de pêche. L’omble chevalier et le touladi sont les espèces les plus prisées.

Les visiteurs qui veulent pêcher dans le parc doivent se procurer l’un des deux types de permis de pêche suivants au bureau de Parcs Canada à Inuvik : un permis annuel ou un permis d’une journée . Le permis de pêche annuel demeure valide pendant un an dans le parc où il a été vendu.

Tous les visiteurs qui pratiquent la pêche dans le parc national doivent détenir un permis de pêche de Parcs Canada. Le permis de pêche délivré par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest n’est pas valide dans le parc national Tuktut Nogait. Les permis de pêche de Parcs Canada (permis annuel et permis d’une journée) sont en vente au bureau de Parcs Canada à Inuvik.

Les visiteurs âgés de moins de 16 ans peuvent pêcher dans les parcs nationaux sans permis s’ils sont accompagnés d’un titulaire de permis âgé d’au moins 16 ans. Cependant, leurs captures sont alors comptées dans la limite quotidienne du titulaire du permis. Les pêcheurs de moins de 16 ans peuvent également acheter leur propre permis et avoir droit à la pleine limite de prises

Règlements sur la pêche

AVIS DU DIRECTEUR

La limite quotidienne de prises et de possession est fixée à un poisson, toutes espèces confondues (omble chevalier, ombre arctique, corégone ou touladi).

Les pêcheurs à la ligne n’ont pas le droit :

  • de pêcher sans un permis de pêche de Parcs Canada;
  • de pêcher avec un hameçon à ardillon; seuls les hameçons simples sans ardillon sont autorisés;
  • d’avoir en sa possession ce qui suit à moins de 100 m des eaux du parc :
    • appâts naturels et attractifs chimiques;
    • articles de pêche en plomb (plombs, turluttes, leurres et mouches) de moins de 50 g;
    • leurres pourvus de plus de deux hameçons;
  • de pêcher avec une ligne pouvant capturer plus d’un poisson à la fois;
  • de pêcher avec plus d’une ligne à la fois;
  • de laisser une ligne de pêche sans surveillance;
  • de pêcher plus de deux heures après le coucher du soleil et plus d’une heure avant le lever du soleil;
  • de laisser s’avarier leurs captures;
  • de vendre, d’échanger ou de troquer des poissons capturés;
  • de placer des poissons vivants ou des œufs de poisson dans les eaux du parc ou de les transférer d’un plan d’eau à l’autre à l’intérieur (ou à l’extérieur) du parc;
  • de déposer de la nourriture pour les poissons dans les eaux du parc;
  • de pêcher dans des eaux où la pêche est interdite. Voici les plans d’eau fermés à la pêche récréative :
    • toutes les eaux situées en aval des chutes La Roncière;
    • le lac Seven Island et le ruisseau Akluk (affluent de la rivière Hornaday).

Si vous comptez pêcher sur les terres privées des Inuvialuits à l’extérieur du parc, vous devez vous inscrire auprès du Paulatuk Hunters and Trappers Committee et avoir en votre possession un permis de pêche du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Les règlements sur la pêche dans les parcs nationaux ne s’appliquent pas aux bénéficiaires de la Convention définitive des Inuvialuits.

Omble chevalierOmble chevalier
Identification:
  • Bordures blanches sur les nageoires inférieures
  • Absence de grosses taches sur la queue
  • Grosses taches éparses de couleur orange, rouge, blanche ou rose sur les flancs
  • Remarques:
    De tous les poissons d’eau douce, c’est l’omble chevalier qui a l’aire de répartition la plus septentrionale. Même s’il semble manger à peu près toutes les petites créatures à sa portée, ce poisson grossit lentement. Il atteint sa taille maximale à l’âge d’environ 20 ans, et certains spécimens peuvent vivre jusqu’à 40 ans.

    TouladiTouladi
    Identification:
  • Nageoire caudale carrée ou légèrement fourchue
  • Corps parcouru de taches de couleur crème, rose ou rouge
  • Nageoire dorsale et nageoire caudale traversées de marques et d’ondulations sombres ou flancs unis avec taches roses ou rouges
  • Remarques:
    Dans la plupart des eaux, le touladi dépend largement de petits poissons comme le cisco, l’éperlan ou le chabot. Mais, dans certains lacs, il se nourrit presque exclusivement de plancton, d’insectes ou de crustacés. En pareille situation, le touladi met du temps à grossir et vit longtemps, parfois jusqu’à l’âge de 40 ans. Dans l’Extrême Arctique, l’espèce peut mettre 15 ans à atteindre un poids de 1 kg.

    Ombre arctique Ombre arctique
    Identification:
  • Nageoire caudale carrée ou légèrement fourchue
  • Corps parcouru de taches de couleur crème, rose ou rouge
  • Grosses écailles
  • Remarques:
    L’ombre arctique est l’un des plus beaux poissons de l’Arctique. Le mâle se sert de sa nageoire dorsale distinctive pour intimider les intrus pendant le frai.

    Corégone tschirCorégone tschir
    Identification:
  • Nageoire caudale carrée ou légèrement fourchue
  • Corps parcouru de taches de couleur crème, rose ou rouge
  • Bouche dépourvue de dents et présence d’un petit appendice appelé processus axillaire à la base de la nageoire pelvienne
  • Remarques:
    Le régime alimentaire du corégone tschir se compose principalement de petites myes, d’escargots, d’insectes aquatiques, de larves et de crevettes d’eau douce. Chez les deux espèces, la tête est petite et le corps est large de l’estomac au dos.

    Définitions

    Interdiction relative aux appâts naturels : Vous ne pouvez utiliser que des leurres faits de plumes, de fibre, de caoutchouc, de bois, de métal ou de plastique. Les matières comestibles, les leurres odorants ou les attractifs chimiques sont interdits.

    Hameçon sans ardillon : L’expression englobe les hameçons dont les ardillons sont repliés sur le bout du crochet de façon à ne pas être fonctionnels.

    Pêche à la mouche : Seules les mouches artificielles peuvent être utilisées.

    Mouche artificielle : ou double monté sur une hampe commune et couvert de soie, de fil métallique lamé, de bois, de fourrure, de plumes ou d’autres matériaux (pas de plomb), ou de tout mélange de ces matériaux, sans dispositif tournant, qu’il soit fixé à l’hameçon ou à la ligne.

    Affluent ou tributaire :Tout cours d’eau qui se jette dans un autre plan d’eau. Cette définition comprend l’affluent d’un affluent. Sauf indication contraire, les lacs sont exclus.

    Truite : Pour les besoins du présent sommaire, le terme truite englobe les espèces d’omble.

    Renseignements aux visiteurs – Tarification

    Si vous envisagez de pêcher sur des terrains privés Inuvialuit adjacents au parc, vous devez vous enregistrer auprès du comité des chasseurs et trappeurs de Paulatuk.

    Numéro de téléphone : (867) 580-3004

    Actvitiés hivernales

    Le parc national Tuktut Nogait accueille rarement des visiteurs en hiver. La période la plus propice au ski de randonnée ou à la raquette dans le parc s’étend de la fin de mars au début de mai. Les jours sont alors plus longs et les températures généralement plus douces qu’au début de l’hiver. Les conditions météorologiques, tout comme les températures, demeurent toutefois extrêmement variables à cette période de l’année. Vous pourriez connaître du temps doux, au‑dessus du point de congélation, ou avoir à affronter des températures bien inférieures à ‑30 °C, de la poudrerie et des vents d’intensité extrême. Prenez contact avec le bureau de Parcs Canada  pour en savoir davantage sur les excursions hivernales dans le parc.